tactique

Le Standard s'articule autour d'un 4-3-3 sur papier. Une défense en ligne composée d'un duo central quasi immuable, Laifis-Luyindama, avec en back up le jeune et talentueux Vanheusden. À droite, Cavanda est bien trop irrégulier pour être une certitude alors que sur l'autre flanc, le capitaine Pocog...

Le Standard s'articule autour d'un 4-3-3 sur papier. Une défense en ligne composée d'un duo central quasi immuable, Laifis-Luyindama, avec en back up le jeune et talentueux Vanheusden. À droite, Cavanda est bien trop irrégulier pour être une certitude alors que sur l'autre flanc, le capitaine Pocognoli a connu des pépins physiques. La polyvalence de Fai permet de combler les défaillances tandis que le jeune Miangue, à gauche, ne répond pas encore aux attentes. L'entrejeu est composé de deux numéros 6 et d'un élément à la pointe du triangle. Agbo, Cimirot et Marin se partagent les rôles. Tandis que Bastien est venu étoffer un secteur où Mpoku peut également prêter main forte au poste le plus avancé. Carcela, Djenepo et Mpoku (voire le jeune Balykwisha) doivent dynamiser les flancs offensifs alors que Lestienne n'est pas encore revenu de blessure. Devant, trois éléments sont en concurrence : Sa, Emond et, depuis peu, Oulare. Ce 4-3-3 se transforme en 4-2-2-2 en possession de balle puisque l'un des deux flancs offensifs vient renforcer le milieu de terrain alors que l'autre flanc doit prêter main forte au numéro 9. Revenu à Sclessin l'hiver dernier en provenance de l'Olympiacos, il a directement mis tout le monde d'accord. En pleine possession de ses moyens, il est sans conteste l'élément le plus décisif de Belgique. La saison dernière, les exploits personnels de l'international marocain, intenable sur son flanc droit, ont permis au Standard d'accrocher une seconde place.