L'achat de Dalibor Veselinovic par Anderlecht a remis la D2 en lumière ! " Si Anderlecht y va, c'est qu'on peut y trouver de réelles pépites. " " Pourtant, il y a du talent dans les divisions inférieures ", clame José Riga. " Un Tom De Sutter n'était peut-être pas le plus doué techniquement mais il était intelligent et travailleur. Cet exemple ainsi que ceux de Guillaume Gillet, Roland Lamah ou Christian Brüls doivent servir. Ces joueurs s'acclimatent très vite et ont l'avantage de connaître la Belgique ! ". Sans oublier le cas du regretté François Sterchele.
...

L'achat de Dalibor Veselinovic par Anderlecht a remis la D2 en lumière ! " Si Anderlecht y va, c'est qu'on peut y trouver de réelles pépites. " " Pourtant, il y a du talent dans les divisions inférieures ", clame José Riga. " Un Tom De Sutter n'était peut-être pas le plus doué techniquement mais il était intelligent et travailleur. Cet exemple ainsi que ceux de Guillaume Gillet, Roland Lamah ou Christian Brüls doivent servir. Ces joueurs s'acclimatent très vite et ont l'avantage de connaître la Belgique ! ". Sans oublier le cas du regretté François Sterchele. Et puis, il y a Papa Sene, cet attaquant qui a fait un très bon premier tour avec Coxyde et qui a été acheté par le Cercle Bruges qui lui a offert un contrat de deux ans et demi. L'année passée, il évoluait encore en P1, à Menin, après être arrivé en Belgique il y a deux ans avec le statut de réfugié ! Tom Van Imschoot (Mons, médian, 29 ans) : il a connu la D1 et cela se sent. Ses choix sont bons et son expérience bénéficie à toute son équipe. Un exemple sur le terrain. Il ne serait jamais descendu de division s'il n'avait pas été séduit par le projet de Mons. Tim Matthijs (Mons, attaquant, 27 ans) : parfois, il a l'air trop facile. C'est normal, l'ancien joueur de Zulte Waregem et Gand s'amuse en D2. A clairement la pointure de la D1 mais comme Van Imschoot, fut séduit par les ambitions de Mons. Matumona Zola (Mons, médian, 27 ans, RDC) : l'ancien meneur de jeu congolais du Brussels n'a rien perdu de ses qualités entrevues lors de la dernière saison du club bruxellois en D1. Oui mais voilà, il n'a rien perdu de son côté lymphatique. Il a une technique hors norme mais ne la montre que trop rarement. Jordan Remacle (Oud-Heverlee, attaquant, 23 ans) : formé au Standard, passé par Genk puis les Pays-Bas, le voilà de retour. Certains le jugent prêt pour la D1. D'autres le verraient bien encore grandir un an en D2. Il joue un peu trop par à coups mais a beaucoup de percussion sur son flanc. Il fait parler sa vitesse et le sens du but : déjà huit cette saison. Mamutu Ndiaye (Mons, médian, 20 ans, SEN) : il vient de Gand où il n'a jamais pu s'imposer vu son âge. A Mons, il a trouvé un terrain idéal. Médian défensif, récupérateur au style et au physique de Patrick Vieira, il est souvent très bien placé, joue juste, fait preuve d'agressivité et ne manque pas de vitesse. Sans doute le meilleur médian défensif de D2 : il arrive à récupérer sans tackler. Jef Vogels (Antwerp, défenseur, 20 ans) : solide, il représente l'avenir du club anversois. A 20 ans, c'est souvent lui qui tient la baraque derrière. Thomas Azevedo (Lommel Utd, médian, 19 ans) : il a déjà tout d'un grand et pourrait jouer sans problèmes en D1. Sur le terrain, il fait preuve d'abnégation et peut être aligné aux trois postes derrière les attaquants. Sa polyvalence est un de ses grands atouts : technique en mouvement, pointe de vitesse et belle production avec ses six buts. Mike Da Silva (Tirlemont, médian, 22 ans, BEL/COL) : généralement aligné en soutien d'attaque, il n'a pas beaucoup de déchets dans son jeu. Joueur assez technique, il a également le sens du but (8). Raphaël Lecomte (Visé, médian, 22 ans, FRA) : le parcours est particulier. Formé à Saint-Etienne où il disputa quelques rencontres de L1, il a été dégagé en même temps que son beau-père, Laurent Roussey, alors entraîneur de l'équipe Première. Il passa alors par la D2 espagnole avant de se retrouver sans contrat. Visé saisit la balle au bond mais ne lui donna un contrat que cinq mois plus tard, faute de moyens. Aujourd'hui, il en est l'élément le plus redoutable : intelligence de jeu incomparable, bonne technique en mouvement et 5 buts. Il lui manque de la vivacité mais accélère le jeu par ses choix. Il est irréprochable à l'entraînement et encore suivi par son beau-père qui n'hésite pas à se rendre à Visé et à éloigner les managers alléchés. Alexandre Guinot (Boussu Dour, médian, 21 ans, FRA) : Boussu a été le chercher au centre de formation de Lens et a eu le nez fin. Milieu de terrain relayeur (ni défensif, ni n° 10), il dispose d'une relance très précise et d'une bonne frappe. Son jeu de tête, sa mentalité et sa condition constituent ses autres atouts ! Jorgo Waeghe (Dender, attaquant, 21 ans) : prêté par Zulte Waregem, il devrait bien vite y retourner. Ailier gauche ou droit, il est très mobile