L'été 2015 paraît déjà bien loin. Santi Mina, le talent de l'école des jeunes du Celta Vigo, avait alors inscrit sept buts et délivré un assist en vingt matches de Liga. Valence l'avait transféré pour vingt millions. L'attaquant, droitier, avait donc quitté le club galicien, auquel il s'était affilié à dix ans. Il refermait ainsi un chapitre prolifique: après des débuts effectués en février 2013, en remplacement d' Iago Aspas, il...

L'été 2015 paraît déjà bien loin. Santi Mina, le talent de l'école des jeunes du Celta Vigo, avait alors inscrit sept buts et délivré un assist en vingt matches de Liga. Valence l'avait transféré pour vingt millions. L'attaquant, droitier, avait donc quitté le club galicien, auquel il s'était affilié à dix ans. Il refermait ainsi un chapitre prolifique: après des débuts effectués en février 2013, en remplacement d' Iago Aspas, il était entré dans l'histoire en marquant quatre buts lors de la victoire 6-1 contre Rayo Vallecano en avril 2015. Le fils de l'ancien joueur Santiago, un bon défenseur du Celta dans les années 70 et 80, était devenu le plus jeune footballeur à réussir cet exploit au plus haut niveau espagnol. Son coach de l'époque, Eduardo Berizzo, lui avait offert une ovation amplement méritée en le faisant sortir avant la fin du match. À Valence, l'ancien gardien de but portugais Nuno Espírito Santo lui a permis de jouer contre La Gantoise en Ligue des Champions. Un pas de plus vers une carrière prometteuse. L'élégant Santi Mina présentait des statistiques intéressantes, mais il est arrivé au club alors que celui-ci traversait une période de turbulences. Mina a bien vécu la résurrection du club ché sous la houlette de Marcelino, vainqueur de la Coupe en mai 2019 contre Barcelone (2-1), mais il était barré par deux autres attaquants, Rodrigo et Kevin Gameiro, et n'a guère décollé du banc. Deux mois plus tard, ce fin technicien a reçu une bonne nouvelle. Valence enrôlait Maxi Gomez (24 ans), l'Uruguayen très convoité du Celta Vigo, pour 14,5 millions. L'occasion pour le club d'impliquer Santi Mina dans le transfert. Celui-ci a signé un contrat jusqu'en 2024. La saison passée, il a marqué six buts et délivré trois assists en 34 matches. Durant l'exercice en cours, l'Argentin Eduardo Coudet l'a déjà titularisé à quinze reprises en vingt matches. L'ancien espoir émerge progressivement, sans encore s'être érigé en véritable pilier, malgré 74,5% de réussite dans ses passes. Toutefois, il est en progrès constant aux côtés du chevronné Aspas.