La qualification de mon équipe pour les 16es de finale de la Coupe de Belgique a constitué un événement pour mon club. C'est la première fois que Sprimont - avant ou après la fusion avec Comblain - atteint ce stade de l'épreuve. Dans un premier temps, suite à la nouvelle formule dirigée qui assure de rencontrer un adversaire de D1, tout le monde au club, souhaitait un tirage au sort favorable. Qui dit favorable veut évidemment dire une équipe permettant de réaliser une bonne recette.
...

La qualification de mon équipe pour les 16es de finale de la Coupe de Belgique a constitué un événement pour mon club. C'est la première fois que Sprimont - avant ou après la fusion avec Comblain - atteint ce stade de l'épreuve. Dans un premier temps, suite à la nouvelle formule dirigée qui assure de rencontrer un adversaire de D1, tout le monde au club, souhaitait un tirage au sort favorable. Qui dit favorable veut évidemment dire une équipe permettant de réaliser une bonne recette. On peut penser que le fait d'être opposé à un club francophone, certes éloigné géographiquement, est plutôt une excellente chose et que l'on aurait pu tomber beaucoup plus mal. Mais le fait que le sort décide que notre entité joue à domicile débouche sur des problèmes d'organisation qu'aucun de nos dirigeants n'avait jamais connus. Tous les bénévoles sont sollicités afin que le match se déroule dans les meilleures conditions et le comité de direction ne compte plus les heures de réunion pour mettre tout en place. C'est vraiment pour la région Ourthe-Amblève et en particulier pour les deux communes un événement hors du commun. Il ne reste plus qu'à souhaiter que tout se passe pour le mieux, que la toute grande foule réponde présent et que l'équipe sur le terrain rivalise avec son prestigieux adversaire. Cette rencontre doit s'assimiler à une véritable fête pour le club dans son ensemble mais c'est incontestablement une énorme récompense pour Vincent Prégardien, le président. Ce qu'il a fait de Sprimont-Comblain depuis son arrivée en 1989 (à l'époque le club végétait en 4e Provinciale) est tout bonnement fantastique. Et c'est d'ailleurs pour offrir à la région ce match fête qu'il est très content que la rencontre n'ait pas été inversée. D'un point de vue purement sportif, beaucoup pensent que se qualifier pour affronter une D1, a souvent des répercussions négatives sur le championnat. Dans notre cas, on aurait pu le penser dans un premier temps suite aux deux défaites subies lors des deux premières journées. Depuis, l'équipe s'est très bien reprise, et j'espère que les joueurs auront réussi dimanche à Tirlemont à porter à 10 le nombre de matches sans défaite avant d'affronter les Hurlus. Dans la préparation de ce match, je me suis rendu en compagnie de trois de mes collaborateurs au derby hennuyer contre Charleroi. Et je dois dire que les dirigeants mouscronnois ont fait preuve de grande classe en nous invitant au repas d'avant match dans les business seats. Pour en venir au match, mes joueurs doivent se convaincre qu'en football, tout est possible bien que Mouscron soit évidemment le grandissime favori de cet affrontement. Allez, tous au stade samedi à 20 h. pour supporter les Carriers en quête d'exploit !ÉTIENNE DELANGRE" LA QUALIFICATION DE MON éQUIPE pour les 16es de finale de la Coupe constitue un événement "