ALERTE PARIS SUSPECTS. En cours de semaine, la Fédération a été avertie que pour deux matches de ce dernier week-end, Chievo-Sampdoria et Brescia-Bologne, on avait enregistré un volume excessif de mises sur le X pour le premier et le 1 pour l'autre. En fait, cela faisait depuis le vendredi précédent, soit neuf jours avant la rencontre, que des mises importantes avaient été effectuées sur le partage à Chievo. A tel point que trois des principaux preneurs de paris (Better, Match-Point Sisal et Bwin) ont décidé d'arrêter la cotation. Quant à Brescia-Bologne, les mêmes agences annonçaient avoir enregistré dès le mardi des paris pour un total deux fois supérieur à celui de Milan-Inter. Si la Fédération n'a pas annoncé d'emblée une enquête, elle le fera sans doute vu que les rencontres se sont terminées par... un partage et une victoire à domicile. En revanche, une enquête a été lancée à propos de deux rencontres Padoue...

ALERTE PARIS SUSPECTS. En cours de semaine, la Fédération a été avertie que pour deux matches de ce dernier week-end, Chievo-Sampdoria et Brescia-Bologne, on avait enregistré un volume excessif de mises sur le X pour le premier et le 1 pour l'autre. En fait, cela faisait depuis le vendredi précédent, soit neuf jours avant la rencontre, que des mises importantes avaient été effectuées sur le partage à Chievo. A tel point que trois des principaux preneurs de paris (Better, Match-Point Sisal et Bwin) ont décidé d'arrêter la cotation. Quant à Brescia-Bologne, les mêmes agences annonçaient avoir enregistré dès le mardi des paris pour un total deux fois supérieur à celui de Milan-Inter. Si la Fédération n'a pas annoncé d'emblée une enquête, elle le fera sans doute vu que les rencontres se sont terminées par... un partage et une victoire à domicile. En revanche, une enquête a été lancée à propos de deux rencontres Padoue-Atalanta (Serie B) et Fondi-Neapolis Mugnano (D3) disputées le week-end du 26 mars et où de fortes concentrations de X et de 2 avaient été constatées et que les rencontres se sont terminées sur un partage (1-1) et une victoire en déplacement (2-3). SAMPDORIA : UN FILM POUR LES FANS. Les mauvais résultats de l'équipe ont fait réapparaître le spectre de la descente. La direction a tenu à demander la " clémence " de la part des supporters. Elle l'a fait au moyen d'un film en noir et blanc dans lequel on voit le capitaine Angelo Palombo et le jeune Andrea Poli (20 ans) exhorter les fans blucerchiati à venir les soutenir sans retenue. Il faut dire que les supporters n'ont plus rien eu à se mettre sous la dent depuis le limogeage Mimmo Di Carlo et son remplacement par Alberto Cavasin. LA SQUADRA REVIT. Après l'annus horribilis 2010 (désastre de l'équipe nationale en Afsud et la faillite des -21 éliminés de l'Euro et des Jeux de Londres), les signaux indiquant la renaissance commencent à se multiplier. Il y a d'abord eu une brillante prestation en amical contre l'Allemagne. Le vendredi 25 mars, l'Italie s'est promenée en Slovénie même si le résultat (0-1, but de Thiago Motta) laisse supposer le contraire et a quasiment assuré sa participation à l'EURO. Enfin mardi dernier à Kiev, une équipe complètement remaniée (7 nouveaux joueurs par rapport au match quatre jours plus tôt à Ljubljana) a battu l'Ukraine (0-2, buts d' AlessandroMatri et GiuseppeRossi). Au-delà de la victoire, l'important est de constater qu'une fois encore, la Squadra, pourtant réduite à dix suite à l'exclusion d' Astori à un quart d'heure de la fin, a livré une prestation exemplaire sur le plan de l'engagement. En attendant la mise sur pied d'un match contre le Japon afin de réunir des fonds pour venir en aide aux victimes nippones, CesarePrandelli a mis tout le monde en garde : " Nous sommes sur la bonne voie mais maintenant le plus dur est de garder cet esprit ". Dans la foulée, les -21 semble régénérés eux aussi. L'équipe de Ciro Ferrara a infligé un sec 3-1 à la Suède et a réussi une superbe remontée face à l'Allemagne, qui menait 2-0 à Kassen. LEONARDO LE TRAÎTRE. En arrivant au stade, le coach de l'Inter se doutait bien qu'il allait être la cible des supporters de Milan, qui ont fait preuve de beaucoup d'imagination. Mais ce qui a le plus frappé les esprits c'est le tifo spécial des ultras avec l'inscription " Judas intériste " sur une grande banderole représentant la dernière cène couvrant quasiment toute la Curva Sud. Mais ce qui a fait le plus de mal à Leonardo, plus que le résultat, c'est la prestation de ses joueurs : mis à part Julio Cesar, ils étaient tous bien en dessous de leur niveau habituel, surtout SamuelEto'o, qui a lamentablement raté la balle du 1-1. Evidemment, le goal après 44 secondes de Pato et l'exclusion de Chivu à la 54e n'ont pas facilité la tâche de son équipe mais le coach brésilien n'a pas été très heureux dans sa composition d'équipe où il a placé deux médians pour bloquer quatre Rossoneri déchaînés. Auteur de trois buts, Edinson Cavani est devenu le buteur le plus prolifique de l'histoire de Naples. Le Matador, qui sera suspendu contre Bologne, a conservé le ballon du match en souvenir. Pasquale Marino était déjà sûr de ne pas rester à Parme la saison prochaine mais la défaite face à Bari a précipité son départ. C'est le nombre de jours que Serse Cosmi est resté à la tête de Palerme. Le coach romain ne pouvait pas résister à la correction reçue à Catane et a cédé sa place au revenant Delio Rossi, éjecté après le 7-0 contre l'Udinese. NICOLAS RIBAUDO" Balotelli ? Ou il mûrit ou il reste là où il est ! " Cesare Prandelli, coach de l'équipe d'Italie