TACTIQUE

RúbenAmorim est le nouveau golden boy des entraîneurs portugais. Le Sporting l'avait débauché à Braga en mars 2020, en mettant le prix de sa clause libératoire, dix millions. Aujourd'hui, la clause pour l'arracher au club lisboète est deux fois plus élevée. Il a fait fort depuis son arrivée: le t...

RúbenAmorim est le nouveau golden boy des entraîneurs portugais. Le Sporting l'avait débauché à Braga en mars 2020, en mettant le prix de sa clause libératoire, dix millions. Aujourd'hui, la clause pour l'arracher au club lisboète est deux fois plus élevée. Il a fait fort depuis son arrivée: le titre et la Coupe de la Ligue la saison dernière, déjà la Supercoupe cette saison. Il n'a pas voulu trop chambouler le noyau qui lui a valu ces succès. Dans son équipe type d'aujourd'hui, il n'y a que deux joueurs arrivés durant l'été, Vinagre et Esgaio. Les autres connaissent la maison, notamment le trio défensif très costaud Coates-Feddal-Neto. Le Sporting n'a pris que vingt buts (en 34 matches) la saison dernière, en ne perdant qu'un seul match de championnat. L'attaquant de pointe Paulinho est censé devenir le nouveau buteur de l'équipe, mais après sa première convocation en équipe nationale il y a moins d'un an, il tarde à confirmer. En attendant, le poids offensif repose essentiellement sur Gonçalves, qui quitte régulièrement son aile droite pour piquer vers l'axe et conclure. L'attaquant portugais reste fidèle à son pays. Il n'a jamais porté le maillot d'un club étranger. Paulinho est né à Barcelos et a commencé à jouer à Santa Maria, un club amateur local. Il en est actuellement à sa première saison complète au Sporting, qui l'a transféré de Braga en février. Ses trois buts et ses deux assists ont aidé le club lisboète à décrocher un titre de champion très attendu.