PATO : UN MYSTÈRE LONG DE 2 ANS ET 4 MOIS. Contre Barcelone, le Brésilien s'est occasionné une lésion au biceps crural de la cuisse gauche. C'est la 14e blessure musculaire dont il est victime depuis janvier 2010. Pour le staff médical, la fragilité de la musculature de Pato (22 ans) est devenue un cas clinique. En janvier déjà, l'attaquant s'était fait mal à cette cuisse gauche et le 25 février, c'était au tour de la droite de l'écarter des terrains. La semaine précédente le déplacement au Camp Nou, l'origine du mal semblait avoir été découverte après une visite chez FrederickCarrick. Pour ce neurologue d'Atlanta, les messages qu'envoie le système nerveux aux muscles du joueur enclenchent le système de défense, provoquant des mouvements incorrects. " Je ne sais plus que faire ", a lancé le Dr. Jean Pierre Meersseman, qui avait accompagné Pato aux Etats-Unis. Le médecin belge ...

PATO : UN MYSTÈRE LONG DE 2 ANS ET 4 MOIS. Contre Barcelone, le Brésilien s'est occasionné une lésion au biceps crural de la cuisse gauche. C'est la 14e blessure musculaire dont il est victime depuis janvier 2010. Pour le staff médical, la fragilité de la musculature de Pato (22 ans) est devenue un cas clinique. En janvier déjà, l'attaquant s'était fait mal à cette cuisse gauche et le 25 février, c'était au tour de la droite de l'écarter des terrains. La semaine précédente le déplacement au Camp Nou, l'origine du mal semblait avoir été découverte après une visite chez FrederickCarrick. Pour ce neurologue d'Atlanta, les messages qu'envoie le système nerveux aux muscles du joueur enclenchent le système de défense, provoquant des mouvements incorrects. " Je ne sais plus que faire ", a lancé le Dr. Jean Pierre Meersseman, qui avait accompagné Pato aux Etats-Unis. Le médecin belge a déjà tenté pas mal de choses : une revalidation dans une clinique privée de Milan spécialisée dans le domaine, un premier voyage aux States en décembre 2010 chez le Pr. William Garrett, le chirurgien orthopédiste de l'Université de Duke et en janvier dernier, une consultation chez le célèbre docteur miracle munichois, Hans-Wilhelm Müller Wohlfahrt. En revanche, Antonio Cassano, qui a été opéré du c£ur début novembre, a fait sa réapparition en compétition en montant au jeu à la 84e. LA ROMA À L'OLIMPICO JUSQU'EN 2015. La nouvelle est moins banale qu'il n'y paraît. Non pas parce que le club a annoncé qu'il inaugurerait son nouveau stade à Tor di Valle en 2016 (on n'est encore qu'à la déclaration d'intention !) mais parce que le Comité olympique italien (CONI) a promis de restructurer l'Olimpico en y ajoutant des infrastructures (places vip, restaurants, etc) permettant au club d'organiser des manifestations. L'objectif de l'AS Rome est donc de faire entrer dans ses caisses au moins les 2,8 millions d'euros annuels qu'il verse pour la location. Un des moyens mis en £uvre sera la création derrière la Curva Nord d'un parc d'attractions grâce à l'accord signé avec Disneyland. Et la Lazio ? Les rapports avec le CONI sont pour le moins tendus et il n'y a pas la moindre trace d'accord. On voit cependant mal le président Lotito ne pas donner de signe de vie avant le 30 avril, date à partir de laquelle la Lazio devrait (en principe !) se chercher un nouveau stade. KLOSE LÈVE LE PIED. L'attaquant allemand, qui est rentré à Munich pour une visite de contrôle suite à son problème aux ischio-jambiers de la cuisse gauche, a déclaré au Bild, " qu'il n'était pas certain de jouer encore cette saison avec la Lazio ". Cette phrase a déplu aux fans biancocelesti qui voient mal leur équipe décrocher la troisième place sans leur attaquant vedette. Bien entendu, MiroslavKlose a une raison valable pour réagir de la sorte : l'évolution de sa blessure est excellente et il songe avant tout à être au maximum de sa forme pour l'Euro. Après la victoire contre Naples, un concurrent direct pour la qualification en Ligue des Champions, les supporters admettront plus facilement que Klose lève le pied après une saison de haut niveau. CAGLIARI : MENACE MISE À EXÉCUTION. Le club avait menacé d'aller jouer à Trieste, de l'autre côté du pays !, si la Ville ne manifestait pas l'intention de moderniser le stade Sant'Elia. Celui-ci, en plein délabrement, n'est plus conforme et il ne peut recevoir, grâce à une dérogation, au maximum les deux tiers de la capacité officielle (23.486). Ce week-end, la direction a mis sa menace à exécution et a reçu l'Inter au Nereo Rocco de Trieste devant 18.000 spectateurs. La direction sarde et la ville de Trieste, qui empoche 6 % de la recette, étaient heureux mais les 6.000 abonnés un peu moins. Le Groupe Fiat va de nouveau figurer sur le maillot de la Juventus via la marque Jeep. Cet accord (trois saisons) amènera 35 millions dans les caisses du club. La dernière fois que le nom d'une marque du groupe, New Holland, figurait sur le maillot c'était en 2007 mais à l'époque, c'était plus un échange rendu nécessaire par le tsunami Calciopoli, qui avait rendu difficile la découverte d'un véritable partenaire. Quand la Fiorentina joue pour lui, Stevan Jovetic est une grosse épine pour la défense adverse. Contre Milan, l'attaquant s'est multiplié : il est descendu rechercher le ballon très bas, s'est créé les espaces pour tirer au but et a marqué. Il espérait que le déplacement à Lecce relancerait la Roma dans la lutte pour la 3e place mais Luis Enrique a déchanté et a donc programmé un entraînement le dimanche de Pâques. Dur, pour un coach qui a aboli les mises au vert avant les matches. NICOLAS RIBAUDO" Les Milanisti doivent gagner le titre ? Bien, ils vont cracher du sang jusqu'au dernier Antonio Conte, le coach de la Juventus, avant la victoire à Palerme.