DÉPART RATÉ ET BARI RECALÉ. La décision est tombée, Jean-François Gillet et ses équipiers retrouveront la D2 deux ans après l'avoir quittée. La défaite contre la Sampdoria a scellé leur sort. Encore une fois, le revers a été concédé par le plus petit écart, mais il faut bien avouer qu'en 90 minutes les joueurs des Pouilles n'ont vraiment inquiété le gardien adverse, Curci, qu'à quatre reprises. C'est bien peu pour une équipe qui ne devait rien lâcher surtout que la Sampdoria n'a pas vraiment passé la surmultipliée après qu'à la 59e Pozzi ne transforme le penalty victorieux. En fait, Bari a carrément loupé son départ à cause d'un peu de malchance mais aussi parce qu'il s'est séparé de sa défense, qui était le point fort de son équipe. Le tour de chauffe raté, l'équipe n'est jamais parvenue à refaire ...

DÉPART RATÉ ET BARI RECALÉ. La décision est tombée, Jean-François Gillet et ses équipiers retrouveront la D2 deux ans après l'avoir quittée. La défaite contre la Sampdoria a scellé leur sort. Encore une fois, le revers a été concédé par le plus petit écart, mais il faut bien avouer qu'en 90 minutes les joueurs des Pouilles n'ont vraiment inquiété le gardien adverse, Curci, qu'à quatre reprises. C'est bien peu pour une équipe qui ne devait rien lâcher surtout que la Sampdoria n'a pas vraiment passé la surmultipliée après qu'à la 59e Pozzi ne transforme le penalty victorieux. En fait, Bari a carrément loupé son départ à cause d'un peu de malchance mais aussi parce qu'il s'est séparé de sa défense, qui était le point fort de son équipe. Le tour de chauffe raté, l'équipe n'est jamais parvenue à refaire son retard parce qu'elle a dû jouer avec la peur dans le ventre. Dans ces conditions difficiles, Gillet a malgré tout disputé une très bonne saison et a attiré l'attention de pas mal de clubs. Ce qui laisse penser qu'il pourrait partir. Le Liégeois annonce qu'il prendra sa décision en juin. SAMPDORIA SOUS ESCORTE. Suite aux tristes événements de la semaine précédente (des ultras avaient assailli le bus des joueurs sur une aire de parking), la direction avait fait appel à une escorte pour accompagner la délégation vers l'aéroport. Ainsi le car a été suivi par une voiture de la police et un fourgon de carabiniers et cette présence aura bien été utile. Heureusement pas pour mater des énergumènes qui avaient lancé des menaces de mort au coach Cavasin mais pour permettre à l'équipe de ne pas rater le vol pour Rome. En effet, suite à un grave accident, l'autoroute était bloquée et, grâce aux forces de l'ordre, le car a pu sortir et emprunter les nationales jusqu'à Milan. Les Doriani sont arrivés à heure et à temps pour prendre leur vol pour la capitale où ils sont restés au vert jusqu'à vendredi midi à la Borghesiana. Déjà isolée et clôturée, cette résidence a en outre été placée sous contrôle de policiers en uniforme, d'autres en civil et de six ou sept body-guards. VUCINIC ET LA RÉVOLUTION. Le mot crise a accompagné la Roma toute l'année et ce n'est pas la victoire de ce week-end, avec un Totti des grands jours, qui va profondément modifier l'ambiance. Gravement blessé, Mexès a déjà dit adieu à ses équipiers et est annoncé du côté de Milan. Menez veut s'en aller alors qu'il lui reste un an de contrat et le Français s'est même frotté à son coach à l'entraînement. D'ailleurs, le maintien de Montella à la tête de l'équipe n'est pas encore acquis non plus. Une révolution est obligatoire car ce groupe n'est plus en mesure de lutter pour le podium comme il l'a fait ces dernières années. Malgré leur bonne volonté Perrotta, l'auteur du but victorieux samedi, Cassetti, Taddei, Riise, Juan et Doni semblent arrivés au bout de leur cycle. Mais le cas de Vucinic est le plus chaud surtout après ses incroyables ratés contre Palerme en championnat et l'Inter en Coupe d'Italie. Des couacs pareils pour un attaquant auteur de 50 buts ne s'expliquent pas par la malchance : manifestement le joueur n'est pas bien dans sa tête parce que ses partenaires le tiennent à l'écart au point que la fracture entre l'attaquant monténégrin et le noyau semble irrémédiable. A la base de ce mal-être, il y a le refus de la direction de le laisser partir en décembre. A l'époque, Tottenham proposait 10 millions au club et un contrat de quatre ans au joueur. Si Milan a fait un grand pas vers le titre en allant gagner à Brescia, il le droit à sa défense et plus particulièrement à Christian Abbiati, qui a effectué plusieurs arrêts (au moins quatre) déterminants. Encore une prestation sans relief pour Hernanes. Face à une Inter confuse et imprécise, le milieu brésilien a été invisible, ce qui se répète régulièrement ces derniers temps quand la Lazio joue en déplacement. Contre la Lazio, Wesley Sneijder a inscrit son 4e goal de la saison et égalise ainsi son total de 2009-2010. La différence est que la saison dernière le Hollandais avait atteint ce chiffre en janvier et que cette année, il a commencé à marquer en février. Evidemment, on est bien loin des 18 buts en 30 rencontres avec l'Ajax en 2006-2007.NICOLAS RIBAUDO" Quoi qu'il arrive, je terminerai ma carrière à Bari. "Jean-François Gillet