Durant près de trois ans, Ariel Jacobs a entraîné les quatre mousquetaires au RWDM. Il connaît tout leur potentiel mais aussi leurs limites.
...

Durant près de trois ans, Ariel Jacobs a entraîné les quatre mousquetaires au RWDM. Il connaît tout leur potentiel mais aussi leurs limites. Yilmaz Seker: "Cela ne fait qu'une saison qu'il perce. Dans son rôle de second milieu récupérateur, il a été performant. Je ne pense pas qu'il soit capable d'assumer ce rôle seul. Il possède un beau registre technique, un grand volume de jeu grâce à une condition physique sans faille, le sens du jeu et une passe précise. C'est un joueur qui a besoin d'avoir le jeu devant lui. Formé comme numéro 10, il ne peut pas s'y imposer. Il demande beaucoup le ballon pour jouer rapidement, par petites touches et souvent en un temps. Ce qui constitue une force en D1. C'est un vrai pro qui travaille sans cesse à l'entraînement, qui effectue des séances prolongées de strechting. Il a un défaut qui me fait tiquer: son incapacité à digérer les changements de rythme. En D1, cela pourrait l'handicaper." Jonathan Butera: "Lui non plus ne peut pas s'imposer en numéro 10 même si c'était sa place chez les jeunes. Il manque de vitesse au démarrage mais effectue une énorme masse de travail. Trop d'ailleurs, c'est son défaut. Il doit apprendre à cibler ses efforts car il court parfois de manière inutile et désordonnée. L'idéal pour ses qualités aurait été une place de demi défensif mais il est trop généreux dans ses efforts. A droite, je suis convaincu qu'il lui reste une opportunité à saisir. Mais il doit encore trouver la place qui lui convient le mieux." Afrim Salievski: "Il a été victime d'une concurrence féroce dans l'axe défensif. Le tandem Fassotte- Kargbo recelait, à mes yeux, davantage de qualités dans le système tactique. Franchement, cela me faisait mal au coeur de mettre Afrim sur le banc. Depuis trois ans, il a effectué du surplace parce qu'il a moins joué mais il a fortifié sa mentalité et il devrait pouvoir en tirer les bénéfices. Dans une défense à cinq avec deux stoppeurs, il a sa place. En marquage, j'opterais davantage pour lui que pour Kargbo. Je reste également convaincu qu'il peut s'imposer tant sur le flanc droit qu'à gauche mais il doit encore s'en convaincre." David Rimbold: "Un pied gauche et un crochet déroutant mais une irrégularité chronique. Notamment à cause de ses blessures mais aussi par sa manière de se gérer. Ses hauts ont été trop sporadiques pour qu'un entraîneur puisse s'en satisfaire. Il doit apprendre à défendre davantage car il n'aura pas toujours un back gauche qui le fait à sa place. Une action n'équivaut pas à un bon match et il ne faut jamais planer après une bonne prestation. Ni déprimer après avoir été remplacé en cours de match." Conclusion: "Tous ont le potentiel pour faire carrière mais ils ne doivent pas croire qu'ils vont casser la baraque dès la saison prochaine. Ils doivent se fixer des objectifs réalistes. Effectuer une bonne petite saison dans le noyau et tenir la distance sur 34 matches, ce sera à mes yeux déjà une réussite."