La défaite en 16e de finale de la Coupe de la Ligue face au PSG (2-3) a fait couler beaucoup de mauvaise humeur à Marseille. Elle survenait quelques jours après un revers chez les... Parisiens en championnat (2-1) portant le total à huit défaites consécutives face à l'équipe de la capitale. L'OM n'est pas loin du complexe. Dès lors, le temps était à la crise avant la visite de Strasbourg à Marseille. La tête de José Anigo était même mise à prix. Le succès de samedi...

La défaite en 16e de finale de la Coupe de la Ligue face au PSG (2-3) a fait couler beaucoup de mauvaise humeur à Marseille. Elle survenait quelques jours après un revers chez les... Parisiens en championnat (2-1) portant le total à huit défaites consécutives face à l'équipe de la capitale. L'OM n'est pas loin du complexe. Dès lors, le temps était à la crise avant la visite de Strasbourg à Marseille. La tête de José Anigo était même mise à prix. Le succès de samedi offre un peu de répit à la direction de Marseille mais rien de plus. Depuis le début de la saison, les errements en matière de transferts éclatent au grand jour. José Anigo, on s'en souviendra, avait pris le relais des mains d' Alain Perrin et conduit son équipe vers la finale de la Coupe de l'UEFA. Or, l'OM s'était déjà offert des conflits internes stupides. Ainsi, le retour de Fabien Barthez ne s'imposait pas avec la présence de Vedran Runje. Le prêt de Daniel Van Buyten à Manchester City ne servit qu'à faire rentrer de l'argent dans les caisses. " Pas question de le vendre ", a-t-on entendu à propos de Didier Drogba avant que Chelsea ne mette le paquet. Avec ce pactole de 36 millions d'euros, l'OM acheta de façon incohérente. L'équipe cherche son homogénéité et ses automatismes. Bixente Lizarazu n'a pas encore offert le fruit de son expérience à la défense. Benoît Pedretti cherche en vain à fluidifier la circulation de la balle. A l'attaque, Habib Bamogo et Peguy Luyindula ne sont pas complémentaires, se marchent sur les crampons, font les mêmes choses en même temps. A Marseille, il y a du savon sous les pieds du coach, Anigo, mais aussi du président Christophe Bouchet et du manager général, Pape Diouf qui, tous les trois, manquent un peu de vécu à la tête d'un club volcanique. (P. Bilic) COUPE DE LA LIGUE, neuf clubs de D1 ont été éliminés en 16es de finale de la Coupe de la Ligue : Ajaccio, Metz, Nice, Rennes, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Istres. RAYMOND DOMENECH n'a pas retenu Robert Pirès et Nicolas Anelka pour le match amical face à la Pologne de ce mercredi 17 novembre. DIMITAR BERBATOV de Leverkusen intéresse Marseille. LYON suit Maniche, le milieu de terrain de Porto. GIOVANE ELBER, l'attaquant brésilien de Lyon, s'est fait opérer de la cheville droite à Munich sans prévenir sa direction. Cela n'a pas plu à son club. BUTEURS : 1. Frei (Rennes), Pagis (Strasbourg) 7 buts ; 3. Pereira (Ajaccio), Kallon (Monaco), Pauleta (PSG) 6. P.Bilic