propos recueillis par Tim Baete

Salut Mbaye, alors de retour à Zulte avec Dury ! C'est pas un peu bizarre ?

Tu fais sans doute référence aux soi-disant problèmes que j'ai eus avec lui... Mais ce qui s'est passé en réalité ne concernait que des choix sportifs. Quand j'étais à Zulte, j'ai décidé de partir à Gand. Il entraînait encore Zulte et n'était donc pas content. Puis, quand il est arrivé à Gand, j'ai quitté le club pour le Standard, car je ne voulais pas jouer sur le flanc. Au Standard, je pensais pouvoir jouer en pointe. On peut dire que je me suis planté. Au final, je retrouve Zulte et cette fois-ci, c'est pour jouer en pointe. J'ai fait un choix pour progresser.

Mais Zulte Waregem est quand même un club malade, non ?

C'est vraiment en train de changer depuis le retour de Dury. Je suis aussi vraiment content d'avoir pu rejoindre Zulte en compagnie de Franck Berrier. Et depuis ces dernières semaines, les résultats sont meilleurs.

Ouais et apparemment, ça marche tellement bien pour Zulte que vous avez battu le Standard !

Ecoute Steph, je n'ai aucun problème avec le Standard. La manière dont ils ont joué contre Cracovie, c'était du foot béton. Leur objectif était de se qualifier. Face à nous, on leur a mis une telle pression sur leurs milieux de terrain, Buyens et Vainqueur, qu'ils ont été obligés de jouer avec des longs ballons. Résultat : ils ont perdu. Mais bon, il faut aussi dire qu'ils étaient fatigués de leur match aller à Cracovie. Honnêtement, je n'ai pas de regret par rapport à mon expérience chez les Rouches. Zulte me voulait vraiment. Ma présence au Standard ne cadrait absolument pas avec la politique de la nouvelle direction. Désormais, le seul but de Duchâtelet et de faire de l'argent en faisant progresser les jeunes pour les revendre. Le but était de faire table rase du passé. On nage en plein foot business.

Tu penses déjà un peu à ce que tu vas faire après ta carrière ?

Je profite de cette question pour placer un mot sur le regretté Guy Namurois. Ce type faisait l'unanimité : c'est très rare dans le milieu. C'était un homme exceptionnel, intègre et sincère. Pour ma reconversion, je n'ai vraiment pas envie de travailler comme agent de joueurs. Je n'ai pas envie d'évoluer là où l'argent domine tout. Je veux rester pur et ne pas participer à toute cette hypocrisie. Dans le milieu du foot, il n'y a vraiment plus aucune valeur morale. Tu peux facilement trouver plus de gens malhonnêtes que de gens honnêtes. Plus tard, j'aurai envie de m'occuper des jeunes. Je passerai aussi mon diplôme pour devenir entraîneur. En fait, je n'ai jamais été prédestiné à devenir footballeur. A l'époque, j'avais passé mon bac littéraire et mon bac en sport. Je me vois donc bien reprendre des études, peut-être pour faire des affaires mais sûrement pas dans le foot.

En tant qu'ancien international sénégalais, t'as un peu regardé la CAN et les prestations de ton pays ?

J'ai regardé les matches du Sénégal avec beaucoup de déception. Le Sénégal était là pour gagner cette Coupe. Je ne pensais pas que la sélection serait aussi faible. C'est sûr que tactiquement, on était assez limité avec le staff technique et l'ancien sélectionneur Amara Traoré. C'est dommage, car l'équipe avait fait des résultats exceptionnels en qualifications. Mais lors de la CAN, j'ai vraiment eu l'impression que les joueurs étaient plus focalisés sur leur contrat personnel avec leur club et sur le pognon que sur la sélection. Ils n'ont vraiment pas joué avec le c£ur. Je n'ai pas de ranc£ur mais je suis triste. Le Maroc a vécu la même mésaventure. Toutes leurs individualités n'ont pas réussi à jouer en équipe et à défendre l'honneur du maillot. Au contraire de la Zambie, qui a donné à tout le monde une leçon en montrant que la fierté et l'honneur comptaient encore pour quelque chose.

