L'Allemagne et la Bundesliga sont en émoi depuis dimanche suite à l'action plutôt provocatrice signée par Silas Wamangituka Fundu. Dans les arrêts de jeu, le jeune avant a profité d'un malentendu entre le gardien Jiri Pavlenka et le défenseur central Ömer Toprak pour inscrire "le but le moins sportif de la saison", pour reprendre les termes du quotidien Bild. Le coéquipier d' Orel Mangala s'est en effet dirigé très lentement v...

L'Allemagne et la Bundesliga sont en émoi depuis dimanche suite à l'action plutôt provocatrice signée par Silas Wamangituka Fundu. Dans les arrêts de jeu, le jeune avant a profité d'un malentendu entre le gardien Jiri Pavlenka et le défenseur central Ömer Toprak pour inscrire "le but le moins sportif de la saison", pour reprendre les termes du quotidien Bild. Le coéquipier d' Orel Mangala s'est en effet dirigé très lentement vers le but vide, avant de pousser négligemment le ballon de la pointe du pied juste avant le retour du gardien. Davie Selke n'a pas admis cette humiliation. L'attaquant du Werder Brême a déboulé de l'autre bout du terrain afin de faire la leçon au Congolais. La discussion, plutôt chaude, a failli dégénérer. Wamangituka Fundu a levé les deux bras au ciel, l'arbitre Frank Willenborg lui a adressé une carte jaune et Pellegrino Matarazzo l'a immédiatement remplacé, par mesure de précaution. Ce droitier de 1,89 mètre avait déjà ouvert la marque sur penalty pour le club, promu cette saison, suite à une faute dans le rectangle de Tahit Chong sur le médian défensif japonais Wataru Endo (ex-Saint-Trond). Le footballeur le plus explosif du VfB Stuttgart, qui a atteint une vitesse maximale de 34,1 km/h à Brême, malgré sa taille, est en fait en pleine post-formation. Wamangituka Fundu a été découvert à l'âge de douze ans dans les rues de Kinshasa. Il a intégré l'académie de Black Mountain Sport, mise sur pied par Nicolas Anelka. Il a joué pour l'Olympic Matete FC jusqu'en février 2018 avant de rejoindre l'Olympique d'Alès, en cinquième division française. L'été suivant, Fabien Valéri l'a transféré au Paris FC, avec un contrat de stagiaire, mais Mehmed Bazdarevic a rapidement repris le Congolais dans le noyau professionnel. Il a inscrit onze buts en 35 matches de Ligue 2. En août 2019, le club souabe a déboursé huit millions et lui a offert un contrat jusqu'en 2024. L'attaquant a trouvé le chemin des filets à sept reprises en 29 joutes de deuxième Bundesliga, et cette saison, il en est à cinq buts en dix confrontations.