La semaine dernière, Anderlecht a alimenté les colonnes des journaux, dans la rubrique transferts : Mbark Boussoufa et Jelle Van Damme sont arrivés, Vincent Kompany est parti. La qualification directe pour les poules de la Ligue des Champions a conféré des rentrées supplémentaires au club et elles ont été rapidement réinvesties. " Sans la Ligue des Champions, nous n'aur...

La semaine dernière, Anderlecht a alimenté les colonnes des journaux, dans la rubrique transferts : Mbark Boussoufa et Jelle Van Damme sont arrivés, Vincent Kompany est parti. La qualification directe pour les poules de la Ligue des Champions a conféré des rentrées supplémentaires au club et elles ont été rapidement réinvesties. " Sans la Ligue des Champions, nous n'aurions pas pu nous montrer aussi actifs ", affirme HermanVanHolsbeeck. " Le prestige de cette épreuve nous aide aussi. La première question que nous a posée LucasBiglia fut : - Anderlechtest- ilqualifiédirectementpourlespoules ?" Hambourg, le nouveau club de Kompany, ne l'est pas. Mais là n'est pas le souci des dirigeants anderlechtois qui, à peine officialisé le départ de leur jeune défenseur, se sont envolés pour la Russie afin d'y rencontrer son possible successeur : Martin Skrtel (21 ans, 1m86). Ce défenseur Slovaque avait été transféré de Trencin au Zenith Saint-Pétersbourg, voici deux ans. Il était déjà dans le collimateur d'Anderlecht l'hiver dernier, mais le club russe n'avait pas voulu le laisser partir. Cet ancien international Espoir est, depuis quelques mois, une valeur sûre de l'équipe nationale slovaque, qui a disputé (et perdu) les barrages face à l'Espagne. " Skrtel est très intelligent, très fort de la tête et solide dans les duels ", affirme Peter Surin du journal sportif slovaque Sport. " C'est une version améliorée de Marek Spilar. Ce que Kompany solutionne grâce à sa technique, Skrtel le fait en puissance ". Anderlecht n'a pas encore de remplaçant pour Grégory Pujol, la doublure de Nicolas Frutos. Azar Karadas (24 ans), le Norvégien de Benfica, était très intéressé mais le Sporting, qui préfère louer un attaquant plutôt que le transférer définitivement, a décidé d'attendre. En plus d'un éventuel successeur à Christian Wilhelmsson, Anderlecht souhaite aussi encore acquérir une alternative à Anthony Vanden Borre pour le poste d'arrière droit. Walter Baseggio a un accord avec Trévise, mais si le club n'est pas repêché en Série A, il ne pourrait pas payer la somme de transfert réclamée par les Bruxellois. G. FOUTRÉ