Pour l'instant, les prêts réussissent bien au Sporting d'Anderlecht ? CheikhouKouyate et Kanu sont revenus plus forts de leurs expériences respectives à Courtrai et au Cercle Bruges. ReynaldoDosSantosSilva suivra-t-il la même voie ? Actuellement, ses prestations sont brillantes sous le maillot du deuxième club de la Venise du Nord.
...

Pour l'instant, les prêts réussissent bien au Sporting d'Anderlecht ? CheikhouKouyate et Kanu sont revenus plus forts de leurs expériences respectives à Courtrai et au Cercle Bruges. ReynaldoDosSantosSilva suivra-t-il la même voie ? Actuellement, ses prestations sont brillantes sous le maillot du deuxième club de la Venise du Nord. C'est WernerDeRaeve qui l'avait découvert à Recife dans le nord-est du Brésil où il évoluait dans le club de Nautico, relativement peu connu et d'où sort également Kanu. " Notre homme de confiance au Brésil nous l'avait renseigné. C'est un Polonais marié à une Brésilienne, qui nous emmène dans des tournois où l'on peut dénicher des pépites avant que les grands clubs ne mettent la main dessus. Ce qui m'a séduit chez Reynaldo, lorsque je l'ai vu à l'£uvre la première fois, c'est sa vitesse, son explosivité, sa technique en mouvement. Et, surtout, le fait qu'il orientait toujours ses actions vers le but adverse. Beaucoup de dribbleurs s'emmêlent les pinceaux dans des dribbles stériles, souvent latéraux, qui n'éclaircissent pas le jeu. Reynaldo, lui, joint le geste à l'efficacité : ses actions amènent du danger. Il lui a fallu un peu de temps pour s'adapter à la Belgique, mais c'est logique : il provient d'une contrée tropicale et d'une famille qui ne roulait pas sur l'or. Chaque sou était compté et la préoccupation principale était de trouver un moyen de subsistance. Le choc, à son arrivée, a été brutal et il a fait quelques bêtises. Enfin, il n'a pas eu de chance : au moment où il commençait à s'adapter au championnat de Belgique, il s'est blessé. Je me souviens d'un match amical que l'on avait disputé à l'Olympic de Charleroi, où il avait été époustouflant. Il semblait prêt à intégrer l'équipe Première et à y jouer un rôle, mais il s'est blessé dans la semaine qui a suivi. Cela ne paraissait pas bien grave, mais il a quasiment perdu une saison entière. Loin de son pays, il s'est senti perdu et son moral en a pris un coup. Le prêt au Cercle lui fait le plus grand bien. C'est un bon club pour un jeune joueur, qui peut s'y développer et prendre confiance au sein d'une équipe qui joue bien au football mais où la pression est moindre qu'au Sporting. Reynaldo s'est aussi stabilisé, il a désormais une petite amie belge qui lui procure cet équilibre qu'il n'avait pas au début. " C'est en novembre 2008 que ce poids plume de 63 kilos (pour 1m72), né le 24 août 1989, débarqua au Parc Astrid. Il n'y joua que trois matches avant d'être prêté au Cercle en janvier 2010. Là, ce fut d'emblée plus concluant : 15 matches sur le deuxième tour 2009-2010. Le prêt a été prolongé d'une saison supplémentaire. " Contractuellement, Anderlecht - où Reynaldo est sous contrat jusqu'en juin 2013 - a le droit de le récupérer dès le mois de janvier ", précise PolVandendriessche, le porte-parole du Cercle. " Mais, récemment, on a rencontré les dirigeants bruxellois et ils semblent disposés à nous le laisser au moins jusqu'à la fin de la saison. Le joueur, lui, veut rester aussi, peut-être même plus longtemps encore. Il se plaît beaucoup dans la Venise du Nord où il s'est bien intégré. La présence des joueurs arrivés du Sporting Lisbonne, comme NunoReis et RenatoNeto qui parlent sa langue, n'y est pas étrangère. Il correspond aussi très bien à la philosophie de jeu voulue par BobPeeters, basée sur de jeunes joueurs assez techniques, comme LukasVanEenoo, KristofDhaene et d'autres. " " C'est un plaisir de jouer avec lui ", confirme OlegIachtchouk, un ancien de la maison mauve. " Si le Cercle réalise une bonne saison et pratique un football aussi chatoyant, ce n'est pas uniquement grâce à Reynaldo, mais il apporte certainement un plus grâce à sa créativité. Par rapport à la saison dernière, il a franchi un palier, surtout au niveau de la régularité. Dans le vestiaire, il ne crée aucun problème. " " C'est un joueur dans lequel on croit ", affirme HermanVanHolsbeeck. " Il a une technique au-dessus de la moyenne et est capable de faire la différence sur une action individuelle. Une fois sa période d'adaptation terminée, on s'est vite rendu compte qu'il avait trop de talent pour se morfondre sur le banc. De plus en plus, on s'orientera vers des prêts de nos jeunes talents. On l'a fait aussi pour RenéSterckx cette saison, mais malheureusement, il s'est gravement blessé avec Zulte Waregem. La décision de rapatrier, ou non, Reynaldo en janvier, dépendra surtout de JonathanLegear. S'il y avait une offre mirobolante pour lui à laquelle on ne pourrait pas résister, on pourrait être tenté de faire appel au Brésilien, car il joue un rôle similaire, mais dans ce cas-là, on trouverait un autre arrangement avec le Cercle. Car on a d'autres talents qu'on aimerait aguerrir. " PAR DANIEL DEVOS - PHOTO: BELGA" La décision de rapatrier Reynaldo en janvier dépendra surtout de l'avenir de Legear. "(Herman Van Holsbeeck)