SAMBA D'OR POUR THIAGO SILVA. Le jury composé d'experts du foot brésilien, d'anciens internationaux et de 115.000 internautes a décerné le prix récompensant le meilleur joueur brésilien ayant évolué en Europe en 2011 au défenseur central de Milan. Thiago Silva succède donc à Kaká (2008), Luis Fabiano (2009) et Maicon (2010). Surnommé le Monstre en référence à sa force et à sa solidité, l'arrière s'est distingué tout au long de l'année civile non seulement avec son club mais également en équipe nationale où il a été l'un des rares Aurivedes à ne pas avoir sombré à la Copa America. Devenu titulaire incontournable de la Seleçao, il s'est vu confier le brassard de capitaine lors du match amical contre l'Egypte à Doha (victoire 2-0) en novembre. Et le 29 novembre contre Chievo, Big Ben a été désigné capitaine par Massimiliano Allegri. Ma...

SAMBA D'OR POUR THIAGO SILVA. Le jury composé d'experts du foot brésilien, d'anciens internationaux et de 115.000 internautes a décerné le prix récompensant le meilleur joueur brésilien ayant évolué en Europe en 2011 au défenseur central de Milan. Thiago Silva succède donc à Kaká (2008), Luis Fabiano (2009) et Maicon (2010). Surnommé le Monstre en référence à sa force et à sa solidité, l'arrière s'est distingué tout au long de l'année civile non seulement avec son club mais également en équipe nationale où il a été l'un des rares Aurivedes à ne pas avoir sombré à la Copa America. Devenu titulaire incontournable de la Seleçao, il s'est vu confier le brassard de capitaine lors du match amical contre l'Egypte à Doha (victoire 2-0) en novembre. Et le 29 novembre contre Chievo, Big Ben a été désigné capitaine par Massimiliano Allegri. Mais si l'ex-joueur de Fluminense marche bien, ce choix est quand même assez surprenant à double titre. Primo, il intervient au moment où on annonce que Barcelone effectue un pressing de tous les diables pour attirer le joueur. Secundo, l'histoire milanista récente a vu Shevchenko devenir capitaine en février 2006 soit 4 mois avant son départ et, en 2009, Kaká s'est vu promettre le brassard juste avant d'être cédé au Real. Avec 16,33 % des votes, Thiago Silva a devancé Daniel Alves (Barcelone, 15,56 %), Hulk (Porto, 14,41 %), Marcelo (R. Madrid, 6,49 %) et Hernanes (Lazio, 6,39 %). TOTTI S'EXCUSE POUR LE RETARD. Avec un penalty transformé par mi-temps, Francesco Totti a assuré la victoire de l'AS Rome contre Chievo. Ce sont les deux premiers buts cette saison du Capitano, qui a d'ailleurs arboré un T-shirt avec l'inscription " scusate il ritardo " (excusez le retard). Ce troisième succès d'affilée tombe bien pour conserver le calme chez les Giallorossi tant la semaine a été agitée. Tout a commencé avec le départ (attendu vu qu'il touchait 5,4 millions bruts par an et que le coach n'en voulait pas) de Marco Borriello à la Juventus. Dans la foulée, l'attaque perdait un autre élément : Osvaldo, qui s'occasionnait une élongation à la cuisse droite en effectuant une talonnade. Depuis le début de la saison, c'est la 13e blessure musculaire enregistrée à Rome, ce qui est beaucoup pour une équipe peu surmenée étant donné l'élimination rapide en Europa League. Enfin, Pizarro a également miné l'ambiance : il a quitté prématurément le terrain d'entraînement, brossant la séance finale de stretching. Sous les yeux de quelques dirigeants, le milieu chilien n'a pas répondu aux appels de Luis Enrique, qui ne l'a pas sélectionné pour la rencontre de dimanche. Enfin, on attend l'issue du feuilleton Daniele Rossi : régulièrement, la direction annonce que le milieu va prolonger mais chaque jour apparaissent dans les journaux les noms des candidats acquéreurs (Manchester City, PSG, Milan, Real Madrid,...). En tout cas, pour la première fois de la saison, Luis Enrique a remplacé Capitan Futuro alors qu'il avait été l'auteur d'une bonne prestation : certains y verront un signe car il restait encore 20 minutes et qu'il ne s'agissait pas d'une standing ovation. Celle-ci ayant été réservée à Luis Enrique (oui, oui) et à Totti, évidemment. L'INTER A REVU MILITO. Depuis le début de la saison, les buteurs de l'Inter sont en panne. Arrivé en été, Diego Forlan n'a marqué qu'un seul but en huit matches lors de la première journée à Palerme et n'est pas prêt à faire trembler les filets adverses vu qu'il est out pour quelques semaines (distorsion à la cheville gauche). L'autre renfort estival, MauroZarate, a encore fait pire : un goal en 18 apparitions et peut partir ! Et comme, Diego Milito n'a jamais répondu présent (4 goals en 821 minutes), l'Inter a joué sans attaquant et ce n'est pas un hasard si la grande majorité des buts sont venus des autres lignes. Samedi, on a revu le Principe Milito, auteur de deux premiers buts et d'un assist. L'Argentin ne pouvait mieux commencer l'année et s'il est superstitieux, il cochera le 5 au Lotto : contre Parme, l'Inter a aligné son cinquième succès d'affilée (ce qui ne lui était arrivé qu'en 2010, l'année du triplé), est remontée à la 5e place et n'accusera plus que 5 points de retard sur Milan s'il s'impose lors du derby la semaine prochaine. Sans Lavezzi, Naples s'est imposé à Palerme, ce qui ne lui était plus arrivé depuis mars 1969. C'est une première depuis que la nouvelle direction est aux commandes. Sienne n'avait plus gagné depuis le 30 octobre, collectionnant depuis 2 nuls et 5 défaites. Ce retour à la victoire est en grande partie dû au talentueux attaquant, international Espoir, Mattia Destro. Le 22 décembre, Pablo Armero avait été inculpé pour outrage et menace envers la police après un contrôle mouvementé à 5 h du mat' au cours duquel il avait refusé de passer le contrôle d'alcoolémie. Depuis la justice, a annoncé que le milieu de l'Udinese roulait avec un faux permis. NICOLAS RIBAUDO" Quand Naples est arrivé en D1, il était 300e club européen ; aujourd'hui, il est dans le top 30 "Aurelio De Laurentiis, président de Naples