SERGIO AGÜERO Technique

Agüero fut très vite comparé aux plus grands techniciens de la planète foot. Le fait de battre le record de précocité de Diego Maradona en D1 argentine (15 ans et 35 jours) n'a fait qu'amplifier ce constat. Le cuir lui colle véritablement aux pieds et il est capable d'éliminer plusieurs adversaires dans les espaces les plus réduits. Il maîtrise le passing et les frappes de balle quasiment à la perfection.
...

Agüero fut très vite comparé aux plus grands techniciens de la planète foot. Le fait de battre le record de précocité de Diego Maradona en D1 argentine (15 ans et 35 jours) n'a fait qu'amplifier ce constat. Le cuir lui colle véritablement aux pieds et il est capable d'éliminer plusieurs adversaires dans les espaces les plus réduits. Il maîtrise le passing et les frappes de balle quasiment à la perfection. Avec son mètre 72 pour 74 kilos, Kun (c'est son surnom) est un joueur râblé très solide sur ses jambes. Il donne l'impression de perdre l'équilibre quand il est bousculé en pleine course mais résiste bien plus que de nombreux joueurs plus costauds que lui. Avec ou sans ballon, il va extrêmement vite et dégage une puissance phénoménale pour un joueur de sa taille. Il pivote à la vitesse de l'éclair, ce qui le rend très dangereux dans les 16 mètres. Le ballon colle littéralement aux pieds du gendre de Maradona. Ses contacts pied droit/pied gauche sont effectués à très grande vitesse. Il maîtrise toutes les sortes de dribbles et il utilise souvent l'extérieur de son pied droit dans les crochets courts. Avec cette arme, il prend son opposant direct à contre-pied et se retrouve en position de frappe sur son meilleur pied. Il réalise des coups de sombrero, des roulettes suivies de petits ponts : bref, des mouvements qui ont tendance à ridiculiser l'adversaire. Le numéro 16 de Manchester City possède une frappe de mule du pied droit. Le gauche est très précis mais beaucoup moins puissant. Devant le but, il brille en utilisant force ou finesse. Les ballons piqués et les frappes enroulées de l'intérieur ou de l'extérieur du pied sont parfaitement maîtrisés. Sur coup franc, il est plus à l'aise quand il reçoit une petite passe de son partenaire plutôt que face au ballon arrêté. Avec toutes ces qualités, il s'appuie, en plus, sur une lecture exceptionnelle de la situation. L'international argentin est plus dangereux quand il évolue comme véritable attaquant de pointe. Il peut aussi se montrer efficace quand il plonge de la deuxième ligne. En tout cas, c'est un joueur qui va constamment vers l'avant et est attiré par le but adverse. Ses appels de balle sont percutants et créent de l'espace pour ses partenaires. Il adore se trouver dans des espaces réduits avec plusieurs défenseurs autour de lui car, dans cette situation, son explosivité et sa force dans les duels font merveille.Ezequiel Lavezzi sait tout faire avec un ballon. Ses enchaînements, ses contrôles et ses amorties sont réalisés avec une élégance exceptionnelle. Il effectue des passes d'une précision diabolique en s'appuyant sur sa technique et une vision panoramique de très haut niveau. Ces qualités font de lui un des maîtres à jouer de son équipe. Il est aussi capable d'évoluer en un temps, en déviation, grâce à un sens aigu de l'anticipation et du déplacement. Avec son mètre 74 pour 76 kilos, El Pocho est un joueur trapu, très solide sur ses appuis. Sa vitesse de démarrage, de pivotement et de course avec ou sans ballon est d'excellent niveau. Il est costaud en duels, principalement au sol. Son endurance est excellente car il se montre actif 90 minutes durant. Il démontre une puissance intéressante qui lui permet de rivaliser avec les défenseurs les plus véloces. La conduite de balle du numéro 22 de Naples est très fluide : il lève très souvent les yeux pour analyser la situation. Il utilise davantage son pied droit que le gauche, même si celui-ci est de très bon niveau également. Ses dribbles sont très courts et effectués généralement en anticipant le comportement de l'adversaire. Ce qui lui permet d'éviter les contacts et d'éliminer le joueur qui tente de le contrer. Bref, l'international argentin est un manieur de ballon hors pair. Droitier, le joueur formé au Boca Juniors possède une bonne frappe de balle principalement du droit. Ses tirs sont plus précis que violents et il maîtrise toutes les techniques pour faire mouche. Ballons placés, piqués, lobs, extérieurs du pied et volées placées n'ont aucun secret pour lui. Il se montre très adroit dans le face-à-face avec le gardien, notamment de l'intérieur du pied, surface avec laquelle il imprime beaucoup de force et de précision au ballon. L'ancien de San Lorenzo est parfaitement capable de modifier sa manière d'évoluer au cours d'un match. Il peut évoluer en pointe mais aussi décrocher dans le jeu pour participer à la construction. Quand il joue plus bas, sa force de pénétration de la deuxième ligne est un danger constant pour la défense d'en face. Il se montre très adroit sur les centres en retrait et en perte de balle, son repositionnement défensif se fait dans l'intérêt du groupe. NÉ EN 1963, ÉTIENNE DELANGRE JOUA COMME DÉFENSEUR AU STANDARD DE 1981 À 1992 (267M EN D1 ET 6B, CHAMPION EN 82 ET 83). EX-CHARGÉ DE COURS À L'ÉCOLE DU HEYSEL, IL COACHA DE LA P1 À LA D1 (CHARLEROI). PAR ÉTIENNE DELANGRE