Dis, ça fait quoi d'être à nouveau dans la peau d'un joueur de foot ?

Jérôme Rothen : Ça fait du bien évidemment après tout ce que j'ai enduré. Mais je n'en veux pas au PSG. Après la saison, le club ne comptait plus sur moi. J'ai été prêté successivement aux Glasgow Rangers puis à Ankaragücü. Quand je suis revenu, le PSG voulait que je parte en résiliant mon contrat sans payer une indemnité de préavis. Moi, je voulais honorer ce contrat et j'ai revendiqué mes droits. Bref, j'ai quand même vécu de bons moments au PSG, même si j'ai été traité comme un pestiféré. Je remercie Bastia d'avoir été le seul club à m'offrir un contrat...

Jérôme Rothen : Ça fait du bien évidemment après tout ce que j'ai enduré. Mais je n'en veux pas au PSG. Après la saison, le club ne comptait plus sur moi. J'ai été prêté successivement aux Glasgow Rangers puis à Ankaragücü. Quand je suis revenu, le PSG voulait que je parte en résiliant mon contrat sans payer une indemnité de préavis. Moi, je voulais honorer ce contrat et j'ai revendiqué mes droits. Bref, j'ai quand même vécu de bons moments au PSG, même si j'ai été traité comme un pestiféré. Je remercie Bastia d'avoir été le seul club à m'offrir un contrat. J'apporte de l'expérience et j'encadre les jeunes. Mais attention, je me sens encore bien comme joueur. Je fais une super saison et ça me fait du bien. J'ai pu prouver que j'avais encore le haut niveau. Et pour cela, je remercie Bastia de m'avoir tendu la main. On a eu une victoire un peu compliquée face à Laval. On a la meilleure attaque et la meilleure défense de L2. Y a pas de secret ! Si on est champion, ce ne sera pas un hold-up. On a un super groupe, composé de jeunes talents et de quelques anciens. Si cette équipe est un peu renforcée, elle aura véritablement de la gueule en L1. Je ne pense pas qu'il faille transférer énormément. Mais il faudra bien une ou deux retouches ci et là. J'ai été les voir quatre ou cinq fois cette saison. C'est une nouvelle philosophie qui est en train d'être mise en place. L'arrivée du Qatar a tout chamboulé. Mais je suis le premier à dire qu'ils seront champions. Je reste supporter de Paris ! Pour ce qui est de Pastore, il a eu deux bons mois puis il est rentré dans le rang. Il a des gestes techniques hors-normes, qui sont super impressionnants. Cela dit, j'ai vraiment l'impression qu'il ne se donne pas à fond. Sur le terrain, quand tu le vois jouer, tu peux penser qu'il joue en dilettante. Il n'est pas du tout constant. Bon, c'est vrai qu'on se braque sur lui, parce qu'il a coûté 40 millions d'euros et ça, ce n'est pas de sa faute. Avant d'arriver au PSG, il avait fait une ou deux bonnes saisons en Italie, à Palerme, mais pas au tout haut niveau. Mais il est aussi dépendant des prestations du PSG, qui ne sont pas à la hauteur des investissements. En atteste encore la défaite à Nancy (2-1) de ce week-end. Face à Laval, il y avait 9.000 personnes dans le stade. Quand Bastia revit, c'est la Corse qui revit. D'accord, Ajaccio évolue en Ligue 1 mais Bastia, c'est quand même le club mythique de Corse. On mérite vraiment notre place en L1. Pour ce qui est de l'Ile de Beauté en elle-même, je me retrouve vraiment dans ses valeurs. J'ai toujours été un joueur animé par la grinta et qui ose mettre le pied. Cette mentalité du sud - entière ! - me convient parfaitement. PROPOS RECUEILLIS PAR TIM BAETE " Je reste fan du PSG mais j'ai l'impression que Pastore ne se donne pas à fond. "