Schalke 04 est invaincu depuis treize matches, en comptant la coupe d'Allemagne : il s'est qualifié pour les quarts de finale en battant le FC Cologne 1-0, grâce au talentueux médian Max Meyer (22 ans). Le club a donc entamé la trêve hivernale de manière positive. Son entraîneur, Domenico Tedesco, qui n'a encore que 32 ans, présente un bulletin de 30 sur 51. Il est, certes, à onze unités de l'...

Schalke 04 est invaincu depuis treize matches, en comptant la coupe d'Allemagne : il s'est qualifié pour les quarts de finale en battant le FC Cologne 1-0, grâce au talentueux médian Max Meyer (22 ans). Le club a donc entamé la trêve hivernale de manière positive. Son entraîneur, Domenico Tedesco, qui n'a encore que 32 ans, présente un bulletin de 30 sur 51. Il est, certes, à onze unités de l'invincible Bayern mais il peut être content de ses premiers mois au poste d'entraîneur principal de l'ambitieux représentant de Gelsenkirchen. " Nous ne devons pas nous laisser abuser par ce classement provisoire ", prévient le coach, arrivé après seulement treize matches à la tête d'Erzgebirge Aue, en division deux, pour succéder à Markus Weinzierl, jusqu'en 2019. " Nous ne pourrons établir de véritable bilan qu'en fin d'exercice, quand les chiffres seront acquis. " Il peut être heureux que Naldo (35) ait arraché à deux reprises un point, contre le Borussia Dortmund, contre lequel il était mené 4-0 après 25 minutes avant de revenir à 4-4 et contre l'Eintracht Francfort (2-2, alors que le score était de 2-0 après 66 minutes). Les Königsblauen aiment à dire qu'ils ont souvent le dernier mot et qu'ils tirent un profit maximal de leur intelligent football de contre, très compact. L'ambitieux Tedesco a insufflé à ses hommes une grande force de caractère. L'entraîneur, originaire de Cosenza, en Italie, est arrivé avec sa famille dans le Bade-Wurtemberg à l'âge de deux ans. Il a effectué des études de manager et est considéré comme un entraîneur laptop, qui exploite la partie analytique du football pour inspirer et corriger ses joueurs. Quand on l'interroge sur sa situation actuelle, il répond simplement : " Je suis un privilégié. " Le succès actuel de Gelsenkirchen est également le résultat du cours adopté depuis un an et demi par le directeur technique Christian Heidel. C'est lui qui, au FSV Mainz 05, avait offert leur chance à Jürgen Klopp et à Thomas Tuchel.