La Villarreal est soulagée. Une période d'incertitude vient de prendre fin. Juan Roman Riquelme (26 ans) est également d'accord sur son transfert définitif de Barcelone à l'équipe de Castellón. Initialement, la vedette argentine avait publiquement émis des doutes quant à son avenir et semblait vouloir laisser une porte ouverte à l'Atlético Madrid, qui espérait disposer d'un atout majeur, Carlos Bianchi, l'entraîneur avec lequel le médian avait travaillé à Boca Juniors et avec lequel il conserve toujours d'étroits liens.
...

La Villarreal est soulagée. Une période d'incertitude vient de prendre fin. Juan Roman Riquelme (26 ans) est également d'accord sur son transfert définitif de Barcelone à l'équipe de Castellón. Initialement, la vedette argentine avait publiquement émis des doutes quant à son avenir et semblait vouloir laisser une porte ouverte à l'Atlético Madrid, qui espérait disposer d'un atout majeur, Carlos Bianchi, l'entraîneur avec lequel le médian avait travaillé à Boca Juniors et avec lequel il conserve toujours d'étroits liens. Riquelme lui-même a mis fin à toutes les spéculations il y a une semaine. D'Allemagne, où il dispute la Coupe des Confédérations avec l'Argentine, l'international a enfin signé et renvoyé par fax les documents qui officialisent son transfert définitif à la Villarreal. Durant les quatre prochaines saisons, il se produira donc pour el submarino amarillo, soit, en traduction littérale, le sous-marin jaune. Le numéro trois du défunt championnat a déboursé sept millions d'euros pour obtenir 75 % des droits sur le médian offensif. Si Villarreal signe une nouvelle bonne saison, les Catalans pourront obtenir un bonus de maximum trois millions. En plus, Barcelone a exigé d'obtenir un quart des bénéfices engendrés par la vente de l'Argentin à l'avenir. La saison passée, Riquelme avait été loué à Villarreal, devenue la révélation de la Primera División au fil des mois. Le Barça l'avait transféré en 2002 de Boca Juniors. On l'appelait le nouveau Diego Maradona mais au Camp Nou, ce joueur introverti ne s'est jamais vraiment épanoui alors qu'il a éclaté à l'Estádio El Madrigal. C'est grâce à Riquelme et au buteur uruguayen Diego Forlán ( pichichi avec 25 buts) que le petit frère de Valence s'est qualifié pour les tours préliminaires de la Ligue des Champions, une première dans son histoire. Avec 15 buts et une volée d'assists, l'Argentin a également une large part dans ce succès. Le transfert de l'Argentin arrange tout le monde. C'est ce qu'on appelle une situation win-win dans le jargon des affaires. Riquelme mise sur la continuité en prolongeant son séjour à Villarreal, qui l'a délivré de ses problèmes en Catalogne et lui a permis de confirmer son talent. De son côté, Barcelone est séparé d'un joueur n'ayant plus de crédit mais dont le coquet salaire pesait lourdement sur son budget et la Villarreal, qui a eu le mérite de faire confiance à Riquelme, n'est pas victime de son succès. RICARDO (24 ans), un gardien dont Manchester United n'a pas prolongé le bail, a signé pour deux ans avec option pour une troisième saison à Osasuna. Son arrivée implique le départ de RicardoSanzol (26 ans). DECO (27 ans) a obtenu un meilleur contrat, valable jusqu'en 2008, à Barcelone. En échange, s'il part, son acquéreur devra s'acquitter de 75 millions au lieu des 60 convenus jusqu'à présent. Samuel Eto'o a resigné jusqu'en 2010. PATRICK KLUIVERT (28 ans) a subi un nouvel examen du genou. Cette fois, le staff médical de Valence a estimé l'articulation en bon état. L'avant batave a signé pour trois ans. L'attaquant David Villa (23 ans), qui vient de Saragosse, a coûté douze millions. Son contrat porte sur trois saisons. L'avant uruguayen Mario Regueiro (26 ans), libre de transfert à Santander, a signé pour quatre ans. VICTOR MUNOZ a prolongé de deux ans son séjour à la Real Saragosse. JOSE LUIS MENDILIBAR (44 ans), qui a raté de peu la montée en D1 avec Eibar, s'est lié pour trois ans à l'Athletic Bilbao. Le Basque y a fait ses classes en équipes d'âge mais n'a jamais été plus loin que l'équipe B en Segunda División, durant sa carrière de joueur. (F. Vanheule)