JUVENTUS 120 MILLIONS DE PLUS. Comme prévu, le conseil d'administration a approuvé l'augmentation de capital à présenter aux actionnaires lors de l'assemblée générale d'octobre. 70 à 75 millions serviront à réaliser une campagne de transferts devant permettre au club de lutter pour les premières places. En attendant l'arrivée d'une vedette style l'avant de l'Atletico Madrid, Sergio Aguero, la Juventus a déjà investi 37 millions d'euros (à payer en trois annuités) pour lever les options d' AlessandroMatrì(15,5 Cagliari), FabioQuagliarella (10,5 Naples), SimonePepe (7,5 Udinese) et MarcoMotta (3,5 Udinese). En tout cas, cela a eu une répercussion sur la vente des abonnements : 2.000 ont été écoulés lors de la première journée, un total qui n'avait pas été atteint après une semaine lors des deux dernières saisons. La Juventus encaissera trois millions pour l'achat de Sebastian Giovinco, Parme ayant levé l'option sur l'attaquant.
...

JUVENTUS 120 MILLIONS DE PLUS. Comme prévu, le conseil d'administration a approuvé l'augmentation de capital à présenter aux actionnaires lors de l'assemblée générale d'octobre. 70 à 75 millions serviront à réaliser une campagne de transferts devant permettre au club de lutter pour les premières places. En attendant l'arrivée d'une vedette style l'avant de l'Atletico Madrid, Sergio Aguero, la Juventus a déjà investi 37 millions d'euros (à payer en trois annuités) pour lever les options d' AlessandroMatrì(15,5 Cagliari), FabioQuagliarella (10,5 Naples), SimonePepe (7,5 Udinese) et MarcoMotta (3,5 Udinese). En tout cas, cela a eu une répercussion sur la vente des abonnements : 2.000 ont été écoulés lors de la première journée, un total qui n'avait pas été atteint après une semaine lors des deux dernières saisons. La Juventus encaissera trois millions pour l'achat de Sebastian Giovinco, Parme ayant levé l'option sur l'attaquant. APPROXIMATIONS À ROME : Luis Enrique a finalement signé son contrat la semaine dernière. Le coach espagnol percevra un salaire brut de 2,9 millions la première saison et de 3,1 millions en 2012-2013, sans compter les primes suivant les résultats obtenus. Autre certitude : Marco Borriello a été acquis à tire définitif (10 millions). Prévue ce 4 juillet, la cession du club à l'Américain Thomas DiBenedetto risque bien d'être reportée au mois de septembre. Autre inconnue, l'entrée en fonction du nouveau général, Franco Baldini. Celui-ci est le général-manager de l'équipe d'Angleterre et, selon lui, la Fédération anglaise ne l'a pas autorisé à partir comme elle s'est opposée au départ à l'Inter du sélectionneur, Fabio Capello. Info que la presse anglaise dément, ajoutant que la FA ne voit pas d'un mauvais £il qu'il travaille à mi-temps jusqu'à la fin de son contrat après la phase finale de l'Euro 2012 surtout à partir du moment où la qualification de l'Angleterre est mathématique. Est-ce que le 7 juillet, dans le cadre du fair-play financier, la direction sera en mesure de prouver à l'UEFA qu'elle n'a plus de créances arrivées à échéance à l'égard de ses joueurs ? Il paraîtrait que les salaires de mai n'ont pas été versés. L'équipementier, Robe di Kappa, presse aussi : la date de présentation des nouveaux maillots n'est toujours pas fixée et la firme turinoise aimerait mettre la plus vite possible le nouveau matériel sur le marché. Enfin, la tournée aux Etats-Unis est annulée. MATERAZZIPART UN AN AVANT TERME. Alors qu'il avait encore un an de contrat, le défenseur quitte l'Inter après dix ans de collaboration. En août, Matrix fêtera son 38e anniversaire et il entend bien terminer sa carrière sur le terrain. Les rumeurs privilégient deux directions : les Etats-Unis ou la Premier League et principalement QPR, le promu qui est à la recherche de footballeurs expérimentés pour son équipe appelée à lutter sec pour le maintien. L'INTER A SON COACH. Jour après jour, Massimo Moratti a essuyé les refus auprès des candidats au poste laissé libre par Leonardo : Marcelo Bielsa, Fabio Capello (veto de la fédération anglaise), Guus Hiddink, Laurent Blanc (déjà contacté en mai 2010 pour remplacer Mourinho). Le président de l'Inter a finalement annoncé l'engagement de Gian Pietro Gasperini (53 ans). Ce dernier a été viré le 8 novembre 2010 par Genoa, qui a poussé à la charrette vu qu'il doit lui verser 2 millions par saison jusqu'à juin 2012. Le coach, qui a signé pour un an (un salaire 1,2 million), ne pourra avoir avec lui ses habituels adjoints, le préparateur physique Giampiero Ventrone et entraîneur des gardiens Michelangelo Rampulla étiquetés Juventus. PRANDELLI ACTEUR DIALECTAL. Ce n'est peut-être pas une première mais c'est certainement très rare de voir un sélectionneur national jouer dans une pièce de théâtre dialectal. Qui plus est Cesare Prandelli, le coach de l'équipe d'Italie, a décidé de verser son cachet à des £uvres caritatives. Il joue le rôle d'un enfant de choeur (oui, oui avec une chemise blanche et des bretelles rouges !) dans le troisième volet d'une saga en dialecte de Brescia El pret nöf, qui a connu un beau succès. Le long métrage ne devrait pas être diffusé dans les salles hors de la région mais, avec Prandelli dans le casting, cela pourrait changer la donne, d'autant que les sous-titres sont prévus. Troisième tour de l'Europa League oblige, Palerme sera le 2 juillet le premier club à partir en stage. Cette année, la préparation n'aura pas lieu en Autriche mais à Malles Venosta dans le Trentin. Cette région a manifestement la cote : Bologne, Fiorentina, Inter, Lecce, Naples, Rome, Sienne, l'Udinese et un peu plus en retrait Vérone y jetteront les bases de la nouvelle saison. Soit la moitié des clubs. Le président de Naples, Aurelio De Laurentiis, avait promis que le noyau serait complet pour le 15 juillet, jour de la reprise. Il se montre très actif sur le marché : après les milieux Donadel et Dzemaili et le défenseur Federico Fernandez, il a acquis un gardien Antonio Rosati. Manque plus qu'un attaquant. Gennaro Gattuso a été déféré devant la commission de discipline pour ses chants anti-Leonardo au terme de la rencontre Rome-Milan, assurant le titre à son équipe. Le médian " a proféré à plusieurs reprises publiquement des expressions portant atteinte à la réputation de l'entraîneur de l'Inter ". NICOLAS RIBAUDO" J'aimerais que Moratti fasse quelque chose à Milan pour la culture, en plus de s'occuper des hors-jeux. "Diego Della Valle, le patron de la Fiorentina à propos de son homologue de l'Inter.