CLAUDIO RANIERI OFFRE UNE PREMIÈRE VICTOIRE À L'INTER. Jeudi, le lendemain de la défaite contre Novara, un promu, Gian Piero Gasperini a été limogé, avec un bilan de quatre défaites et un nul. Massimo Moratti en est donc à son 17e changement d'entraînement depuis qu'il a repris l'Inter, le 25 février 1995. Le départ de Gasperini est par ailleurs le troisième de Serie A, après trois journées de championnat, ce qui constitue un triste record. Cagliari et Palerme ont remplacé leur entraîneur avant l'Inter.
...

CLAUDIO RANIERI OFFRE UNE PREMIÈRE VICTOIRE À L'INTER. Jeudi, le lendemain de la défaite contre Novara, un promu, Gian Piero Gasperini a été limogé, avec un bilan de quatre défaites et un nul. Massimo Moratti en est donc à son 17e changement d'entraînement depuis qu'il a repris l'Inter, le 25 février 1995. Le départ de Gasperini est par ailleurs le troisième de Serie A, après trois journées de championnat, ce qui constitue un triste record. Cagliari et Palerme ont remplacé leur entraîneur avant l'Inter. A Milan, Ranieri est le quatrième coach depuis le départ de Mourinho il y a seize mois. " Je suis venu pour gagner ", a déclaré celui-ci contre Bologne samedi. L'entraîneur, qui fêtera ses 60 ans fin octobre, a signé un contrat de deux ans, d'une valeur de 1,5 million par saison. Il a été renvoyé par l'AS Roma dans le courant de la saison passée. Après avoir travaillé à Valence, à l'Atlético Madrid et à Chelsea de 1997 à 2006, Ranieri a entraîné Parme et la Juventus, où il s'est érigé en anti-Mourinho, une image dont il a tenté de se défaire lors de son entrée en fonction, jeudi dernier : " La presse nous pensait ennemis mais j'ai toujours eu beaucoup d'estime pour José. " Ranieri a remporté plus d' accessits que de premiers prix : il a remporté la Coupe d'Italie en 1996 avec la Fiorentina et la Coupe d'Espagne avec Valence en 2004. Comme Mourinho le disait l'année dernière : " Quand j'ai demandé à Chelsea pourquoi le club avait renvoyé Ranieri, il m'a répondu qu'il voulait gagner. " Malgré sa victoire, Ranieri a un souci : Wesley Sneijder, son meneur, souffre d'une blessure musculaire plus grave que prévue. Il n'a pas participé au match du week-end, fait l'impasse sur le déplacement à Moscou et pourrait être absent plusieurs semaines. EDY REJA RESTE COACH DE LA LAZIO. L'aîné des entraîneurs de l'élite, âgé de 65 ans, a proposé sa démission il y a dix jours, non parce qu'il avait des problèmes avec les joueurs mais à cause de l'entourage du club et plus précisément avec la presse, a-t-il précisé quelque jours plus tard. Le président Claudio Lolito a refusé sa démission. Le lendemain, la Lazio de Reja a gagné son premier match. " J'étais las et je ne voyais plus d'issue mais le président m'a convaincu ", a commenté l'entraîneur, qui est victime d'un burn-out. L'ATALANTA BERGAME A REFAIT SON MALUS. L'euphorie de la remontée, au terme d'une saison, a été de courte durée à Bergame : après le scandale des paris qui a éclaté l'été dernier, Christian Doni, le héros du club, a été suspendu pour plusieurs années et le club a entamé le championnat avec six points de pénalité. L'Atalanta n'a évidemment pas récupéré le joueur mais après quatre journées, il s'est déjà défait de sa pénalité, grâce à un brillant début (dix sur douze). S'il avait pu débuter à égalité avec les autres clubs, il serait seul en tête. Son nouveau pilier est GustavoGerman Denis, un avant argentin de 30 ans, transféré d'Udinese. UN NOUVEAU SCANDALE DE PARIS TRUQUÉS ? Le procureur de Naples, RosarioCantelmodie, enquête sur 150 matches, dont certains de Serie A, même si la majorité des rencontres douteuses oppose des clubs de divisions inférieures. Vendredi, huit membres de la camorra ont été arrêtés et deux bureaux de paris ont été perquisitionnés. Antonio Di Natale a marqué cinq buts en autant de matches (trois en championnat, deux en Coupe d'Europe), ce qui permet à Udinese de figurer en tête de la Serie A, à égalité avec la Juventus. Luis Enrique, le nouvel entraîneur miracle de l'AS Roma vient seulement d'arracher sa première victoire de la saison à Parme (0-1). Avec un total de 5 points sur douze, la Roma n'est que neuvième. C'est le nombre de match officiels que Javier Zanetti a joués pour l'Inter depuis 1995. Il en compte 540 en Serie A. Mardi, l'Argentin de 38 ans a battu le record de Giuseppe Bergomi, qui avait joué 756 matches. Une nouvelle rencontre s'est ajoutée au compteur de Zanetti samedi. GEERT FOUTRÉ" Pourquoi n'ai-je jamais entraîné de grands clubs ? Je n'ai pas d'amis puissants. "Francesco Guidolin, coach d'Udinese