et possède un bon dribble. Ses statistiques sont très bonnes : six assists/six buts. Maël Lepicier (Mons, défenseur, 24 ans, FRA) : formé au Mans, passé ensuite par Châtellerault, Martigues et Virton, il séduit mais peut passer à travers une rencontre. C'est un joueur très complet (le meilleur Montois lors du dernier tour final) qui a de la taille et une bonne relance. Sa première passe est souvent tranchante et il fait preuve d'intransigeance. Très fort dans les duels défensifs et offensifs. Avec un défenseur vif à ses côtés, il formerait une paire particulièrement complémentaire. Hamdi Harbaoui (Oud-Heverlee, attaquant, 25 ans, TUN) : cela fait quelques saisons qu'il fait parler de lui. Pendant des années, il a essayé de décrocher un contrat en Europe, revenant finalement toujours sans succès à l'Espérance Tunis. Après une saison à Mouscron, c'est à Visé qu'il va se faire remarquer (26 buts en 2008-09) avant de filer à Oud-Heverlee. Pour les Louvanistes, il se montre toujours autant percutant. Infiltreur et créatif, il travaille sur toute la largeur. Guy Dufour (Lommel Utd, médian, 23 ans) : gaucher, peut jouer sur le flanc mais également en soutien d'attaque. Est souvent à la base des occasions des leaders de la D2. Sa frappe de loin est un autre atout. Jeroen Ketting (Lommel Utd, attaquant, 26 ans, NED) : Néerlandais de 26 ans, cela fait deux ans qu'il se fait remarquer à la pointe de l'attaque de Lommel. Attaquant extrêmement complet, il évolue avec une classe naturelle. Son démarrage et son approche face au but en font sans doute le meilleur attaquant de D2. Raphaël Miceli (White Star, médian, 26 ans) : ancien du Sporting Charleroi, parti quelques saisons aux Pays-Bas, il est revenu à l'Olympic la saison passée où il fut l'un des artisans de la bonne saison des Dogues. Transféré au White Star, il continue sur sa lancée. Bon pied gauche, battant, distributeur, il marque facilement. Aujourd'hui, il dispose de l'expérience qui lui manquait. Yannis Papassarantis (Union, médian, 22 ans) : formé par le Standard et lancé dans le grand bain avec Marouane Fellaini et Axel Witsel, il n'a pas connu le même sort. A l'Union, il a retrouvé confiance et jeu, grâce à son très bon pied gauche et sa frappe. Bon distributeur, il est peut-être bloqué par sa petite taille mais comme le dit Dante Brogno, " cela ne m'intéresse pas d'avoir un grand qui ne sait pas jouer ". Jesse Soubry (Union, gardien, 20 ans) : formé au Standard, il n'a jamais eu sa chance. Très vif, bon jeu au pied, bonne lecture du jeu, fort dans le trafic aérien, il lui manque juste un peu d'expérience pour coacher davantage sa défense. Fait partie de l'équipe nationale des -20 ans. Laurent Depoitre (Alost, attaquant, 22 ans) : grand (1m90) et costaud, il a déjà inscrit 19 buts cette saison. Très fort pour conserver le ballon et dans le trafic aérien, cet ancien jeune de Mouscron et de Tournai manque peut-être un peu de vitesse. Thomas Meunier (Virton, attaquant, 19 ans) : celui que tout le monde s'arrache ! Pisté par Anderlecht, le Standard et Saint-Etienne, très doué, fin tacticien et disposant d'un bon gabarit, il ne manque pas de technique ni de sens du but. Pas hyper rapide, il a un pedigree qui ressemble à celui de Dieter Dekelver. Kenneth Ulenaerts (Kermt-Hasselt, attaquant, 25 ans) : déjà meilleur buteur la saison passée avec Bocholt, il récidive avec Kermt-Hasselt. Vrai finisseur, c'est un renard, toujours à l'affût lors des débordements. Il joue également très bien dos au but. Frédéric Brillant (Bertrix, défenseur central, 25 ans, FRA) : défenseur, il a surpris pas mal d'observateurs et n'est pas étranger au bon début de saison de Bertrix. Très bon, assez complet, agressif sur l'homme, il dispose également d'une bonne relance. Jeroen Vanderputte (Woluwé-Zaventem, médian, 25 ans) : toujours bien placé au centre du jeu, il demande beaucoup de ballons et connaît ses qualités et ses défauts. Intelligent, il donne la bonne passe au bon moment sans trop d'extravagance. Faed Arsene (Olympic, médian, 25 ans, MAL) : international, découvert dans l'équipe CFA de Dunkerque, il explose pour sa première saison avec les Dogues. Médian polyvalent, complet, qui a une technique au-dessus de la moyenne pour la D3, il est rapide sur les premiers mètres et très endurant. Wouter Moreels (Alost, attaquant, 25 ans) : s'il éclot cette saison, c'est sans doute parce qu'il forme avec Lepoitre un duo complémentaire. Autant Lepoitre a de la taille et du muscle, autant Moreels est vif et mobile. Il dispose d'un bon centre mais pèche dans la dernière passe. Ouissem Zarti (Racing Waregem, médian, 26 ans) : peut-être trop vieux mais ne manque pas de qualités. Médian défensif qui joue de manière très simple et qui possède une bonne technique. Son gabarit (1m88) lui permet également d'avoir un bon jeu de tête. PAR STÉPHANE VANDE VELDE Meunier est déjà suivi par Anderlecht, le Standard et Saint-Etienne.