Cet autogoal contre La Gantoise, ça a fait mal !

Fazli Kocabas : Ouais, très mal. L'équipe a bien joué et c'est d'autant plus malheureux. Un match nul aurait été beaucoup plus logique, lorsqu'on analyse le fil de la rencontre. C'était un duel assez équilibré et notre équipe a logiquement mené à la marque. Ce goal nous a vraiment assommés. Mais en fin de compte, c'est un zéro sur neuf !
...

Fazli Kocabas : Ouais, très mal. L'équipe a bien joué et c'est d'autant plus malheureux. Un match nul aurait été beaucoup plus logique, lorsqu'on analyse le fil de la rencontre. C'était un duel assez équilibré et notre équipe a logiquement mené à la marque. Ce goal nous a vraiment assommés. Mais en fin de compte, c'est un zéro sur neuf ! C'est le début de la saison. On n'a vraiment pas eu de chance pour l'instant. Il va falloir que vous patientiez encore un peu. C'est dur pour nous... Ecoute, j'estime avoir le niveau pour la Division 1. Quand tu regardes les rencontres en Angleterre, c'est autre chose. Ici, un jeune comme moi peut s'imposer. Je n'ai pas vraiment eu de problèmes d'adaptation à la D1. Mon duo en défense centrale avec Zukanovic ne fonctionne pas mal. Je considère que je mérite d'être là. Au Standard, je n'ai jamais eu ma chance en équipe première. Il y avait Sarr et Onyewu. L'année dernière, j'ai accepté d'évoluer à un niveau inférieur. Maintenant, je suis titulaire en D1. J'ai eu le courage de choisir cette voie. Si j'étais resté au Standard, jamais je ne serais arrivé où je suis maintenant. J'ai fait toutes mes classes, chez les jeunes, en équipe nationale belge. Mais si j'avais une proposition de la Turquie, il faudrait faire un choix. Ce serait un dilemme cruel. Chaque enfant d'origine turque rêve d'un jour porter le maillot de l'équipe nationale. Honnêtement, je me considère, au niveau sportif, comme un Belge. Steph, t'as pas honte de me poser une question pareille ? ! Tu me mets vraiment dans l'embarras, tu sais ! Très honnêtement, je préfère Fenerbahçe. Mais ça, il ne faut pas le marquer. Il y a en effet plein de gens dans ma famille qui sont pour Galatasaray. Actuellement, la sélection belge est moins forte. Les Belges vont devoir vraiment faire attention lors des différentes confrontations. Oui. Je suis musulman. Ce n'est pas dur à partir du moment où tu fais certaines concessions. J'ai aussi la chance que l'Islam permette de mettre le ramadan entre parenthèses du vendredi soir au samedi soir, et donc pendant 24 heures. Puis je reprends. Mais il ne faut pas non plus se tromper : les premiers jours du ramadan sont vraiment difficiles. Surtout quand on est footballeur pro ! l Par Stéphane Pauwels (recueilli par Tim Baete) - Photos: Reporters Si j'étais resté au Standard, jamais je ne serais arrivé où je suis maintenant.