En 2007, le budget de l'AC Milan s'élevait à 276 millions. 166 millions étaient consacrés aux salaires des joueurs. Les droits TV ont rapporté 156 millions. Si Milan a clôturé son budget avec une perte de 31,7 millions, il voit celui-ci approuvé malgré tout : son propriétaire, Silvio Berlusconi, qui détient à peu près toutes les parts du club, y va de sa poche. 2006 a été plus faste financièrement : Milan a enregistré un solde positif de 2,5 millions grâce aux 42 millions qu'avait rapporté le transfert d' Andriy Shevchenko à Chelsea.
...

En 2007, le budget de l'AC Milan s'élevait à 276 millions. 166 millions étaient consacrés aux salaires des joueurs. Les droits TV ont rapporté 156 millions. Si Milan a clôturé son budget avec une perte de 31,7 millions, il voit celui-ci approuvé malgré tout : son propriétaire, Silvio Berlusconi, qui détient à peu près toutes les parts du club, y va de sa poche. 2006 a été plus faste financièrement : Milan a enregistré un solde positif de 2,5 millions grâce aux 42 millions qu'avait rapporté le transfert d' Andriy Shevchenko à Chelsea. Avant de prêter serment au poste de Premier ministre, Berlusconi va, comme lors de ses mandats précédents, prendre ses distances du club au profit d' AdrianoGalliani. Durant l'assemblée générale des actionnaires, Galliani a déjà fait remarquer que la non-qualification éventuelle de Milan pour la Ligue des Champions n'aura pas d'impact sur les transferts. Il a cependant rappelé que Milan n'envisageait pas de verser les 50 millions requis par Barcelone pour le transfert de Ronaldinho. Milan achètera les footballeurs qu'il convoite, même s'il ne termine pas parmi les quatre premiers et doit se contenter de la Coupe UEFA. Auteur d'une belle remontée depuis janvier, Milan est en concurrence avec la Sampdoria pour cette quatrième place et elle doit refaire son retard sur l'étonnante Fiorentina. Les trois premiers, l'Inter, l'AS Rome et la Juventus, sont pratiquement hors de portée des rossoneri, qui ont un programme difficile. Ainsi, le week-end prochain, l'AC reçoit l'Inter, qui veut le titre. Suivra un déplacement délicat au Napoli et un match à domicile contre Udinese, qui conserve une infime chance de se qualifier pour le bal des champions. Entre-temps, à Milan, on se demande qui va reprendre le brassard de Paolo Maldini. Le joueur le plus sélectionné du club est actuellement le trentenaire Gennaro Gattuso (381 matches). Lui-même plaide en faveur de celui qui compte le plus de saisons à Milan, soit Massimo Ambrosini, également trentenaire. Il a disputé une cinquantaine de matches de moins. Même si Maldini reste footballeur professionnel, il n'apparaîtra plus systématiquement au coup d'envoi la saison prochaine. L'INTER n'est pas encore champion. Pour cela, il devait vaincre et l'AS Rome devait perdre dimanche dernier. Par contre, il peut être sacré ce week-end au terme du derby. CAFU, le Brésilien qui moisit sur le banc de Milan, réfléchit à l'éventualité d'arrêter au terme de la saison. Malgré son statut de réserve, l'arrière droit est encore très motivé à l'idée de rempiler pour une saison. ASSISTANCE. 23.526 personnes en moyenne ont assisté à un match de Série A cette saison. Milan est le leader avec 54.624 fans devant l'Inter (49.394) et le Napoli, promu (42.474). La rencontre Empoli-Cagliari a enregistré le moins d'entrées payantes (786), sans tenir compte des 5.275 abonnés. La plus grande assistance a été relevée lors du derby milanais du premier tour : 78.675. MASSIMO CELLINO se retirera de la présidence de Cagliari si le club se maintient. Soit il effectuera un pas en arrière soit il vendra le club. Maintenant âgé de 51 ans, Cellino est devenu le plus jeune président de la Série A quand il a repris Cagliari, en juin 1992. Depuis, seul Silvio Berlusconi, à Milan depuis 1986, compte plus d'ancienneté que lui. Sous la présidence de Cellino, Cagliari a été relégué à deux reprises mais il est chaque fois remonté. Il a obtenu son meilleur classement en 1993, en terminant sixième. Afin d'équilibrer le budget, Cellino espère vendre la révélation de l'équipe, RobertAcquafresca(20 ans). L'avant, qui achève sa première saison en Sardaigne, est surnommé le futur Luca Toni. Cependant, l'Inter possède la moitié des droits de transfert du joueur. GEERT FOUTRÉ