Si Anderlecht s'est montré discret sur le marché des transferts, c'est aussi parce que le club s'attendait à voir débarquer un nouvel attaquant... Il s'appelle NicolasFrutos. L'Argentin est rentré en Belgique il y a dix jours, s'est adressé à la presse le lundi et a recommencé les entraînements le mardi. En individuel le matin, avec le groupe l'après-midi. Tout s'est très bien passé, au point qu' ArielJacobs lui a offert 30 premières minutes de jeu le vendredi contre Genoa, dernier rendez-vous crucial avant le d...

Si Anderlecht s'est montré discret sur le marché des transferts, c'est aussi parce que le club s'attendait à voir débarquer un nouvel attaquant... Il s'appelle NicolasFrutos. L'Argentin est rentré en Belgique il y a dix jours, s'est adressé à la presse le lundi et a recommencé les entraînements le mardi. En individuel le matin, avec le groupe l'après-midi. Tout s'est très bien passé, au point qu' ArielJacobs lui a offert 30 premières minutes de jeu le vendredi contre Genoa, dernier rendez-vous crucial avant le duel avec Sivasspor, dont la première manche avait lieu hier soir. " Je n'étais pas du tout nerveux en pénétrant sur la pelouse ", affirmait Frutos. " Par contre, j'ai ressenti une intense émotion. Il y avait huit mois que je n'avais plus foulé une pelouse (NDLR : sa dernière apparition remontait à décembre 2008 contre Tubize). Je n'ai eu aucune appréhension, même lorsque j'ai été taclé. Je me suis tâté la cheville, mais je ne ressentais aucune douleur. C'était presque bizarre : le mal a fait partie de ma vie pendant deux ans et demi, mais il avait disparu ( Ilrit). Cela signifie que, physiquement, je suis guéri. Au niveau de la condition, c'est autre chose : même l'échauffement me fatigue ! " Le séjour en Argentine semble donc avoir porté ses fruits. Son tendon d'Achille, opéré pour la deuxième fois début février, ne le fait plus souffrir. Qu'a donc fait Frutos avec JuanMendoza ? " Pas uniquement pêcher ( sic), mais beaucoup travailler dans un centre spécialisé. Suite au plâtre porté durant trois mois, j'avais perdu de la masse musculaire. J'avais presque oublié comment il fallait marcher. Sur la fin, j'ai pu rejoindre un groupe de joueurs sans contrat avec lesquels j'ai disputé des matches. Après l'opération, j'avais perdu jusqu'à 14 kg. Mais j'ai repris plus que ce que j'avais perdu, je suis monté jusqu'à 94 kg. Aujourd'hui, je suis exactement à mon poids de forme : 89 kg. Pendant mon séjour à Buenos Aires, j'ai pu me rendre compte auprès d'autres joueurs en traitement que le prestige d'Anderlecht était toujours intact. Mais voilà deux saisons sans titre ! Individuellement, on n'a rien à envier au Standard. Collectivement, c'est autre chose. Le Standard se repose sur une même base depuis quatre ans et cela se ressent : il peut effectuer des changements sans que le rendement de l'équipe n'en soit affecté. Il possède aussi de grands attaquants. On parle beaucoup de MilanJovanovic et de DieumerciMbokani, mais j'apprécie beaucoup IgordeCamargo : il joue et fait jouer les autres. Cela dit, je trouve qu'Anderlecht a réalisé une excellente acquisition avec TomDeSutter. Sommes-nous complémentaires ? Je vous le dirai lorsque nous aurons évolué ensemble... " par daniel devosJe n'ai pas fait que pêcher pendant mon séjour en Argentine.