C'EST TOUJOURS DE LAURENTIIS SHOW. En ouverture de la première de son équipe à Naples contre Penarol, le président AurelioDe Laurentiis a tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a taillé pas mal de monde. Rayon joueurs, il s'en est pris à Ezequiel Lavezzi : " S'il veut rester, il ne doit plus se comporter comme un Argentin mais comme un Napolitain et assumer ses responsabilités. Il doit s'entraîner convenablement et ne pas me demander de pouvoir s'en aller comme il l'a fait avant Noël. Enfin, il doit éviter de se faire exclure bêtement. J'ai dit à son manager que je prendrai El Pocho un jour en bateau avec moi et que je lui ferai un lavage de cerveau. " Rayon Ligue pro : " Je serais l'homme le plus heureux du monde si le début du championnat était reporté parce que l'accord avec l'association des joueurs à propos du contrat collectif n'était pas trouvé. " Et les équipementiers : " La question du droit à l'image est...

C'EST TOUJOURS DE LAURENTIIS SHOW. En ouverture de la première de son équipe à Naples contre Penarol, le président AurelioDe Laurentiis a tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a taillé pas mal de monde. Rayon joueurs, il s'en est pris à Ezequiel Lavezzi : " S'il veut rester, il ne doit plus se comporter comme un Argentin mais comme un Napolitain et assumer ses responsabilités. Il doit s'entraîner convenablement et ne pas me demander de pouvoir s'en aller comme il l'a fait avant Noël. Enfin, il doit éviter de se faire exclure bêtement. J'ai dit à son manager que je prendrai El Pocho un jour en bateau avec moi et que je lui ferai un lavage de cerveau. " Rayon Ligue pro : " Je serais l'homme le plus heureux du monde si le début du championnat était reporté parce que l'accord avec l'association des joueurs à propos du contrat collectif n'était pas trouvé. " Et les équipementiers : " La question du droit à l'image est seulement due à l'ignorance : pourquoi devrais-je laisser deux grandes compagnies, Nike et Adidas, me faire chanter ? " Dans le cadre de l'accord, avec Gokhan Inler, DeLaurentiis a fait en sorte que le Suisse renonce à son contrat personnel (400.000 euros par saison) avec la firme américaine. ENCORE UN REPORT POUR ROME. Le 29 juillet, après une nuit de discussions, l'Américain Thomas DiBenedetto a annoncé qu'il avait trouvé un accord pour la reprise du club. Pourtant, la finalisation, prévue le 3 août, a une nouvelle fois été reportée au 18. Rappelons que le préaccord de vente entre l'ancienne direction, Roma 2000 SRL et la NEEP Roma Holding S.p. A, une société du Holding du Tycoon de Boston, a été signé le 15 avril 2011. On ne sait donc pas encore quand va avoir lieu la double recapitalisation avec un montant supérieur à 70 millions. Et la Consob, la commission chargée du contrôle financier des sociétés, commence à en avoir marre et n'a pas garanti que le closing serait acquis avant la fin des vacances. ÇA CHAUFFE À FLORENCE. On n'avait sans doute plus vu les fans de la Viola d'aussi mauvaise humeur depuis le passage de Roberto Baggio à la Juventus en 1990 (il y avait eu beaucoup de casse). Ainsi, les deux plus grands groupes d'ultras, il Parterre della curva Fiesole et il Settebello della Fiesole, se sont rendus à l'entraînement à San Piero à Sieve où ils ont commencé par huer l'équipe et à entonner des chants contre les joueurs. Les cibles privilégiées étaient le milieu RiccardoMontolivo, qui ne veut pas prolonger et que l'on annonce avec insistance à Milan, et l'attaquant Alessio Cerci, proche de Manchester City. Après une petite heure de travail, dans un climat surchauffé, nécessitant la présence d'un blindé de la police, un escadron de carabiniers, et des agents en civil de la sûreté de l'Etat, Sinisa Mihajlovic s'est dirigé vers les supporters, leur demandant de se calmer. Avec cette démarche, le coach serbe a en fait déclenché une avalanche d'insultes à son encontre mais également à celle du manager Vincenzo Guerini et du team manager Roberto Ripa. Heureusement, après une vingtaine de minutes, le face à face a pris fin mais pas la contestation... Le président Diego Della Valle a vivement réagi, accusant la presse de donner trop d'importance à des faits qui n'engagent qu'une centaine de personnes et a avoué en avoir marre de répéter toujours les mêmes choses. Va-t-il à nouveau parler de vendre le club ? FAITES VOS JEUX. Qui sera le premier coach de Serie A à recevoir son C4 ? Pour les bookmakers, le candidat numéro un est Pioli (Palerme) à 6,5 contre un. Mais Bisoli (Bologne), Donadoni (Cagliari) et Di Francesco (Lecce) ne sont pas mieux logés. Dans le milieu de classement, on trouve Malesani (Genoa, 12), Mihajlovic (Fiorentina), Colomba (Parme) et Sannino (Sienne) sont à 15. Tesser (Novara), Montella (Catane) et Guidolin (Udinese) à 18. Gasperini (Inter) et Conte (Juventus) à 30, Enrique (Rome) 25/1 et Di Carlo (Chievo) à 20 jouissent d'une certaine confiance. Mazzarri (Naples), Reja (Lazio) et Allegri (Milan) sont blindés : 50/1. Il n'a pas été le plus brillant mais, en bon capitaine, Rino Gattuso s'est donné à fond pour que Milan remporte la Supercoupe à Pékin : un show que 6.139.000 Italiens ont suivi à la télé malgré l'heure matinale. Le président de la Ligue pro, Maurizio Beretta est dans la tourmente : les présidents des clubs le trouvent transparent, les décideurs lui reprochent d'avoir vendu pour des clopinettes les droits TV en Asie et les joueurs lui ont signifié leur préavis de grève... C'est le montant de l'amende que doit payer Claudio Lotito, le président de la Lazio, qui a également écopé de deux mois de sursis. Le motif : lors de la négociation du loyer du stade Olimpico, le dirigeant, qui a accumulé deux millions d'arriérés, aurait accusé le Comité olympique - propriétaire du stade - d'extorsion. NICOLAS RIBAUDO" Le Calcio est un restaurant de luxe qui risque de devenir une pizzeria. " Adriano Galliani, administrateur délégué de Milan