ANDREA PIRLO EST FATIGUÉ. Samedi, grâce à son excellente prestation et à un but, le moteur de la Juventus a partiellement balayé les doutes qu'il avait fait naître en quittant le terrain, furieux d'être remplacé, en deuxième mi-temps du match Fiorentina-Juventus, mercredi dernier. En fait, c'est parce que son adversaire direct, David Pizarro, était plus fort que lui. Trois jours plus tôt, Pirlo avait été ménagé contre Chievo, l'entraîneur alignant Paul Ogbo, un jeune médian français de 19 ans, qui l'a d'ailleurs aussi remplacé contre la Fiorentina. Le génial meneur de jeu est fatigué, sa pause estivale ayant été trop courte à cause de l'EURO, et il bénéficie de plus d'heures de repos que d'entraînements. Il est donc moins affûté, récupère moins de ballons et commet plus de...

ANDREA PIRLO EST FATIGUÉ. Samedi, grâce à son excellente prestation et à un but, le moteur de la Juventus a partiellement balayé les doutes qu'il avait fait naître en quittant le terrain, furieux d'être remplacé, en deuxième mi-temps du match Fiorentina-Juventus, mercredi dernier. En fait, c'est parce que son adversaire direct, David Pizarro, était plus fort que lui. Trois jours plus tôt, Pirlo avait été ménagé contre Chievo, l'entraîneur alignant Paul Ogbo, un jeune médian français de 19 ans, qui l'a d'ailleurs aussi remplacé contre la Fiorentina. Le génial meneur de jeu est fatigué, sa pause estivale ayant été trop courte à cause de l'EURO, et il bénéficie de plus d'heures de repos que d'entraînements. Il est donc moins affûté, récupère moins de ballons et commet plus de fautes. " Nous devons maintenant le ménager moins et le faire s'entraîner ", a reconnu Franco Carrera, l'entraîneur adjoint, qui remplace sur le banc Antonio Conte, suspendu. Le Croate Zvonimir Boban, ancien médian de Milan, estime que Pirlo ferait mieux de faire l'impasse sur l'équipe nationale, affirmant qu'un joueur de 33 ans ne peut disputer qu'un match par semaine s'il veut conserver sa fraîcheur. Franco Baresi, qui a lui-même renoncé à la Squadra à 34 ans, n'est pas d'accord : " Le problème de Pirlo n'est pas qu'il a perdu l'envie mais qu'il a eu trop peu de repos en été. " FRANCESCO TOTTI SUR LE PODIUM. La semaine passée, le capitaine de l'AS Rome a fêté ses 36 ans en marquant son 216e but en Serie A. Totti a effectué ses débuts parmi l'élite transalpine le 28 mars 1993. Avec 216 buts, il atteint la troisième marche du podium des meilleurs réalisateurs de tous les temps. Il partage cette place avec JoséAltafini et Giuseppe Meazza. Totti est à neuf buts du deuxième, le Suédois GunnarNordahl, qui a marqué 225 buts pour Milan. Le numéro 1 reste hors de portée : de 1930 à 1954, Silvio Piola a inscrit 290 goals parmi l'élite, pour Pro Vercelli puis pour la Lazio Rome. NAPLES PERD DES SPECTATEURS. Sportivement, Naples a bien digéré le départ d' Ezeqiel Lavezzi. Il est dans le premier peloton, mais la semaine dernière, il n'a accueilli que 35.000 spectateurs pour l'affiche contre la Lazio, alors que l'enjeu était la première place. Avant ce match, le stade a accueilli 32.380 et 31.133 personnes. L'année dernière, le club napolitain avait attiré plus de 40.000 spectateurs contre ces mêmes équipes. San Paolo a connu ses plus grands succès d'affluence durant sa saison en D3, en 2004-2005. Ainsi, face à Avellino, 64.626 personnes avaient rallié le stade, ce qui reste le record depuis que DeLaurentis a repris le club, cette année-là. La vente des abonnements a aussi été moins bonne qu'escompté : 11.500 contre 15.600 la saison dernière. LE PARADIS DES PENALTIES. Jamais encore il n'y avait eu une telle pluie de penalties en Serie A en six journées, depuis que la division accueille 20 clubs. Des 24 penalties sifflés, seuls 12 ont été convertis. C'est en 2005-2006 qu'il y en a eu le moins (10). La saison passée, les arbitres en avaient sifflé 17. S'ils maintiennent la cadence actuelle, on peut estimer qu'ils vont en siffler environ 170 sur l'ensemble de la saison. CAGLIARI PEUT ACCUEILLIR UN PEU DE MONDE. Le club sarde peut finalement se produire devant des spectateurs, même si son stade, en construction, n'est pas jugé sûr. Il a reçu l'autorisation de laisser entrer ses abonnés, soit un peu moins de 5.000 personnes. Milan n'a pas réussi à marquer pendant 285 minutes à San Siro, jusqu'à ce qu'El Shaaraway inscrive un but, mercredi contre Cagliari. Samedi, la Juventus a préféré Alessandro Matri à Fabio Quagliarella. L'élu a livré une superbe prestation couronnée de son premier but en championnat. La Juve a un problème de luxe en attaque et peut pratiquer la rotation. Zdenek Zeman (AS Rome) crache le feu durant ses conférences de presse mais sur le terrain, son équipe semble déjà éliminée de la lutte pour le titre. GEERT FOUTRÉ" Je n'ai jamais causé du tort à la Juventus. Les supporters doivent se tourner vers d'autres. " Zdenek Zeman, entraîneur de l'AS Rome.