SAMUEL ETO'O ET LE FOOTBALL FANTASTIQUE. Les amateurs de jeu appellent cela les " fantamillions ", une somme d'argent imaginaire avec laquelle les dirigeants de chaque club peuvent acheter des joueurs. A ce jeu, Suleyman Kerimov, le président d'Anzhi Makhatchkala, est le plus fort : sauf que lui, c'est avec de vrais billets qu'il joue. En deux ans, depuis l'accession à la D1, il a fait beaucoup parler de lui notamment en engageant Roberto Carlos, auquel il a offert une voiture de 900.000 euros pour son anniversaire en plus d'un salaire de 9 millions par an. Mais ce n'était pas tout : le patron de l'Anzhi a proposé 40 millions à l'Inter pour le transfert de Samuel Eto'o, qui recevrait 20 millions d'euros par an pendant quatre saisons. Il y a deux ans, l'Anzhi avait déjà proposé 20 millions pour le transfert de l'attaquant camerounais. Si, à l'époque, Eto'o avait signalé qu'il n'irait jouer en Russie qu'à 35 ans, il n'est plus auss...

SAMUEL ETO'O ET LE FOOTBALL FANTASTIQUE. Les amateurs de jeu appellent cela les " fantamillions ", une somme d'argent imaginaire avec laquelle les dirigeants de chaque club peuvent acheter des joueurs. A ce jeu, Suleyman Kerimov, le président d'Anzhi Makhatchkala, est le plus fort : sauf que lui, c'est avec de vrais billets qu'il joue. En deux ans, depuis l'accession à la D1, il a fait beaucoup parler de lui notamment en engageant Roberto Carlos, auquel il a offert une voiture de 900.000 euros pour son anniversaire en plus d'un salaire de 9 millions par an. Mais ce n'était pas tout : le patron de l'Anzhi a proposé 40 millions à l'Inter pour le transfert de Samuel Eto'o, qui recevrait 20 millions d'euros par an pendant quatre saisons. Il y a deux ans, l'Anzhi avait déjà proposé 20 millions pour le transfert de l'attaquant camerounais. Si, à l'époque, Eto'o avait signalé qu'il n'irait jouer en Russie qu'à 35 ans, il n'est plus aussi catégorique depuis le 28 juillet date à la laquelle Kerimov est revenu à la charge lui promettant d'accéder à tous ses caprices (contrat de quatre ans au lieu de trois, une villa de tsar de 900 m carrés, jet privé). On se demande ce que pense Michel Platini de cet exhibitionnisme de montants aussi élevés. Le président de l'UEFA va certainement plancher sur le comportement de certains personnages, qui s'offrent le plaisir de jeter le trouble sur le marché des transferts. Entre-temps, Mbark Boussoufa et le défenseur brésilien Joao Carlos, ont vu arriver le Hongrois BalázsDzsudzsák (PSV), l'attaquant brésilien Diego Tardelli, et le milieu de Chelsea Yuri Zirkhov. Et Kerimov a porté un toast à la santé du fair-play économique du Roi Michel. LA JUVENTUS BOITE. Antonio Conte n'est pas très heureux. Après un test contre la Primavera, le coach a déclaré " que son noyau n'était pas complet et qu'il fallait encore pédaler ". En attendant l'attaquant de pointe de niveau mondial que sa direction lui promet, Conte est préoccupé par le nombre élevé de blessures. En un mois, six joueurs ont été HS suite à un pépin musculaire. VincenzoIaquinta, que l'on pousse vers la sortie, a battu tous les records : pour la deuxième année de suite, il s'est blessé (distorsion au genou) dès les premiers entraînements. Le stage à Bardonecchia a aussi été fatal à Simone Pepe (élongation à la cuisse droite). L'ailier avait fait sa rentrée lors de la tournée américaine mais, victime d'une rechute, il n'a pris part au mini-stage de Chiusa Pesio, qui a débuté jeudi dernier. Jorge Martinez est devenu un cas : officiellement, le milieu uruguayen a été protégé après les Etats-Unis pour soigner une légère surcharge musculaire mais de nombreuses personnes s'interrogent sur le fait qu'une telle gêne nécessite un arrêt de 15 jours. Les autres blessés sont FabioQuagliarella, l'attaquant a reçu un coup direct au genou droit opéré en janvier, Michele Pazienza (contracture aux lombaires) et Luca Toni (blessure à la cuisse droite). BARI VILLE PORTE-BONHEUR. La Squadra Azzurra s'est produite pour la neuvième fois dans le chef-lieu des Pouilles et y a confirmé son brevet d'invincibilité (8 victoires et un nul 1-1 le 1er avril dernier contre l'Irlande) face à l'Espagne (2-1, avec des Buts de Montolivo et Aquilani). Le dernier succès de l'Italie remontait au 7 juillet 1994, lors du Mondial américain. Depuis lors, les deux formations s'étaient rencontrées à 5 reprises, les Italiens concédant deux défaites et trois nuls, le dernier en quarts de finale de l'Euro 2008. DONADONI CRÉE LA SURPRISE. Vendredi matin, Roberto Donadoni laissait entendre qu'il était sur le point de quitter Cagliari parce qu'il ne partageait pas la politique des transferts du président MassimoCellino. Le samedi matin, la séparation était entérinée et le dernier entraînement avant le week-end a eu lieu sous la direction des préparateurs physiques, en attendant l'officialisation de l'arrivée de Massimo Ficcadenti, l'ex-coach de Cesena. Gennaro Gattuso multiplie les actions pour améliorer la situation des habitants Schiavonea, son village natal (terrain de foot, station d'épuration des eaux, orphelinats, bus scolaire, etc). Il a même versé à des associations £uvrant dans le social les 500.000 euros qu'il avait reçu pour un spot financé par la région de Calabre. Dernièrement, le milieu a versé 30.000 euros pour que la fête du village ait lieu.Boosté par le brassard de capitaine dans sa ville natale, Bari, Antonio Cassano a été un des artisans de la victoire de l'Italie sur l'Espagne (2-1). Malgré ses 2-3 kilos de trop, quand il joue ainsi, le bougre a sa place à Milan. Adrian Mutu avait promis qu'il avait changé. Parole d'ivrogne : deux jours avant le match contre Saint-Marin, l'attaquant roumain a fait le mur avec Gabriel Tamas, défenseur de West Bromwich, et a été définitivement exclu de l'équipe de Roumanie. NICOLAS RIBAUDO" Qu'Agnelli aille en vacances, cela lui fera du bien de se relaxer. Le titre de 2006 de l'Inter ne se discute pas. " Massimo Moratti suite à la menace du président de la Juventus d'aller devant la justice ordinaire.