Le Club Bruges sera le grand favori à battre dans la lutte pour le titre. L'équipe est bien charpentée pour les événements à venir. Tom De Sutter lui fera un bien fou. A mon avis, il vivra le même genre de réussite que Gert Verheyen, snobé à Anderlecht qui le laissa filer vers la Venise du Nord en 1992. Sur son aile, le grand Gert a incarné le vrai style brugeois, fait de puissance et de présence aérienne, durant un paquet d'années. A une autre place, en pointe, De Sutter apportera du punch. Je l'apprécie d'autant plus qu'il a toujours réagi en gentleman alors que les entraîneurs mauves lui ont manqué de respect en ne lui accordant pas assez de temps de jeu. Mais la meilleure affaire brugeoise, c'est Maxime Lestienne, g...

Le Club Bruges sera le grand favori à battre dans la lutte pour le titre. L'équipe est bien charpentée pour les événements à venir. Tom De Sutter lui fera un bien fou. A mon avis, il vivra le même genre de réussite que Gert Verheyen, snobé à Anderlecht qui le laissa filer vers la Venise du Nord en 1992. Sur son aile, le grand Gert a incarné le vrai style brugeois, fait de puissance et de présence aérienne, durant un paquet d'années. A une autre place, en pointe, De Sutter apportera du punch. Je l'apprécie d'autant plus qu'il a toujours réagi en gentleman alors que les entraîneurs mauves lui ont manqué de respect en ne lui accordant pas assez de temps de jeu. Mais la meilleure affaire brugeoise, c'est Maxime Lestienne, grande révélation de 2012-13. Ce gaucher respire la classe. Comme il est de Mouscron, je le connais bien et c'est le cas aussi de son papa. Contrairement à d'autres jeunes qui rêvent de gloriole, de bagnoles et de grands clubs étrangers dès qu'ils ont réussi deux dribbles et un déboulé, Maxime se sent bien à Bruges. C'est un jeune à.... l'ancienne que tout le monde adore et il a décidé de ne pas brûler les étapes, c'est bien car la D1 lui va comme un gant. Si le Club Bruges me semble paré, ce n'est pas le cas d'Anderlecht. La saignée est importante avec une masse de départs : Dieumerci Mbokani, le meilleur attaquant de la saison passée, LucasBiglia,, Milan Jovanovic, De Sutter, Sacha Iakovenko, peut-être Cheikhou Kouyaté (ce serait une catastrophe). J'espère que Dennis Praet, le nouveau Marc Degryse, et Massimo Bruno confirmeront tout le bien qu'on pense d'eux mais, pour le moment, Bruges a un vrai visa pour le titre, Anderlecht, où il y a un déficit de maturité, pas encore. Les choses ultra sérieuses ne commencent pas tout de suite : heureusement pour HermanVan Holsbeeck qui a du pain sur la planche. Le Standard dispose d'un effectif de qualité. Et le retour d'Igor De Camargo pourrait être un tir au coeur de la cible. Igor, c'est du métier, une intelligence pas assez soulignée lors des deux titres du Standard en 2008 et 2009. Bien qu'attaquant de pointe, il décrochait pour aider Axel Witsel et Steven Defour. Igor, c'est aussi une présence dans le vestiaire. Son métier fera du bien aux jeunes attaquants, Imoh Ezekiel et Michy Batshuayi. En confirmant son effectif de la saison passée, le Standard dispose des atouts nécessaires pour revendiquer une place dans le Top 3. Genk assumera son statut. A Gand, il y aura probablement un effet stade : ce club doit tout au formidable duo que forment Ivan De Witte et Michel Louwagie. Le ciel risque d'être plus gris à Zulte Waregem, merveilleux en 2012-13 et qui a su profiter des absences des autres pour effleurer le titre. Même si Thorgan Hazard et Francky Dury sont restés, il y a eu beaucoup de soucis (affaire Junior Malanda, suggestion d'un déménagement au Beerschot, etc.) : confirmer, ce sera dur. Par rapport à la folie du stade Arc-en-ciel, Charleroi et Mons ont opté pour la sagesse. Les Carolos se féliciteront d'avoir opté en faveur de Felice Mazzu, moderne, charismatique. Mons est désormais un fleuve tranquille et Enzo Scifo y est pour beaucoup. Il a magnifiquement géré l'après Jérémy Perbet, a sans cesse bonifié le jeu de son équipe privée de son buteur. Scifo a vu juste avec Shlomi Arbeitman qui est à sa place dans ce club. Mons peut viser le Top 6 qui lui a échappé d'un mystérieux fifrelin la saison passée. Scifo est un grand coach, prêt pour le Standard ou Anderlecht. Il n'a rien à envier à John Vanden Brom... PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE BILIC Le Club Bruges sera le grand favori à battre dans la lutte pour le titre.