COACH : Julen Lopetegui - ESP, 28/08/1966

Il a amorcé une révolution espagnole au FC Porto en enrôlant sept Espagnols d'un coup puis, un peu plus tard, Casillas.

Au terme de sa carrière de joueur, il est devenu analyste mais il est tombé dans les pommes en pleine émission pendant le Mondial 2006.

Il reste sur une année 2018 catastrophique, marquée par son renvoi du Real Madrid. Il espère relancer sa carrière à Séville.

transferTs - In

Carlos (FC Nantes, Fra), Dabbur (RB Salzburg, Aut), Ocampos (Ol. Marseille, Fra), De Jong (PSV, Ned), Fernando (Galatasaray, Tur), Gudelj (Guangzhou Evergrande, Chn), Jordán (SD Eibar), Koundé (Bordeaux, Fra), Reguilón (Real Madrid), Torres (FC Porto, Por).

Julen Lopetegui, Getty Images
Julen Lopetegui © Getty Images

Out

Brice (Granada CF), Gual (Girona CF), Mercado (Al Rayyan, Qat), Muriel (Atalanta, Ita), Promes (Ajax, Ned), Sarabia (PSG, Fra), Soriano (CD Leganés), A. Vidal (Dep. Alavés).

VEDETTE : Sergio Reguilon

Personne n'aurait osé prédire, au début de la saison écoulée, que Reguilon allait remplacer Marcelo au Real. Le Brésilien est en effet incontournable à l'arrière gauche depuis plusieurs années et nul ne connaissait vraiment Reguilon. Le jeune Espagnol avait été loué ou parqué dans le noyau B jusqu'au départ de Zidane. Solari avait décelé son potentiel et l'avait aligné à la place de Marcelo, qui était en méforme depuis le début de la saison. Reguilon est devenu, avec Vinicius, la révélation de la saison mais Zidane est revenu et Reguilon a à nouveau disparu de la scène. Comme le Real a, en plus, transféré Mendy de Lyon, il n'y avait plus de place au Real pour l'Espagnol, qui est maintenant loué à Séville.

Sergio Reguilon, Getty Images
Sergio Reguilon © Getty Images
Il a amorcé une révolution espagnole au FC Porto en enrôlant sept Espagnols d'un coup puis, un peu plus tard, Casillas. Au terme de sa carrière de joueur, il est devenu analyste mais il est tombé dans les pommes en pleine émission pendant le Mondial 2006. Il reste sur une année 2018 catastrophique, marquée par son renvoi du Real Madrid. Il espère relancer sa carrière à Séville. Carlos (FC Nantes, Fra), Dabbur (RB Salzburg, Aut), Ocampos (Ol. Marseille, Fra), De Jong (PSV, Ned), Fernando (Galatasaray, Tur), Gudelj (Guangzhou Evergrande, Chn), Jordán (SD Eibar), Koundé (Bordeaux, Fra), Reguilón (Real Madrid), Torres (FC Porto, Por). Brice (Granada CF), Gual (Girona CF), Mercado (Al Rayyan, Qat), Muriel (Atalanta, Ita), Promes (Ajax, Ned), Sarabia (PSG, Fra), Soriano (CD Leganés), A. Vidal (Dep. Alavés).Personne n'aurait osé prédire, au début de la saison écoulée, que Reguilon allait remplacer Marcelo au Real. Le Brésilien est en effet incontournable à l'arrière gauche depuis plusieurs années et nul ne connaissait vraiment Reguilon. Le jeune Espagnol avait été loué ou parqué dans le noyau B jusqu'au départ de Zidane. Solari avait décelé son potentiel et l'avait aligné à la place de Marcelo, qui était en méforme depuis le début de la saison. Reguilon est devenu, avec Vinicius, la révélation de la saison mais Zidane est revenu et Reguilon a à nouveau disparu de la scène. Comme le Real a, en plus, transféré Mendy de Lyon, il n'y avait plus de place au Real pour l'Espagnol, qui est maintenant loué à Séville.