Au repos, les gars de Sclessin auraient pu et dû mener largement à la marque à l'Antwerp. Robert Spehar hérita de trois bons ballons de finition que l'excellent gardien adverse détourna. Et sur la pelouse sautillante du Bosuil, d'autres Standardmen suivirent l'exemple du Croate. Le scénario se répéta après le repos. Bilan: nul blanc. Or, pour espérer terminer sur le podium, les Rouches devaient empocher les trois points face à cette équipe qui se ...

Au repos, les gars de Sclessin auraient pu et dû mener largement à la marque à l'Antwerp. Robert Spehar hérita de trois bons ballons de finition que l'excellent gardien adverse détourna. Et sur la pelouse sautillante du Bosuil, d'autres Standardmen suivirent l'exemple du Croate. Le scénario se répéta après le repos. Bilan: nul blanc. Or, pour espérer terminer sur le podium, les Rouches devaient empocher les trois points face à cette équipe qui se bat pour survivre et a une des plus mauvaises défenses de l'élite. "Si nous l'avions emporté largement, personne n'aurait contesté un verdict positif pour nous", a dit Michel Preud'homme. L'exclusion d' Ali Lukunku (carte rouge justifiée pour coup de pied décoché à Stefan Leleu) privera bientôt le Standard de sa principale force de frappe. Or, l'heure du verdict approche: "Le geste est inexcusable, je sais, et les joueurs éprouvent tout de suite des regrets après un tel réflexe. Car c'était bien de cela qu'il s'agissait comme ce fut le cas de Khalid Fouhami face à Charleroi. L'arbitre devait évidemment sévir", a ajouté l'entraîneur liégeois. Le coach du Standard défend bien ses joueurs mais il n'en demeure pas moins que le geste d'Ali Lukunku est plus que condamnable. Il pourrait le payer très cher devant le Comité sportif. Preud'hommme savait que la récolte devait forcément être abondante au Bosuil pour entretenir l'espoir de garder le contact avec les trois premiers."Je l'avais bien expliqué aux joueurs", affirme Michel Preud'homme. "Pour que cela rigole, nous devions prendre la totalité des points mis en jeu face à l'Antwerp et chez nous contre La Louvière avant une série de grosses affiches. Rien n'est fait mais il s'agira de faire le point après chaque journée et voir comment les choses évolueront au fil du temps".La quatrième place semble être le seul horizon des Liégeois. Elle ne sera synonmyne de Coupe d'Europe que si Bruges gagne la Coupe de Belgique. Mais le Standard ne s'est pas défait de Gand et Lokeren, et il doit se méfier du retour impressionnant des Hurlus: si l'Excel s'empare de la quatrième place, il sera européen avant la finale de la Coupe de Belgique.A Deurne, Régis Genaux est resté sur le banc. Une fois de plus: quand jouera-t-il? Sa hargne aurait pu être utile alors que les Liégeois poussaient sur le champignon à dix contre onze. (P. Bilic)