Alors que la Ligue 1 reprendra ce week-end prochain, le Sénégalais MoussaSow (1m80, 76 kg) est en tête du classement des buteurs. Sur les 33 réalisations du LOSC en 18 matches, il en compte 15, une de plus que le Parisien Nenê. " C'est une surprise ", reconnaît Vincent Duluc du journal L'Equipe. " D'abord pour Rennes, où l'on se mord toujours les doigts de l'avoir laissé filer gratuitement l'été dernier. Mais sans doute aussi pour Lille, où l'on croyait en lui, mais pas au point d'espérer un tel feu d'artifice. Difficile de savoir si Sow sera le joueur de six mois, d'une saison ou s'il est à l'aube d'une grande carrière. Il est clair qu'il bénéficie du contexte : les adversaires de Lille surveillent prioritairement Gervinho et EdenHazard. Sow se tapit dans l'ombre pour surgir, en profitant également des courses de Pierre- AlainFrau. Sow est un opportuniste, mais très mobile : il court beauco...

Alors que la Ligue 1 reprendra ce week-end prochain, le Sénégalais MoussaSow (1m80, 76 kg) est en tête du classement des buteurs. Sur les 33 réalisations du LOSC en 18 matches, il en compte 15, une de plus que le Parisien Nenê. " C'est une surprise ", reconnaît Vincent Duluc du journal L'Equipe. " D'abord pour Rennes, où l'on se mord toujours les doigts de l'avoir laissé filer gratuitement l'été dernier. Mais sans doute aussi pour Lille, où l'on croyait en lui, mais pas au point d'espérer un tel feu d'artifice. Difficile de savoir si Sow sera le joueur de six mois, d'une saison ou s'il est à l'aube d'une grande carrière. Il est clair qu'il bénéficie du contexte : les adversaires de Lille surveillent prioritairement Gervinho et EdenHazard. Sow se tapit dans l'ombre pour surgir, en profitant également des courses de Pierre- AlainFrau. Sow est un opportuniste, mais très mobile : il court beaucoup et vite, participe au jeu, est puissant. Comment expliquer qu'il n'ait pas explosé de la même manière à Rennes ? D'abord, il n'y a pas travaillé avec des entraîneurs à l'esprit aussi offensif que RudiGarcia. Il y a peut-être été barré, aussi, par des attaquants confirmés, style AsamoahGyan ou IsmaëlBangoura, et même JimmyBriand, qui marquait moins mais dont l'apport était précieux. " La carrière de Sow, né le 19 janvier 1986 à Mantes-la-Jolie dans les Yvelines et qui fête ses 25 ans mercredi prochain, avait pourtant débuté sur les chapeaux de roue. Arrivé au Stade Rennais, il fut champion de France CFA en 2003. Il fut aussi champion d'Europe U19 avec l'équipe de France en 2005. C'était la génération de YohanCabaye, HugoLloris, AbouDiaby et YohanGourcuff. Mais par la suite, il a éprouvé des difficultés à lancer sa carrière pro. Ayant intégré le noyau A de Rennes en 2004, il n'y jouera que 34 matches jusqu'en 2007 (3 buts). Rennes le prête une saison à Sedan où, en 2007-2008, il inscrira dix buts. De retour, il jouera encore 71 matches pour Rennes entre 2008 et 2010, et inscrira 18 buts. Pas assez pour convaincre les dirigeants bretons de prolonger son contrat. " J'en veux aux dirigeants qui n'ont pas cru en moi, pas au coach... "Ce dernier, c'est le Corse Frédéric Antonetti. : " Entre Moussa et moi, cela s'était généralement bien passé. A la reprise, j'ai encore essayé de le convaincre de rester, mais c'était impossible. Il avait déjà la tête à Lille ". Le LOSC et Garcia suivaient Sow depuis janvier 2010 et n'attendaient que la fin de son contrat, en juin, pour le faire signer pour trois ans. Ce fut le premier transfert de l'été à Villeneuve d'Ascq. " J'ai choisi le LOSC sur base des prestations des dernières années, de la participation à l'Europa League et de l'esprit offensif de l'équipe ", expliqua-t-il. " Il s'est vite intégré ", témoigne RioMavuba. " C'est un gentil garçon, calme et travailleur. Dès les premiers matches amicaux, il a démontré qu'il pourrait nous être utile. Il est très adroit devant le but et convient bien aux qualités de notre effectif. " " C'est le joueur idéal ", a même déclaré AdilRami lors de l'émission Telefoot sur TF1. L'équipe de France n'en profitera pas : Sow ( www.sowfoot.com ) a opté pour les Lions de la Teranga, l'équipe nationale du Sénégal avec laquelle il a déjà joué cinq matches (trois buts). Très complice avec Hazard et Cabaye, Sow est capable de marquer du droit, du gauche ou de la tête. Il a atteint, au cours du premier tour, un niveau d'efficacité plus vu depuis 1991-92, à l'époque de GeorgeWeah et Jean- PierrePapin. Au niveau européen, il figure à une belle troisième place, à égalité avec le buteur grec de Francfort TeofanisGekas, juste derrière les incontournables CristianoRonaldo et LionelMessi. Cette saison, il a déjà réussi deux triplés : à Caen (2-5) et contre Lorient (6-3). A ses 15 buts en Ligue 1, il faut en ajouter sept en EL... sans tirer les penalties. Rudi Garcia, pourtant avare de compliments, déclare : " Ce qui me plaît chez Moussa, au-delà de son opportunisme et de sa faculté à marquer dans toutes les positions, c'est le travail qu'il abat. On l'a vu beaucoup défendre. C'est un garçon généreux et altruiste. "Frau, pourtant victime de l'éclosion de Sow puisqu'il est moins souvent titulaire que la saison dernière, n'est pas jaloux : " Moussa est tout simplement phénoménal. "Même ses concurrents vantent ses mérites : KevinGameiro, l'attaquant de Lorient, affirme par exemple : " Sow est, comme moi, un joueur de rupture. Il est à l'affût de toute opportunité, toujours au bon endroit au bon moment. C'est ce qui fait sa force. Il sent bien le coup, c'est un vrai buteur. Quoi qu'on en dise, il l'avait déjà démontré à Rennes lorsqu'on lui en laissait l'occasion : quand il entrait en cours de match, il marquait souvent. " L'intéressé savoure sa réussite : mais mesure le chemin à parcourir. " Au LOSC, on m'a très bien accueilli, que ce soient les joueurs, les dirigeants ou le staff. J'ai tout de suite senti une grosse confiance. Il y a de la qualité derrière, au milieu et devant. J'adore jouer aux côtés de Gervinho et d'Eden. Je suis vraiment en train de progresser. "PAR DANIEL DEVOS Même s'il marque comme il respire au LOSC, il en veut toujours aux dirigeants de Rennes : " Ils n'ont pas cru en moi "