THIAGO SILVA : ENCORE UN BLESSÉ À MILAN. Grâce à un doublé d' Ibrahimovic, Milan a pris la mesure de la Roma mais la joie des Rossoneri n'a pas été totale. Lorsque ThiagoSilva a demandé son changement (16e), le staff a compris que les adducteurs de la cuisse droite du Brésilien allaient lui valoir quelques semaines de revalidation. En fait, le défenseur ne s'était pas entraîné normalement vendredi et était incertain jusqu'à quelques minutes du coup d'envoi et c'est Allegri qui a tenu à ce qu'il joue. Le coach a d'ailleurs reconnu " qu'il a pris le risque parce que le match contre Rome était fondamental pour le titre ". Cette affaire va encore relancer la discussion animée autour du nombre élevé de blessés qu'a connu Milan cette saison. Le club arrive en tête au classement des journées d'absence pour blessure ...

THIAGO SILVA : ENCORE UN BLESSÉ À MILAN. Grâce à un doublé d' Ibrahimovic, Milan a pris la mesure de la Roma mais la joie des Rossoneri n'a pas été totale. Lorsque ThiagoSilva a demandé son changement (16e), le staff a compris que les adducteurs de la cuisse droite du Brésilien allaient lui valoir quelques semaines de revalidation. En fait, le défenseur ne s'était pas entraîné normalement vendredi et était incertain jusqu'à quelques minutes du coup d'envoi et c'est Allegri qui a tenu à ce qu'il joue. Le coach a d'ailleurs reconnu " qu'il a pris le risque parce que le match contre Rome était fondamental pour le titre ". Cette affaire va encore relancer la discussion animée autour du nombre élevé de blessés qu'a connu Milan cette saison. Le club arrive en tête au classement des journées d'absence pour blessure de son noyau : 218 pour 154 à l'Inter, 54 à Naples et 40 à la Juventus, qui n'a pas participé à de coupe d'Europe. Le président a même déclaré " qu'il se demandait si les entraînements n'étaient pas trop durs ". Ce à quoi le staff médical a répondu " que les blessures musculaires étaient moins nombreuses qu'il n'y paraît ". En tout cas celle dont souffre Thiago Silva est musculaire et risque de compliquer encore un peu plus la tâche de Milan face à Barcelone. Ce qui fâche les supporters : pour eux, le match de Ligue des Champions est plus important et Bonera, le remplaçant de Silva, aurait eu plus facile à tenir sa place contre les Romains. JUVENTUS-NAPLES EN FINALE. Le 20 mai, ces deux équipes disputeront la finale de la Coppa Italia à Rome avec l'espoir de nous fournir un aussi beau spectacle que celui vu lors de demi-finales emballantes. Victorieuse à l'aller à Milan (1-2), la Juventus semblait avoir décroché son ticket pour la finale quand Del Piero a ouvert la marque. Mais Mesbah et Maxi-Lopez ont fait durer le plaisir et c'est dans les prolongations que Vucinic a marqué le goal de la qualification. Battu 2-1 à Sienne, Naples a traîné un peu avant de creuser l'écart nécessaire (2-0) et mettre fin à 15 ans d'attente. D'ici là, les deux clubs ont d'autres objectifs en tête : Naples veut terminer troisième et la Juventus vise toujours le titre. En attendant, la Juve se montre déjà très entreprenante sur le marché des transferts. Elle a entamé les discussions avec les joueurs qui arrivent en fin de contrat en 2013. Ainsi DeCeglie a été le premier à prolonger jusqu'en 2017 pour un salaire à base fixe de 1,3 million par an. Barzagli, la révélation de la saison (acheté 300.000 euros à Wolfsburg, il est redevenu international), devrait suivre avant d'attaquer un gros morceau, Buffon. PAS QUESTION DE JOUER MI-AOÛT. Contrairement à ce qu'avait demandé Tommasi, le président de l'association des joueurs, le prochain championnat ne débutera pas mi-août. La suggestion avait été effectuée pour éviter les journées de championnat en milieu de semaine. Cette saison, il y en a eu six et comme elles étaient fixées en début d'année, plusieurs matches ont été remis à cause d'un hiver particulièrement rugueux. La décision doit encore être officialisée mais il faudrait un fameux retournement de situation, en cette saison sans grand tournoi, pour que la Ligue pro n'entérine pas le calendrier : début le week-end du 25-26 août et clôture le 19 mai 2013. De la sorte, les internationaux bénéficieront d'une bonne période de repos avant d'entamer la préparation pour les premiers matches de qualifications pour le Mondial 2014, les 7 et 11 septembre contre la Bulgarie et Malte. Les bilans de la saison 2010-2011 ont été entérinés. Huit clubs ont terminé l'exercice en boni soit deux fois plus que douze mois plus tôt. La principale raison de cette augmentation est la répartition plus équitable des droits TV. Dans la liste, on trouve deux descendants (Bari et Brescia), la Lazio, Palerme, Parme et l'Udinese. La palme va à Catane et à Naples : cinquième bilan positif consécutif. 8e match sans défaite : l'Atalanta- malgré six points de handicap- mène à bien son opération sauvetage. Même privé de ses deux attaquants, Colantuono peut compter sur le caractère de son noyau. Naples n'est pas très fort sur les phases arrêtées mais le manque d'attention affiché notamment par Zuniga sur les deux corners ayant permis à Catane de revenir à la marque est incompréhensible. NICOLAS RIBAUDO" Montella à la Lazio : pour le moment ce sont des discussions de comptoir. "Le président Lotito en réponse aux supporters opposés au coach étiqueté Roma.