Andriy Shevchenko est actuellement en tête du classement des buteurs de la Série A, avec 14 unités. Les deux buts marqués mardi dernier à l'AS Rome, leader du championnat, ont été particulièrement impressionnants. L'avant ukrainien a 27 ans. Il dispute sa cinquième saison à Milan. Il vient de marquer son 106e but en 192 matches, ce qui représente une moyenne de 0,55 buts par joute, soit davantage que FilippoInzaghi. Avec cette moyenne, Shevchenko est sixième au classement milanais de tous...

Andriy Shevchenko est actuellement en tête du classement des buteurs de la Série A, avec 14 unités. Les deux buts marqués mardi dernier à l'AS Rome, leader du championnat, ont été particulièrement impressionnants. L'avant ukrainien a 27 ans. Il dispute sa cinquième saison à Milan. Il vient de marquer son 106e but en 192 matches, ce qui représente une moyenne de 0,55 buts par joute, soit davantage que FilippoInzaghi. Avec cette moyenne, Shevchenko est sixième au classement milanais de tous les temps. En tête, Gunnar Nordahl, qui a marqué 0,8 but par match dans les années 50 et 60. Longtemps blessé la saison passée, Shevchenko n'a joué que 23 matches et inscrit cinq buts. Après un début hésitant, il est une des figures de proue de Milan. Shevchenko n'a pas l'intention de changer de club. Il est décidé à achever sa carrière chez les Rossoneri, ce qui ravit le vice-président, Adriano Galliani, qui apprécie autant l'Ukrainien que des joueurs du cru comme PaoloMaldini et Alessandro Costacurta. Ces éléments peuvent décider eux-mêmes de la longueur de leur séjour à l'AC, avec l'assurance d'être ensuite repris dans le staff technique. Galliani est sûr d'une chose : le successeur de Carlo Ancelotti aura joué à Milan sous la direction de cet entraîneur à succès, tout comme Ancelotti lui-même avait été imprégné de la philosophie du club, alors entraîné par Arrigo Sacchi. Milan est en effet obligé de prester mais aussi de produire un beau football. (G. Foutré) SPECTATEURS. A mi-parcours, six clubs de Série A ont attiré plus de monde que l'année dernière, sans tenir compte des quatre promus û dont les chiffres sont en progression aussi. Chievo enregistre la plus forte hausse (+22 %), suivi par Parme et Udine (+10). Modène (+8), la Lazio (+3) et Pérouse (+2,7) font mieux aussi. Empoli (-42 %) est le grand perdant. Sa moyenne (7.000 personnes) est aussi la plus faible. Les meilleurs sont Milan (61.000 spectateurs), l'Inter (60.000), l'AS Rome (55.000) et la Lazio (50.000). DOPAGE. Kallon (Inter) et Kadhafi (Pérouse) sont suspendus pour respectivement huit et trois mois. Mardi dernier, on a effectué pour la première fois des tests d'urine et de sang lors des contrôles. Chaque fois, on contrôle douze joueurs lors de deux matches de D1 et une rencontre de D2. STEFANO TANZI (ex patron de Parmalat) a démissionné de la présidence de Parme, confronté à une dette de quelque 77 millions d'euros. BUTEURS : 1. Shevchenko (AC Milan) 14 buts ; 2. Totti (AS Rome), Vieri (Inter) 9 ; 4. Trezeguet (Juventus), Favo Passero (Udine) 8. G. Foutré