L'AZ est donc champion d'automne aux Pays-Bas. L'équipe de Stein Huysegems partage la tête du classement avec le PSV. On loue le style de jeu offensif d'Alkmaar mais l'architecte de son succès, Co Adriaanse, cédera le flambeau à Louis van Gaal en fin de saison.
...

L'AZ est donc champion d'automne aux Pays-Bas. L'équipe de Stein Huysegems partage la tête du classement avec le PSV. On loue le style de jeu offensif d'Alkmaar mais l'architecte de son succès, Co Adriaanse, cédera le flambeau à Louis van Gaal en fin de saison. Stein Huysegems : Bien sûr. Nous aurions voulu continuer avec lui car il est quand même la cheville ouvrière de notre belle série et du football attractif que nous développons. J'espère lui offrir un beau cadeau d'adieu avec une qualification pour la Ligue des Champions mais son départ nous fait quelque chose. D'autre part, nous ne sommes pas surpris qu'il profite de son succès actuel. Il mérite sa chance dans un grand club. Il nous a réunis dans le vestiaire avant l'entraînement du matin et a motivé son choix : il ne peut plus nous améliorer en tant que groupe. Il estime avoir retiré le meilleur de notre noyau ces dernières années et pressé le citron. Il a aussi avoué que son prochain club ne serait pas néerlandais. Adriaanse veut à tout prix entraîner à l'étranger. C'est son bon droit. Nous ne pouvons que faire preuve de compréhension. Nous serons certainement émus en fin de saison. Cette annonce a un peu fait l'effet d'une claque, je l'avoue, mais nous avons vite tourné la page. L'entraîneur insiste là-dessus : au cours des cinq prochains mois, il veut obtenir la consécration de son travail ici, soit partir en étant champion ou deuxième, ce qui implique une qualification pour la Ligue des Champions. Il mettra tout en £uvre pour ça. Les joueurs aussi poursuivent cet objectif. Nous n'avons pas le droit de galvauder nos acquis. Non. L'entraîneur est et reste énergique. Il ne tolérerait pas ça. Nous l'avons vu pendant notre stage à Cadiz : nous avons trimé ! Deux séances corsées par jour, même quand, en plus, il y avait un match. L'enthousiasme de l'entraîneur est contagieux. Il est maître dans l'art de nous conserver affûtés. L'AZ a une chance unique de remporter un prix. Nous devons tous faire de notre mieux pour y parvenir. Je crois dur comme fer au titre, ne serait-ce que parce que nous avons un noyau très large. Le second tour montrera s'il est assez fort pour rivaliser avec le PSV. Je suis très confiant. Je pense vraiment que nous allons vivre un conte de fées. Contrairement à la saison passée, nous ne sommes absolument pas fatigués. Nous développons le football le plus offensif des Pays-Bas. Nous parvenons à placer l'adversaire sous pression et nous créons beaucoup d'occasions. Cette pression nous permet de marquer facilement. Cela requiert évidemment de la concentration et beaucoup d'efficacité. Pour gagner, il suffit de marquer un but de plus que l'adversaire. Nous y sommes parvenus au premier tour et nous devons poursuivre sur notre lancée. Nous sommes évidemment favoris et nous devrons assumer ce statut. Tous les billets sont déjà vendus. Ici, le football vit énormément et nous avons faim de succès. Il a déjà fait ses preuves. Il est spécialiste dans l'art de gagner des prix. Le groupe est très curieux. Le club a effectué un choix raisonnable car il a un profil fort similaire à celui de Co Adriaanse. Il va perpétuer la tradition. par Fréderic Vanheule