Logan, tu as été surpris de ta titularisation face à la Turquie ?

Ouais, clairement ! Avec Gillet, c'était un peu du 50-50. On n'était que deux... Donc, fatalement, chacun espérait jouer. Jusqu'à midi avant le match, on ne savait pas encore qui serait aligné.
...

Ouais, clairement ! Avec Gillet, c'était un peu du 50-50. On n'était que deux... Donc, fatalement, chacun espérait jouer. Jusqu'à midi avant le match, on ne savait pas encore qui serait aligné. Bah, c'est le boss... J'ai travaillé dur et il l'a sans doute vu. Steph, c'est quoi cette question à la con ? Bon, je vais quand même y répondre. Actuellement, je suis peut-être le plus en forme. De ceux qui ont joué précédemment, c'est peut-être moi qui ressors. Avec Gillet, c'est différent. Lui, c'est un vrai concurrent. C'est un garçon que je ne connaissais pas, et c'est un super mec ! Ça se passe très bien entre nous deux. Pour ce qui est de ma situation, je suis vraiment content. Je trouve que je mérite ma sélection. J'ai beaucoup été critiqué et j'ai été blessé, ça fait donc du bien. Je dois t'avouer que c'est frustrant. Mais pour ce qui est des goals que j'encaisse, je ne peux presque rien y faire, hormis peut-être sur une ou deux actions. Mais il n'y a pas encore le feu au sein de ma formation. Cependant, on va devoir affronter des équipes très compétitives dans les jours qui viennent. On va à Wolfsburg, puis on reçoit Cologne. En tout cas, c'est surprenant ! On a un nouveau groupe, qui a dû en plus s'habituer à une nouvelle tactique. Tout le monde a appliqué les consignes du coach à la lettre. On avait besoin de discipline, et Advocaat a su imposer ses règles. Dès le début du match, on a vu un groupe concentré et appliqué. Il n'y a pas que moi. Tout le monde a été séduit ! C'est sûr. Ce n'était pas très compliqué. J'ai eu peu de travail, mais je l'ai fait. J'ai eu un arrêt difficile sur une frappe lourde d'Altintop. De toute façon, en général, un gardien de but a peu de boulot. J'ai pensé à toute ma famille. Steph, tu ne peux pas imaginer la sensation de fierté que tu éprouves ! C'est le top ! C'est inexplicable. Etre titulaire, face à la Turquie, et en plus à domicile, c'est très fort comme sentiment. C'est Philippe Vande Walle. Depuis que je suis tout petit, c'est lui mon idole. Il y a de très bons entraîneurs de keepers en Belgique, tels que Piot ou encore Munaron. Mais je dois avouer que j'ai un faible pour Vande Walle. Ça tomberait bien qu'il soit nommé. J'en ai marre des ragots et des fausses rumeurs à mon sujet. Ça fait du mal à ceux qui m'aiment, surtout à ma petite fille. Je ne suis peut-être pas un ange, mais il y a un moment où il faut arrêter d'extrapoler. Maintenant, il faut me laisser tranquille. Je suis, pour le moment, le gardien des Diables, je joue en Bundesliga et je suis un grand garçon.l par stephane pauwels (recueilli par tim baete) - photos : reporters "Tu ne peux pas imaginer la sensation de fierté que tu éprouves en équipe nationale !"