Le nouveau - Jonas Bager

Grand bénéficiaire du changement de système de Felice Mazzù il y a deux ans peu après sa prise de pouvoir à l'Union, Jonas Bager (25 ans) avait alors profité du passage à trois derrière pour se faire une place au chaud dans l'arrière-garde bruxelloise. Longtemps associé à Christian Burgess et Siebe Van der Heyden, le Danois deviendra vite une des pièces maîtresse de la montée en puissance unioniste. Arrivé en fin de contrat au 30 juin dernier, sa non-prolongation aura donc d'abord suscité la curiosité dans les allées du Parc Duden.
...

Grand bénéficiaire du changement de système de Felice Mazzù il y a deux ans peu après sa prise de pouvoir à l'Union, Jonas Bager (25 ans) avait alors profité du passage à trois derrière pour se faire une place au chaud dans l'arrière-garde bruxelloise. Longtemps associé à Christian Burgess et Siebe Van der Heyden, le Danois deviendra vite une des pièces maîtresse de la montée en puissance unioniste. Arrivé en fin de contrat au 30 juin dernier, sa non-prolongation aura donc d'abord suscité la curiosité dans les allées du Parc Duden. C'est qu'en deux saisons à l'Union, le défenseur central danois avait rarement déçu. S'il n'était pas le plus populaire, Bager aura été, c'est à remarquer, de tous les matches-clés de l'Union en fin de saison dernière, exception faite du dernier déplacement à Anderlecht lors de l'avant-dernière journée des PO1. Contrairement à ses coéquipiers Ismaël Kandouss ou Siebe Van der Heyden, son temps de jeu n'avait même pas tellement souffert de l'arrivée en janvier dernier de Koki Machida. Reste que pour lui, comme pour Damien Marcq, le départ de Felice Mazzù vers le rival bruxellois aura coïncidé avec la fin de l'aventure en jaune et bleu. S'il était dans les petits papier du coach carolo, Bager ne faisait pas l'unanimité auprès de la direction. Pas assez à l'aise dans son jeu de relance, il avait été convoqué au début du mois de mai dernier pour se voir confirmer que l'option d'une année supplémentaire dont il bénéficiait dans son contrat depuis son arrivée du Randers FC en 2019 ne serait pas levée. Un coup dur qui avait d'abord éveillé l'attention de Seraing avant d'attirer les huiles carolos sur le dossier. Mehdi Bayat puis Edward Still n'ont finalement pas hésité longtemps au moment de proposer au joueur un contrat de deux ans, assorti là encore d'une option pour deux saisons supplémentaires. Arrivé en fin de préparation à l'occasion du stage de Garderen aux Pays Bas, Bager devrait toutefois être rapidement opérationnel. 1 Énigme Un transfert carolo intrigue. Celui de Julien Maggiotti. Champion en National 1 avec le Stade Lavallois, il est depuis le 1er juillet la propriété du Sporting qui a profité de son statut semi-amateur en France pour le chiper au nouveau pensionnaire de L2. Avant de le reprêter au club mayennais. Étonnant pour un joueur déjà âgé de 26 ans... 2 Stage tardif Pour la deuxième année consécutive, le Sporting était la dernière équipe à lever le camp. Parti en stage aux Pays-Bas le 10 juillet, les Carolos sont revenus le 15. Edward Still a confirmé qu'il préférait profiter de son stage estival pour travailler l'aspect tactique que physique. 3 Jaloux? En déplacement à OHL pour un amical, le groupe carolo n'a pas manqué de constater le gap qui sépare encore les installations de Marcinelle du complexe ultra moderne des Louvanistes. Le Sporting tient une filière. Elle mène tout droit en P1 Brabant-Wallon, à Grez-Doiceau. Après avoir signé Matthieu Muland en mars dernier, un ailier de 17 ans, Charleroi s'est dirigé cet été vers un autre jeune Espoir en la personne de l'attaquant Ernest De Neve De Roden, 19 ans. Gaucher, très talentueux balle au pied et tout simplement meilleur buteur de la préparation, il ne serait toutefois visiblement pas encore prêt physiquement pour enchaîner chaque semaine en D1A. Il faut dire qu'Ernest a connu une ascension fulgurante l'an dernier en P1. Comme pour Muland, il arrive surtout à Charleroi pour renforcer les U23 qui évolueront en National 1 l'an prochain. Un autre joueur à suivre et à avoir eu du temps de jeu lors de la préparation vient des classes d'âge carolo. Apparu pour la première fois sur le banc en fin de saison dernière, le défenseur droitier Jason Dalle Molle (17 ans) pourrait être l'une des bonnes surprises des mois à venir.