Interrogé sur ses préférences quant à l'identité du dernier adversaire européen sur la route des poules de la Ligue des Champions 2012-2013, John van den Brom ne joue pas les cachottiers. Parmi les cinq opposants possibles, il cite les Israéliens de Kyriat Shmona en tête de liste, suivis des Slovènes de Maribor, des Chypriotes de l'AEL Limassol, puis les Suédois d'Helsingborgs et, finalement, les Roumains de Cluj. Son v£u n'a donc pas été exaucé, mais il y a pire. Son propos : gérer les événements à l'aller et plier l...

Interrogé sur ses préférences quant à l'identité du dernier adversaire européen sur la route des poules de la Ligue des Champions 2012-2013, John van den Brom ne joue pas les cachottiers. Parmi les cinq opposants possibles, il cite les Israéliens de Kyriat Shmona en tête de liste, suivis des Slovènes de Maribor, des Chypriotes de l'AEL Limassol, puis les Suédois d'Helsingborgs et, finalement, les Roumains de Cluj. Son v£u n'a donc pas été exaucé, mais il y a pire. Son propos : gérer les événements à l'aller et plier la qualification au retour. Ce qu'il tient par-dessus tout à éviter, pour des raisons aisément compréhensibles, c'est l'épreuve des tirs au but. Un exercice de sinistre mémoire pour les Anderlechtois cette saison, avec 4 ratés déjà (Courtrai, le Beerschot, Ekranas et Mons) qui s'ajoutent aux bides face au Partizan Belgrade en 2010. Une équipe par ailleurs éliminée par l'AEL Limassol au tour précédent. En dépit d'une situation tout doucement préoccupante, le T1 des Mauves choisit de ne pas en faire un plat en conférence de presse. Ses contacts avec les journalistes sont d'ailleurs toujours placés sous le signe de la bonne humeur. Le vendredi, dernier contact avant le match du week-end, c'est jour de gâteau par exemple. Il trouve toujours une victime pour lancer les débats, comme tel ou tel qui a omis d'éteindre son GSM en conférence officielle, notamment. L'humour du gars est comme un vent de fraîcheur après 4 années et demi autrement plus sérieuses sous son prédécesseur. Et le gars y va allégrement à chaque contact. Lors de la présentation officielle de l'équipe, après avoir entendu les objectifs du président (lutter pour le titre, rafler la Coupe de Belgique et aller le plus loin possible en Ligue des Champions), il fait rire l'assemblée, au moment de prendre la parole, en rétorquant à Roger Vanden Stock : " Si j'ai bien compris, c'est à peine si vous ne voulez pas la gagner, cette Ligue des Champions ". Après la victoire laborieuse contre Mons, le Hollandais a réussi une nouvelle fois à dérider l'assemblée en demandant si, parmi les journalistes, il n'y en a pas un capable de transformer un penalty ou, à tout le moins, d'expliquer comment il procède. Une semaine plus tôt, au Cercle, même topo mais avec Bob Peeters cette fois. Le coach des Vert et Noir, déçu par le manque d'intransigeance de ses joueurs, observe après coup qu'il aurait bien joué en défense lui-même pour contrecarrer les offensives des Mauves. " Toi, en défense, Bob ", questionne alors JVDB, ex-partenaire de l'autre à Vitesse Arnhem autrefois. " J'aurais bien voulu voir ça, car comme attaquant, t'étais déjà limite ". Hilarité générale, évidemment. Même dans le chef de Peeters !