En 2012, il a raccroché ses crampons au terme d'une saison en Promotion, au BS Poperinge. Courtrai l'a écarté de son poste de scout et, à ce moment-là en fait, Stefaan Tanghe (43 ans) en avait marre du football. Maintenant, on le voit tous les week-ends dans les tribunes, aux matches de D1 et des espoirs. Depuis juin 2014, le citoyen de Lauwe arpente en effet le marché belge pour un ancien club, le FC Utrecht. " A la demande d'un ancien coéquipier, Jordy Zuidam, qui y est coordinateur du scouting. "
...

En 2012, il a raccroché ses crampons au terme d'une saison en Promotion, au BS Poperinge. Courtrai l'a écarté de son poste de scout et, à ce moment-là en fait, Stefaan Tanghe (43 ans) en avait marre du football. Maintenant, on le voit tous les week-ends dans les tribunes, aux matches de D1 et des espoirs. Depuis juin 2014, le citoyen de Lauwe arpente en effet le marché belge pour un ancien club, le FC Utrecht. " A la demande d'un ancien coéquipier, Jordy Zuidam, qui y est coordinateur du scouting. " Ce n'est pas un hasard car il est un monument là-bas. En six saisons, de 2000 à 2006, il y a disputé 161 matches et inscrit 40 buts. " Les gens continuent à m'interpeller en rue, sur place. " Normal, le Flandrien a été un des piliers de la période dorée du club, qui a remporté la Coupe des Pays-Bas en 2003 et en 2004. " La première victoire est la plus belle : 1-4 au Kuip, contre Feyenoord, qui alignait Pierre van Hooijdonck, Paul Bosvelt, Thomas Buffel... C'était aussi une revanche car un an plus tôt, nous avions perdu la finale contre l'Ajax. Le score était de 1-0 à la 90' mais Wamberto a marqué sur hors-jeu et lors des prolongations, Zlatan Ibrahimovic, qui était encore tout jeune, a marqué un golden goal : 1-2. " Stefaan Tanghe, produit de Courtrai, où Johan Boskamp lui a offert sa chance à 18 ans, doit son transfert aux Pays-Bas à trois brillantes saisons à l'Excelsior Mouscron, de 1997 à 2000. " Ce fut une belle période sous la direction d'Hugo Broos. Nous avons terminé à deux reprises à la quatrième place, avec une fameuse équipe : Yves Vanderhaeghe, Koen De Vleeschauwer, Steve Dugardein, Gordan Vidovic, Frédéric Pierre, Zoran Ban... " Ses prestations chez les Hurlus ont aussi valu à Tanghe une première sélection en équipe nationale. " En 1999, j'ai participé à la Kirin Cup, au Japon. J'ai marqué dès mes débuts, contre le Pérou (1-1). " Georges Leekens l'a repris dans sa sélection pour l'EURO 2000 mais peu avant le tournoi, le joueur s'est fracturé un orteil. Le rêve s'envolait. " Ce fut une grande déception, pire que deux ans plus tard, quand j'ai été le dernier à être rayé de la liste pour le Mondial. En février, durant un match amical contre la Norvège, entré au jeu, j'avais inscrit le but de la victoire mais j'avais senti que Robert Waseige me préférait Johan Walem et Walter Baseggio au milieu offensif. Donc, cette non-sélection n'était pas vraiment une surprise. Je suis même satisfait de mes 14 sélections et 9 caps. Je n'aurais jamais osé en rêver, ayant émergé sur le tard. " Tanghe conserve de moins bons souvenirs de la fin de sa carrière. Après deux ans à Heracles, il s'est retrouvé à Roulers, à 35 ans. " J'y ai retrouvé Yves Vanderhaeghe et Koen De Vleeschauwer, avec lesquels je suis toujours ami. Nous avons aisément assuré le maintien la première saison. Ensuite, nous avons dû disputer le tour final et la troisième année, la rétrogradation en D2 était un fait. J'ai rejoint Poperinge tout en devenant conseiller sportif à Roulers mais c'était très difficile, l'argent étant épuisé. Jean-Marc Degryse m'a enrôlé à Courtrai comme scout à temps plein mais après son décès subit, en janvier 2012, je n'ai pas tardé à être mis à la rue. Pour raisons budgétaires... A ce moment-là, le football m'a vraiment dégoûté. " Trois ans plus tard, il n'a toujours pas envie d'un autre poste que celui de scout. " Je possède le diplôme UEFA A mais je suis sans doute trop brave et trop honnête pour être entraîneur. Je préfère suivre les matches de la tribune. Mon fils Juul évolue en U16 de Waregem. " Tanghe est également représentant de Donko's Koffie, un emploi qui lui permet de s'adonner au cyclisme deux fois par semaine car il ne lui est plus possible de jouer au tennis, courir ou même marcher longtemps. " La nuit, j'ai tellement mal à la hanche que je m'éveille. Je suis complètement usé. Une prothèse constituerait peut-être la solution mais pour cela, il faudrait d'abord que je passe chez un médecin ! " PAR JONAS CRETEUR" Je possède le diplôme UEFA A mais je suis sans doute trop brave et trop honnête pour être entraîneur. "