DEFOUR LE CHAÎNON MANQUANT

Certains étaient sceptiques lorsque MichelPreud'homme avait confié le brassard de capitaine à StevenDefour, à 19 ans à peine, mais plus personne n'émet le moindre doute aujourd'hui. Le patron du vestiaire, c'est bien lui. Il a su imposer sa personnalité à ses compagnons, et se faire respecter y compris par les étrangers et les anciens. Il n'hésite pas à s'ériger en porte-parole vis-à-vis de la d...

Certains étaient sceptiques lorsque MichelPreud'homme avait confié le brassard de capitaine à StevenDefour, à 19 ans à peine, mais plus personne n'émet le moindre doute aujourd'hui. Le patron du vestiaire, c'est bien lui. Il a su imposer sa personnalité à ses compagnons, et se faire respecter y compris par les étrangers et les anciens. Il n'hésite pas à s'ériger en porte-parole vis-à-vis de la direction. Sur le terrain, son apport est énorme également... quand il est là : c'est durant son absence qu'on s'en est le plus rendu compte. AxelWitsel, qui lui a succédé au palmarès du Soulier d'Or, revient sportivement dans le parcours après une période difficile. Son caractère l'incite toutefois beaucoup moins à jouer au patron. Cela vaut encore davantage pour DieumerciMbokani : buteur, doué comme personne, mais individualiste forcené et très peu discipliné. BenjaminNicaise a aussi une forte personnalité, mais son statut de titulaire occasionnel ne lui permet pas d'imposer ses vues facilement. IgordeCamargo peut davantage se considérer en tant que tel. Par son ancienneté (il joue en Belgique depuis 2000), sa maîtrise des langues (français, néerlandais et forcément portugais) et l'assurance qu'il dégage. Il n'a pas hésité à clamer son soulagement après le départ de LaszloBölöni. MilanJovanovic peut-il être considéré comme un leader ? Sur le terrain, certainement. Ses buts, ses déboulés et son attitude tirent le groupe vers le haut. Pour l'être dans le vestiaire, il clame peut-être trop souvent son envie de partir. Mohammed Sarr, par sa personnalité, s'érige en patron de la défense. Parmi les jeunes, EliaquimMangala et MedhiCarcela se sont affirmés sur le terrain, avec une personnalité plus affirmée - mais plus individualiste aussi - pour le second. Les arrivées de SébastienPocognoli et de KoenDaerden sont encore trop récentes pour produire un impact dans le vestiaire. Le premier apparaît parfois renfermé mais il sait ce qu'il veut et s'est déjà imposé sportivement, le second est plus mesuré. N'apparaissentpasdansletableau : Anthony Moris, Kristof Van Hout, Cédric Collet, Arnor Angeli, Gregory Dufer, Gohi Bi Zoro Cyriac, Gheorghe Grozav et Moussa Traoré.