" Que ce soit dans le haut ou le bas du classement, on vit au jour le jour et c'est passionnant. Les deux matches du week-end rendent parfaitement justice à cette belle fin de saison.
...

" Que ce soit dans le haut ou le bas du classement, on vit au jour le jour et c'est passionnant. Les deux matches du week-end rendent parfaitement justice à cette belle fin de saison. Quand je songe au derby limbourgeois St-Trond - Genk, difficile de ne pas évoquer le cas posé par Marc Wilmots. Impossible de juger de l'extérieur un conflit qui a l'air ridicule et impressionniste mais il était choquant de le voir viré alors qu'il avait été le coach de Schalke ! Peut-être que son manque de disponibilité a joué. Comme il n'a pas le don d'ubiquité, il a dû affronter les travaux d' Hercule. Mais St Trond ne faisait plus figure d'épouvantail à domicile. C'était une équipe at home comme on disait dans l'ancien temps (il rit). Genk, c'est l'eau et le feu. Récemment contre le Club Bruges à domicile, il a livré un bon match et donné la preuve de ses ressources et de son talent mais je me pose questions sur sa constance. Les Genkois sont forts contre Bruges mais peinent ensuite à Mons. Cela dit, leur calendrier relativement facile de fin de saison plaide en leur faveur. Club Bruges-Standard à 13 heures, c'est particulier. Il n'est pas évident pour un joueur d'être au top physiquement à cette heure-là : il y a une question d'alimentation à résoudre (normalement par un brunch en milieu de matinée) et attendre comment les joueurs réagissent individuellement. Il est prouvé qu'un sportif est au top en soirée, alors... J'avais travaillé sur La Gantoise-Anderlecht, également joué à 13 heures, et nombreux étaient les joueurs à ne pas être contents. Si le Standard doit être inquiet parce qu'il joue avec plusieurs Latins et que ce sera l'heure de la sieste ? Non, pas du tout ( il rit). Les Rouches sont enfin en phase avec leur passé mais c'est très dommage qu'ils n'aient pas commencé comme ça en début de saison. C'est l'équipe du second tour mais leur politique ne leur permettra jamais d'être celle du premier tour aussi. J'ai récemment entendu Michel Preud'homme interviewé à la radio. Il répondait à un supporter inquiet de savoir si son club allait à nouveau sacrifier son début de saison : -Impossible à dire à l'avance. Ont dépendra des joueurs actuels qui accepteront ou non nos conditions. C'est tout de même paradoxal de voir un club accepter de ne pas être compétitif pendant les deux premiers mois d'un championnat ! Cela dit, je suis résolument contre les différents mercati. J'aimerais qu'on limite le nombre de joueurs sous contrat à un total de 25 par saison en ayant la permission d'en signer d'autres uniquement en cas de blessures graves. A Bruges, on continue de critiquer Trond Sollied au sein même du club et je trouve ça scandaleux car il fait remarquablement son job. Sollied est le meilleur coach de Belgique : il n'y a qu'à voir ses résultats depuis plusieurs années. On lui en veut parce qu'on est, d'un côté, jaloux de son salaire et, de l'autre, ennuyé parce qu'on sait qu'on aura à payer un énorme dédit si on le mettait dehors avant juin 2006. Un jour, je lui en ai parlé de ce problème et il a dit ûIt's part of the game (cela fait partie du jeu). Bref, il s'en fout ! Mais que c'est malsain ". Jean-Paul Colonval