LA JUVENTUS AU-DELÀ DES POLÉMIQUES. Le partage en milieu de semaine à Parme (0-0, match de la 21e journée) a déchaîné l'ire d' Antonio Conte. Le coach s'en est pris aux arbitres " qui ont peur de siffler un penalty en faveur de mon équipe ". Pendant le reste de la semaine, la direction de la Juventus a emboîté le pas de son coach, se lançant dans une longue série de plaintes. Elle a commencé par demander que l'on modifie le résumé du match sur le site de la Ligue pro, prétextant que les phases contestées avaient été escamotées. Ce n'est pas la première fois qu'un club critique la société chargée des montages, réputée proche du groupe Mediaset de Berlusconi. Ensuite la direction bianconera a rappelé que la Juve n'a reçu qu'un seul penalty cette saison contre 5 à Milan et Naples. Puis, elle est allée plus loin en sortant un classement combiné tenant compte des penalties accordés et concédés ...

LA JUVENTUS AU-DELÀ DES POLÉMIQUES. Le partage en milieu de semaine à Parme (0-0, match de la 21e journée) a déchaîné l'ire d' Antonio Conte. Le coach s'en est pris aux arbitres " qui ont peur de siffler un penalty en faveur de mon équipe ". Pendant le reste de la semaine, la direction de la Juventus a emboîté le pas de son coach, se lançant dans une longue série de plaintes. Elle a commencé par demander que l'on modifie le résumé du match sur le site de la Ligue pro, prétextant que les phases contestées avaient été escamotées. Ce n'est pas la première fois qu'un club critique la société chargée des montages, réputée proche du groupe Mediaset de Berlusconi. Ensuite la direction bianconera a rappelé que la Juve n'a reçu qu'un seul penalty cette saison contre 5 à Milan et Naples. Puis, elle est allée plus loin en sortant un classement combiné tenant compte des penalties accordés et concédés sur les trois dernières années. C'est ainsi qu'en 98 journées, la Juventus a un solde négatif de -2 (10 pour-12contre) tout comme l'Inter (16-18) tandis que Milan trotte loin devant à +16 (22-6). En fait, le vrai problème de la Juventus est autre : son attaque tourne avec des ratés. Très souvent les joueurs les plus dangereux sont les milieux. Sur les 36 goals inscrits, les attaquants n'en ont pris que 15 à leur compte ( Matri 9, Vucinic 3, Quagliarella 2, Giaccherini 1 et Del Piero et Borriello 0). Devinez qui a été le meilleur homme contre Catane pour Conte ? L'arbitre Christian Brighi, qui a collectionné les casseroles depuis le début de la saison au point de ne plus être repris en classe A et, à moins d'un miracle, ne devrait pas être promu en fin de championnat. COURAGEUX LES MILIEUX DE BOLOGNE. S'il n'avait pas commis une faute en début de rencontre dont Forlan n'a pas profité, Mudingayi aurait livré un match parfait contre l'Inter. Avec son compère Perez, il a abattu un gros boulot au centre de l'entrejeu et a conforté sa deuxième position au classement des joueurs ayant gagné le plus de duels (105). En revanche, Bologne est la seule équipe qui, après 22 matches, n'a pas encore vu un médian marquer : les attaquants ont inscrit 18 buts ( Di Vaio 8, Ramirez et Acquafresca 4 et Diamanti 2) et les 3 autres l'ont été par des défenseurs ( Cherubin, Loria et Portanova). MILAN COMPTE SUR SON BANC. Pas de problème pour Milan à Cesena malgré un but de l'ex-Genkois Daniel Pudil. Allegri a présenté une équipe profondément remaniée. Bonera a été placé au centre de la défense et Muntari a fêté ses débuts en marquant le premier but. Vu les défections, le coach a préféré aligner un milieu en plus au détriment d'un attaquant : auteur du deuxième but, Emanuelson lui a donné raison. Contre la Juventus, Allegri devrait aussi compter sur son banc. S'il ne saura que jeudi si la suspension de trois matches d' Ibrahimovic sera réduite à deux, le coach devra se passer de Boateng. Blessé à la cuisse gauche le 15 janvier, le Ghanéen a fait une rechute. INTER : ENTRAÎNEMENT SOUS SURVEILLANCE. Après la dégelée contre Bologne, les joueurs de l'Inter se sont entraînés sous les yeux de la direction (DT Marco Branca, DS PieroAusilio et DG adjoint StefanoFilucchi). Parti furieux à la mi-temps sous les sifflets du public, MassimoMoratti n'a pas voulu assister jusqu'au bout à la 10e défaite de son équipe en 24 journées. Et à l'allure où les choses vont, le club risque de battre le record négatif de 15 défaites sur 38 matches remontant à la saison 1946-1947. Pire encore, alors qu'elle n'avait perdu que 5 fois à domicile lors des six dernières saisons (2005-2006 à 2010-2011), l'Inter a déjà atteint ce total contre Bologne. Malgré cela, Ranieri ne veut pas parler de crise. Il affirme que tout le noyau est derrière lui et qu'il a l'estime de son président. Une défaite contre Marseille en LC ce mercredi et on doute que Moratti reste " la personne tellement intelligente et sensible " dont parle Ranieri. Le fonds d'investissement Lindsell Train Investment, qui a dans son portefeuille Nintendo, a acquis 2,201 % du capital de la Juventus. Le groupe investit 48,5 % de son portefeuille au Royaume Uni, 22 % au Japon, 12,8 % aux Etats-Unis, 12,4 % hors Europe et seulement 4,3 % sur notre continent. Andrea Pirlo, qui n'avait plus marqué depuis le 2 octobre 2010, a égalisé contre Catane sur coup franc, a effectué l'assist sur pour le 2-1 et a lancé l'auteur du 3-1. Le milieu de la Juventus a envoyé un signal fort à ses ex-équipiers de Milan. Monté au jeu à la 68e contre Bologne, Luc Castaignos s'est distingué en crachant sur un adversaire. Après vision des images, l'attaquant de l'Inter s'est vu infliger trois matches de suspension. NICOLAS RIBAUDO" Les joueurs d'Arsenal sont jeunes et inexpérimentés ; quand ils sont près du but, ils s'écroulent ; ils ne savent pas gagner. "Boateng lorsqu'il apprend sa titularisation contre Arsenal.