UN COACH BON MARCHÉ POUR L'INTER. Le lendemain de la victoire dans le derby (4-2), Massimo Moratti a loué les mérites d' AndreaStramaccioni, son troisième coach de la saison. Passé directement des jeunes à la première, il est la révélation de la fin de championnat de l'Inter mais sera-t-il confirmé ? " Oui, je pense. Lorsque nous l'avons pris, on pensait que c'était un geste fou mais en réalité cela s'est révélé être une solution intelligente ". Stramou (un surnom que lui ont valu ses résultats, pas son football attentiste même s'il est un adepte du 4-3-3 comme Mourinho) va devoir discuter son salaire. Il ne peut se contenter des 150.000 euros qu'il gagne actuellement. Selon des indiscrétions, on lui proposerait 500.000 euros annuels plus des bonus. Quoi qu'il en soit, il serait le moins bien payé du noyau et gagnerait en un an ce qu'un Sneijder empoche en un mois. Manifestement, les clubs italiens réduisent leur masse salariale notamment au détriment des coaches. Ainsi Allegri a prolongé à Milan jusqu'en 2014 sur la base de 2,5 millions et perçoit le même montant que Mazzarri (Naples) alors que Conte a dû se contenter d'1,8 million. En clair, les coaches italiens à l'étranger sont mieux nantis : Walter Zenga perçoit 2 millions à l'Al Nasr (Emirats Arabes Unis), les fédérations d'Irlande et du Japon garantissent le même montant à Trapattoni et à Zaccheroni. Manchester City verse actuellement 4,3 millions à Mancini et lui a proposé 26 millions pour quatre ans, soit 6,5 millions par saison. Il dépasserait donc Ancelotti (6 au PSG) et Spalletti (5,5 au Zenit).

MILAN SALUE LA VIEILLE GARDE. C'était le dimanche des adieux à Milan où la Curva Sud a laissé descendre trois gigantesques maillots frappés des numéros 13 ( Nesta), 8 ( Gattuso) et 9 ( Inzaghi). On s'y attendait depuis février, Nesta (36 ans, arrivé en 2002) a refusé la prolongation d'un an qui lui a été proposée. " A la fin d'une saison, je ne pense pas au début de la suivante mais à sa fin. Le rythme de la Serie A est élevé et, si je ne peux me sentir important, je préfère rester à la maison ". On l'a déjà cité dans plusieurs clubs italiens dont la Juventus mais le défenseur a directement démenti qu'il rejoindrait un autre club du calcio. En revanche, il aimerait tenter sa chance aux Etats-Unis où New York Red Bull lui a proposé un contrat de deux ans. ByeGattuso (34 ans, arrivé en 1999) pour qui a sonné l'heure de faire un pas de côté. ByeInzaghi (38 ans, arrivé en 2001) qui va mettre un terme à sa carrière et qui pour remercier les tifosi a marqué le goal de la victoire contre Novara. Bye Seedorf (36 ans, arrivé en 2002) dont le nom figurait étonnamment sur la feuille : la veille encore Allegri, avec qui est entré en guerre ouverte depuis avril, avait annoncé qu'il ne le sélectionnerait pas pour le dernier match. ( NDLR- la direction a dû intervenir pour lui faire comprendre qu'on ne se comportait pas comme cela avec un fidèle serviteur). Bye Zambrotta (35 ans) qui a pleuré comme un gamin à la fin du match. Bye Van Bommel, qui n'est là que depuis un an et demi et va rejoindre le PSV. Un autre vétéran, le défenseur colombien Yepes (36 ans) a, lui, signé jusqu'en 2013 et aura pour nouvel équipier RiccardoMontolivo, le milieu international de la Fiorentina.

ON NE FRAPPE PAS LES FEMMES. Depuis l'arrivée de Prandelli, chaque match de l'équipe nationale est dédié à une - bonne - cause. Le 29 mai contre le Luxembourg à Parme, la fédération a décidé de s'associer à la campagne contre la violence à l'égard des femmes. Un slogan accompagnera cette action : " La violence sur les femmes est le problème des hommes. Ensemble, nous pouvons gagner ce match " et, évidemment, les femmes seront invitées.

2

Deux gardiens, Samir Handanovic et Sébastien Frey, sont les seuls joueurs à avoir disputé les 3.420 minutes de championnat.

TOP

Si l'Udinese a de nouveau décroché sa qualification pour les barrages de la LC, elle le doit à un omniprésent Toto Di Natale, qui a tapé dans l'£il du sélectionneur de la Squadra.

FLOP

Avec lui, la Roma allait jouer comme le Barça. Même s'il n'a pas eu le soutien désiré, Luis Enrique a eu tout faux et a craqué au point d'annoncer qu'il prendrait une année sabbatique.

NICOLAS RIBAUDO

" Je n'ai jamais pensé que j'étais un bon joueur mais j'ai toujours cru que je serai un bon coach. "

Antonio Conte dont la Juventus a terminé le championnat invaincue.

