Eddy Snelders a perdu son poste d'adjoint lorsque Georges Leekens a été démis de ses fonctions à l'Union Belge. Trois ans plus tard, Snelders revient, comme assistant d' Aimé Anthuenis. L'Anversois doit trouver un accord avec l'UB cette semaine. Anthuenis, samedi: "L'affaire est réglée, à 80%. Le reste est entre les mains de Karel Vertongen. Mon choix n'a rien à v...

Eddy Snelders a perdu son poste d'adjoint lorsque Georges Leekens a été démis de ses fonctions à l'Union Belge. Trois ans plus tard, Snelders revient, comme assistant d' Aimé Anthuenis. L'Anversois doit trouver un accord avec l'UB cette semaine. Anthuenis, samedi: "L'affaire est réglée, à 80%. Le reste est entre les mains de Karel Vertongen. Mon choix n'a rien à voir avec le passé et je ne l'expliquerai pas, afin de ne pas faire injure à d'autres candidats tout à fait valables. J'ai pris une décision personnelle". Il y avait plusieurs candidatscomme Briganti, Rudy Verkempinck . Le nom de Marc Degryse a circulé aussi. Georges Grün constituait une autre possibilité mais il n'a jamais été entraîneur. Anthuenis a déjà visionné des matches amicaux de Genk et du Club. Il va intensifier son scouting dans les prochaines semaines, en prévision de son premier match, contre la Pologne, en août. Les qualifications pour l'EURO débutent en septembre contre la Bulgarie.La semaine dernière, le sélectionneur a assisté à deux matches des -19 ans au championnat d'Europe, en Norvège. Les Belges ont terminé septièmes sur huit. "Ils ont toutefois bien joué. Il s'agissait d'un tournoi de grande qualité, très bien organisé. Lors du troisième match, les garçons étaient fatigués. Pour la plupart, ils n'avaient que deux semaines d'entraînement dans les jambes".Marc Van Geersom, le responsable national des jeunes, reste sur des sentiments mitigés. La Belgique a dominé l'Irlande mais a été battue 2-1 avant de concéder un nul 1-1 face à l'Angleterre et une défaite 2-1 contre l'Allemagne. Pas de demi-finale, donc, ni de ticket pour le prochain Mondial. Pourtant, la Belgique a fait bonne impression, notamment grâce à Blondel, Vanhoevelen, Vandenbergh, Monteyne et Chen. "Nous avons bien joué mais nous nous sommes faits prendre sur les phases arrêtées. Il s'agit sans doute d'un manque d'expérience. Nous allons chercher des sparring-partners plus réputés pour y remédier. Toutefois, cette équipe a de l'avenir. Cinq ou six joueurs peuvent prétendre à l'équipe Espoirs". (P. 'T Kint/M. Stockmans)