Etienne Delangre a pris deux décisions spectaculaires en fin de semaine dernière: il a carrément relégué dans le noyau B Branko Milovanovic et Sebastian Rassart.
...

Etienne Delangre a pris deux décisions spectaculaires en fin de semaine dernière: il a carrément relégué dans le noyau B Branko Milovanovic et Sebastian Rassart."Ils ont tous deux eu une réaction assez abrupte quand je leur ai appris la nouvelle, et c'est normal", reconnaît le coach de Charleroi. Le choix de Delangre n'est finalement pas si surprenant: au vu du temps de jeu accordé à Milovanovic et Rassart durant la période de préparation, on se doutait qu'il ne comptait pas sur eux.Sebastian Rassart: J'ai été stupéfait quand Etienne Delangre m'a annoncé la nouvelle. Aujourd'hui encore, je suis complètement déboussolé. Comment peut-il me juger insuffisant alors que les choses sérieuses n'ont pas encore commencé? Pour moi, cette décision a été prise à la hâte. Honnêtement, pas trop. Je n'ai jamais eu vraiment l'impression d'entrer dans les plans du coach. Avant même le premier entraînement, je pensais bien avoir compris certaines choses. Mon pronostic s'est finalement confirmé.Une discussion assez houleuse vous a opposé à Delangre lors d'un match de préparation: cet incident est-il à l'origine de sa décision?Je ne tiens pas à remettre de l'huile sur le feu parce que cela pourrait se retourner contre moi. Ce jour-là, je n'avais tout simplement pas accepté ce qu'il me faisait. Déjà lors du match précédent, j'avais été sa cible: contre Dessel, j'étais monté à la 60e minute et il m'avait fait sortir un quart d'heure plus tard. Face à Roda, il m'a reproché de m'être mal échauffé et je n'étais pas du tout d'accord. C'est pour cela que j'avais réagi.Comment voyez-vous votre avenir?Je ne comprends pas qu'on me demande de trouver un nouveau club à une semaine du début du championnat. Il me reste peu de temps pour rebondir avant la clôture de la période des transferts. J'espère en tout cas que le Sporting me laissera partir gratuitement, comme la direction me l'a promis.Etienne Delangre a-t-il laissé la porte ouverte pour un retour futur dans le noyau A?Pas du tout. C'est une décision définitive. Il a été clair: -Je n'ai plus besoin de toi parce que tu n'entres pas dans mes schémas tactiques. Je dois clairement essayer de trouver un autre club, et ne pas espérer être réintégré dans le noyau A de Charleroi. Mais j'ai confiance: ce n'est pas le premier gros coup dur que je dois affronter depuis le début de ma carrière et je suis certain que je surmonterai celui-ci comme j'ai surmonté mes graves blessures. (P. Danvoye)