Deux semaines et demie se sont écoulées depuis que le FC Liège a loupé la montée en D1 amateurs face à Alost mais les supporters du Matricule 4 n'ont pas encore avalé la déception. Pourtant, dès le lendemain, la direction du club a envoyé un signal fort en annonçant neuf arrivées dont celles des Limbourgeois Corstjens et Carratta (Hasselt), de Nezer et de Dethier, des joueurs expérimentés.
...

Deux semaines et demie se sont écoulées depuis que le FC Liège a loupé la montée en D1 amateurs face à Alost mais les supporters du Matricule 4 n'ont pas encore avalé la déception. Pourtant, dès le lendemain, la direction du club a envoyé un signal fort en annonçant neuf arrivées dont celles des Limbourgeois Corstjens et Carratta (Hasselt), de Nezer et de Dethier, des joueurs expérimentés. "Nous avons aussi et surtout voulu conserver une bonne partie du noyau actuel car on ne jette pas une équipe qui a pris 2,3 points de moyenne, a remporté deux tranches sur trois, possédait la meilleure attaque et la deuxième défense de la série", dit le président Jean-Paul Lacomble. Le contrat de Dante Brogno avait été prolongé avant le match contre Alost et Neba Malbasa deviendra son adjoint tandis que Robert Coutereels restera dans le staff. Les supporters restent cependant inquiets car ils savent aussi que la série sera très forte la saison prochaine avec Sprimont, le White Star, le RWDM... Ils espèrent aussi que les nouveaux seront de taille à remplacer des joueurs talentueux comme Dufer et Lambrecht ou à la mentalité exemplaire comme Audoor, Masset ou Henke. En deux jours, ils étaient tout de même déjà 150 à avoir repris leur abonnement, bien qu'ils aient été un peu agacés parce qu'on leur avait imposé un match amical face au Standard pour fêter le 125e anniversaire du club. La direction et les services de sécurité de la ville ont fini par annuler. "Notre intention était de faire vivre un derby à Rocourt à ceux qui n'avaient jamais connu cela", dit Jean-Paul Lacomble. Il va désormais falloir trouver une nouvelle date et un nouvel adversaire. Les fans rêvaient d'Hibernian ou de Liverpool (qui fête aussi ses 125 ans) mais ce ne sera pas possible. Anderlecht est encore redevable d'un match amical mais le calendrier des Mauves est déjà chargé. Ce qui est sûr, c'est que Liège n'investira pas dans cet événement. "Nous préférons garder nos moyens pour construire une équipe solide", ajoute le président. Et les moyens, ils sont là. Depuis l'arrivée d'un directeur commercial et opérationnel, le nombre de mètres de panneaux publicitaires a été multiplié par quatre. "Le fait de manquer la montée ne nous a pas fait perdre d'annonceurs mais les tarifs en D2 amateurs sont évidemment inférieurs à ceux de la D1 amateurs", dit Alain Pappaert. "L'engouement autour des matches de barrage a en tout cas renforcé notre image de club sympathique et à fort ancrage régional." Mais le plus important est que, si tous les accords conclus verbalement se concrétisent, la construction du stade est désormais financée à 100 %. Là aussi, reste à déterminer des dates, sachant que les travaux prendront un an. "Après avoir écouté les riverains et modifié les plans afin de pouvoir aménager des places de parking supplémentaires, nous rencontrons tous les interlocuteurs possibles au niveau des permis afin de pouvoir rentrer le dossier le plus complet possible", explique Jean-Paul Lacomble. "Si tous les astres s'alignent, nous pourrions être prêts pour le début de saison prochaine." Patrice Sintzen