C'est la première fois que RTL célèbre ce type d'anniversaire. Pourquoi célébrer la 400e et pas la 100e ou la 200e ?

Tout est parti d'une réunion, où Bruno De Roy, producteur, a été alerté par les archivistes. Comme le chiffre est symbolique, nous avons sauté sur l'occasion. De plus, ce match coïncidait avec la reprise de la Champions League après plusieurs semaines d'absence et il s'agit d'une superbe affiche.
...

Tout est parti d'une réunion, où Bruno De Roy, producteur, a été alerté par les archivistes. Comme le chiffre est symbolique, nous avons sauté sur l'occasion. De plus, ce match coïncidait avec la reprise de la Champions League après plusieurs semaines d'absence et il s'agit d'une superbe affiche. Le dispositif traditionnel (analyses, résumé du second match, etc.) ne sera pas chamboulé. Mais nous prendrons l'antenne plus tôt. Ce sera l'occasion de dresser un bilan et de revisiter les grands moments. Nous comptons sur la présence de plusieurs invités prestigieux : le président Roger Vanden Stock, Igor de Camargo, Frank de Bleeckere, etc. Nous essaierons de comprendre pourquoi la Champions League a autant de succès, nous verrons ce que les Belges peuvent encore espérer et quels sont les joueurs qui ont marqué la compétition. Les téléspectateurs seront impliqués avec des sondages sur le net (le fait belge qui a le plus impressionné le public, la plus belle finale, le meilleur joueur,...). La campagne d'Anderlecht. Nous avons eu 15 jours pour monter une équipe et une émission. On a débarqué tel un ovni là où personne ne nous attendait. Sporting Portugal-Real Madrid a été le premier match que j'ai commenté avec Pierre Migisha tandis que Jean-Michel Zecca s'occupait de la présentation de l'émission. Anderlecht a été une magnifique locomotive qui a permis d'associer RTL à la Champions League. A titre personnel, je retiens la finale de 2005 à Istanbul entre Liverpool et l'AC Milan. Les Reds étaient menés 0-3 à la mi-temps. Luc Maton et moi pensions que c'était terminé. Les supporters ont alors commencé à chanter You'll never walk alone. Steven Gerrard et ses coéquipiers l'ont entendu depuis les vestiaires et l'hymne a sonné le début de leur révolte. Les clubs belges qui ne parviennent plus à obtenir de résultats. L'un des derniers faits marquants reste le but de Bolat à la 95e lors du match du Standard contre l'AZ. Pourtant, les Suisses parviennent à réaliser des exploits. C'est donc possible. Est-on tombé si bas ? La différence de niveau est-elle si importante ? C'est peut-être juste une question de mentalité. ?PAR SIMON BARZYCZAK" 400 émissions de Champions League, c'est symbolique."