" Le seul but de Duchâtelet et de faire de l'argent en faisant progresser les jeunes pour les revendre. "

propos recueillis par Tim BaeteTu fais sans doute référence aux soi-disant problèmes que j'ai eus avec lui... Mais ce qui s'est passé en réalité ne concernait que des choix sportifs. Quand j'étais à Zulte, j'ai décidé de partir à Gand. Il entraînait encore Zulte et n'était donc pas content. Puis, quand il est arrivé à Gand, j'ai quitté le club pour le Standard, car je ne voulais pas jouer sur le flanc. Au Standard, je pensais pouvoir jouer en pointe. On peut dire que je me suis planté. Au final, je retrouve Zulte et cette fois-ci, c'est pour jouer en pointe. J'ai fait un choix pour progresser. C'est vraiment en train de changer depuis le retour de Dury. Je suis aussi vraiment content d'avoir pu rejoindre Zulte en compagnie de Franck Berrier. Et depuis ces dernières semaines, les résultats sont meilleurs. Ecoute Steph, je n'ai aucun problème avec le Standard. La manière dont ils ont joué contre Cracovie, c'était du foot béton. Leur objectif était de se qualifier. Face à nous, on leur a mis une telle pression sur leurs milieux de terrain, Buyens et Vainqueur, qu'ils ont été obligés de jouer avec des longs ballons. Résultat : ils ont perdu. Mais bon, il faut aussi dire qu'ils étaient fatigués de leur match aller à Cracovie. Honnêtement, je n'ai pas de regret par rapport à mon expérience chez les Rouches. Zulte me voulait vraiment. Ma présence au Standard ne cadrait absolument pas avec la politique de la nouvelle direction. Désormais, le seul but de Duchâtelet et de faire de l'argent en faisant progresser les jeunes pour les revendre. Le but était de faire table rase du passé. On nage en plein foot business. Je profite de cette question pour placer un mot sur le regretté Guy Namurois. Ce type faisait l'unanimité : c'est très rare dans le milieu. C'était un homme exceptionnel, intègre et sincère. Pour ma reconversion, je n'ai vraiment pas envie de travailler comme agent de joueurs. Je n'ai pas envie d'évoluer là où l'argent domine tout. Je veux rester pur et ne pas participer à toute cette hypocrisie. Dans le milieu du foot, il n'y a vraiment plus aucune valeur morale. Tu peux facilement trouver plus de gens malhonnêtes que de gens honnêtes. Plus tard, j'aurai envie de m'occuper des jeunes. Je passerai aussi mon diplôme pour devenir entraîneur. En fait, je n'ai jamais été prédestiné à devenir footballeur. A l'époque, j'avais passé mon bac littéraire et mon bac en sport. Je me vois donc bien reprendre des études, peut-être pour faire des affaires mais sûrement pas dans le foot. J'ai regardé les matches du Sénégal avec beaucoup de déception. Le Sénégal était là pour gagner cette Coupe. Je ne pensais pas que la sélection serait aussi faible. C'est sûr que tactiquement, on était assez limité avec le staff technique et l'ancien sélectionneur Amara Traoré. C'est dommage, car l'équipe avait fait des résultats exceptionnels en qualifications. Mais lors de la CAN, j'ai vraiment eu l'impression que les joueurs étaient plus focalisés sur leur contrat personnel avec leur club et sur le pognon que sur la sélection. Ils n'ont vraiment pas joué avec le c£ur. Je n'ai pas de ranc£ur mais je suis triste. Le Maroc a vécu la même mésaventure. Toutes leurs individualités n'ont pas réussi à jouer en équipe et à défendre l'honneur du maillot. Au contraire de la Zambie, qui a donné à tout le monde une leçon en montrant que la fierté et l'honneur comptaient encore pour quelque chose. " Le seul but de Duchâtelet et de faire de l'argent en faisant progresser les jeunes pour les revendre. "