En 20 ans de carrière au plus haut niveau, MarcSchaessens a croisé bon nombre de personnages. Nous lui avons demandé d'établir son podium dans trois catégories.
...

En 20 ans de carrière au plus haut niveau, MarcSchaessens a croisé bon nombre de personnages. Nous lui avons demandé d'établir son podium dans trois catégories. COACHES" EmilioFerrera est le meilleur entraîneur que j'ai connu. Il a toujours le football en tête, et se préoccupe uniquement d'une chose : que l'équipe soit dans les meilleures dispositions possibles au coup d'envoi. Dans ce domaine-là, il est passé maître, et je crois que cet avis est encore partagé par 90 % des joueurs du Lierse qui l'ont connu. J'ai aussi beaucoup apprécié GeorgesHeylens à Seraing. En troisième lieu, mais plutôt hors catégorie, je placerais BarryHughes. Surtout pour son excentricité. Tactiquement, il n'était pas très fort, mais il dispensait de très bons entraînements ". PRESIDENTS" JosVerhaeghe m'a laissé de très bons souvenirs, bien que j'ai parfois eu des mots avec lui. C'est un homme qui vit le football très intensément et qui est parvenu à faire vivre un club comme Ekeren. Dans le même ordre d'idée, je placerai le regretté GéraldBlaton. Un homme remarquable, très bien secondé par sa compagne, Madame Philippe, qui était très proche du groupe. Sans Gérald Blaton, Seraing n'aurait jamais existé. D'ailleurs, le club a quasiment disparu avec lui. En troisième lieu, je citerai GastonVets. Je lui reproche une chose : il m'avait promis que je pourrais rester au Lierse et n'a pas tenu parole. Mais je lui pardonne car il a dû composer avec les problèmes financiers du club ". JOUEURS " SimonTahamata est, incontestablement, le meilleur avec lequel j'ai joué. J'ai été son coéquipier à deux reprises : au Beerschot et au Germinal Ekeren. A Ekeren, il avait déjà 37 ans, mais il a quasiment battu Anderlecht à lui tout seul. A l'entraînement, il m'émerveillait. C'est lui qui m'a appris cette phase de jeu que les Néerlandais appellent kaatsen : une passe en avant, retournée automatiquement en retrait par son destinataire, en un temps. C'est très souvent utilisé à l'Ajax et cela permet d'accélérer le jeu. Je garde aussi, de ma période au Beerschot, le souvenir d'un libero impressionnant dont le nom évoquera probablement peu de choses aux jeunes actuels : le Bulgare AndreiJeliazkov, qui était arrivé de Feyenoord. Je serais bien en peine de faire un choix parmi les troisièmes, car j'ai côtoyé tellement de bons footballeurs : Wamberto à Seraing, LucasZelenka à Westerlo, MariusMitu au Lierse et j'en oublie ".