UN COACH BON MARCHÉ POUR L'INTER. Le lendemain de la victoire dans le derby (4-2), Massimo Moratti a loué les mérites d' AndreaStramaccioni, son troisième coach de la saison. Passé directement des jeunes à la première, il est la révélation de la fin de championnat de l'Inter mais sera-t-il confirmé ? " Oui, je pense. Lorsque nous l'avons pris, on pensait que c'était un geste fou mais en réalité cela s'est révélé être une solution intelligente ". Stramou (un surnom que lui ont valu ses résultats, pas son football attentiste même s'il est un adepte du 4-3-3 comme Mourinho) va devoir discuter son salaire. Il ne peut se contenter des 150.000 euros qu'il gagne actuellement. Selon des indiscrétions, on lui proposerait 500.000 euros annuels plus des bonus. Quoi qu'il en soit, il serait le moins bien payé du noyau et gagnerait en un an ce qu'un Sneijder empoche en un mois. Manifestement, les clubs italiens réduisent leur masse salariale notamment au détriment des coaches. Ainsi Allegri a prolongé à Milan jusqu'en 2014 sur la base de 2,5 millions et perçoit le même montant que Mazzarri (Naples) alors que Conte a dû se contenter d'1,8 million. En clair, les coaches italiens à l'étranger sont mieux nantis : Walter Zenga perçoit 2 millions à l'Al Nasr (Emirats Arabes Unis), les fédérations d'Irlande et du Japon garantissent le même montant à Trapattoni et à Zaccheroni. Manchester City verse actuellement 4,3 millions à Mancini et lui a proposé 26 millions pour quatre ans, soit 6,5 millions par saison. Il dépasserait donc Ancelotti (6 au PSG) et Spalletti (5,5 au Zenit). MILAN SALUE LA VIEILLE GARDE. C'était le dimanche des adieux à Milan où la Curva Sud a laissé descendre trois gigantesques maillots frappés des numéros 13 ( Nesta), 8 ( Gattuso) et 9 ( Inzaghi). On s'y attendait depuis février, Nesta (36 ans, arrivé en 2002) a refusé la prolongation d'un an qui lui a été proposée. " A la fin d'une saison, je ne pense pas au début de la suivante mais à sa fin. Le rythme de la Serie A est élevé et, si je ne peux me sentir important, je préfère rester à la maison ". On l'a déjà cité dans plusieurs clubs italiens dont la Juventus mais le défenseur a directement démenti qu'il rejoindrait un autre club du calcio. En revanche, il aimerait tenter sa chance aux Etats-Unis où New York Red Bull lui a proposé un contrat de deux ans. ByeGattuso (34 ans, arrivé en 1999) pour qui a sonné l'heure de faire un pas de côté. ByeInzaghi (38 ans, arrivé en 2001) qui va mettre un terme à sa carrière et qui pour remercier les tifosi a marqué le goal de la victoire contre Novara. Bye Seedorf (36 ans, arrivé en 2002) dont le nom figurait étonnamment sur la feuille : la veille encore Allegri, avec qui est entré en guerre ouverte depuis avril, avait annoncé qu'il ne le sélectionnerait pas pour le dernier match. ( NDLR- la direction a dû intervenir pour lui faire comprendre qu'on ne se comportait pas comme cela avec un fidèle serviteur). Bye Zambrotta (35 ans) qui a pleuré comme un gamin à la fin du match. Bye Van Bommel, qui n'est là que depuis un an et demi et va rejoindre le PSV. Un autre vétéran, le défenseur colombien Yepes (36 ans) a, lui, signé jusqu'en 2013 et aura pour nouvel équipier RiccardoMontolivo, le milieu international de la Fiorentina. ON NE FRAPPE PAS LES FEMMES. Depuis l'arrivée de Prandelli, chaque match de l'équipe nationale est dédié à une - bonne - cause. Le 29 mai contre le Luxembourg à Parme, la fédération a décidé de s'associer à la campagne contre la violence à l'égard des femmes. Un slogan accompagnera cette action : " La violence sur les femmes est le problème des hommes. Ensemble, nous pouvons gagner ce match " et, évidemment, les femmes seront invitées. Deux gardiens, Samir Handanovic et Sébastien Frey, sont les seuls joueurs à avoir disputé les 3.420 minutes de championnat. Si l'Udinese a de nouveau décroché sa qualification pour les barrages de la LC, elle le doit à un omniprésent Toto Di Natale, qui a tapé dans l'£il du sélectionneur de la Squadra. Avec lui, la Roma allait jouer comme le Barça. Même s'il n'a pas eu le soutien désiré, Luis Enrique a eu tout faux et a craqué au point d'annoncer qu'il prendrait une année sabbatique. NICOLAS RIBAUDO" Je n'ai jamais pensé que j'étais un bon joueur mais j'ai toujours cru que je serai un bon coach. "Antonio Conte dont la Juventus a terminé le championnat invaincue.