Vision du jeu - 7/10

Sans être un véritable meneur de jeu, il possède une très bonne vision du jeu. Il alterne sans trop de difficultés jeux court et long. Sa position actuelle, plus haute, prouve qu'il est capable de s'exprimer dans de petits espaces, même quand il se trouve dans une situation de pivot dos au but. Sa lecture se situe donc au-dessus de la moyenne et ses qualités techniques limitent les déchets en possession de balle.
...

Sans être un véritable meneur de jeu, il possède une très bonne vision du jeu. Il alterne sans trop de difficultés jeux court et long. Sa position actuelle, plus haute, prouve qu'il est capable de s'exprimer dans de petits espaces, même quand il se trouve dans une situation de pivot dos au but. Sa lecture se situe donc au-dessus de la moyenne et ses qualités techniques limitent les déchets en possession de balle.Leader naturel par le jeu et le comportement exemplaire sur le terrain et dans le vestiaire. Toutefois, dans le coaching par la voix, il n'est pas un véritable meneur d'hommes qui replace continuellement ses coéquipiers. Il ne parle pas beaucoup mais ses rares remarques sont souvent judicieuses et l'ensemble du groupe l'écoute rien que pour le respect de ses prestations. La gestion du trafic aérien fait partie de ses qualités et son entraîneur profite de sa force dans le jeu de tête pour lui donner des responsabilités sur phases arrêtées. Défensivement, il est bien souvent placé comme garde-chiourme d'un des meilleurs joueurs de tête adverses. Offensivement, il a un bon timing et une bonne détente qui lui permettent de marquer régulièrement des buts du front.Sa plus grande qualité qui, paradoxalement, peut devenir un défaut pour lui-même et pour sa carrière. Son altruisme le rend par moments peu spectaculaire mais il est toujours efficace pour le coach car, chez lui, l'intérêt collectif passe avant sa propre personne. Il préfère se sacrifier pour le groupe que de tenter un exploit individuel qui risquerait de mettre l'équilibre de l'équipe en péril.Dispose d'une bonne taille (1,88m) mais son gabarit est léger et il fait partie des footballeurs de type longiligne. Malgré son manque de carrure, il utilise très bien son corps lorsqu'il est en lutte rapprochée avec un adversaire. A presque 28 ans, il est peut-être un peu tard pour se développer au niveau des membres supérieurs mais dans la position qu'il occupe, c'est moins important que pour un défenseur central ou un attaquant axial.Certainement l'un de ses points faibles. On peut le considérer sur moyennes et longues distances comme un faux lent mais dans les premiers mètres, il éprouve des difficultés face aux petits gabarits explosifs. Toutefois, lorsque le ballon est dans ses parages, il compense son manque de vitesse explosive en utilisant très bien son corps. C'est au niveau de la vitesse de pivotement que son défaut se remarque le plus, aussi bien quand il doit se reconvertir défensivement que quand il doit exploser offensivement.Sa polyvalence est un atout même si elle se limite quasiment au niveau de l'entrejeu. Il a évolué, à un moment donné, légèrement décalé sur le côté droit, mais c'est dans l'axe que sa polyvalence s'exprime le mieux. Plus il évolue haut dans le jeu, plus il peut être dangereux devant le but. Si on le positionne devant la défense, il est tenté de rester en place pour l'intérêt du groupe et pour ne pas désorganiser son équipe. Bon frappeur des deux pieds, il est évidemment plus performant du droit que du gauche. Il n'hésite pas à tenter sa chance hors des 16 mètres, même des deux pieds. Il ne possède pas une frappe lourde mais sa technique lui permet d'être très performant dans les tirs au but. Il enroule aussi très bien même si ses frappes de l'intérieur du pied manquent parfois de puissance.A une très grande capacité à se présenter de la deuxième ligne et possède un excellent feeling pour sentir où le ballon va arriver dans les 16 mètres. Son jeu de tête fait le reste ainsi que ses qualités techniques en reprise de volée. Toutefois, sa crainte de désorganiser le collectif l'empêche parfois de se livrer à 100 % et le rend moins efficace que s'il osait encore plus jouer sa carte personnelle.par étienne delangre