Le promu La Calamine réalise actuellement un début de championnat plus qu'intéressant en D3 B. L'équipe entraînée par Stéphane Huet occupe en effet une place parmi les cinq premiers. " Mon groupe a en réalité été très peu modifié ", déclare-t-il. " Seuls un ou deux éléments ont été ajoutés à mon effectif. Depuis trois ans, les jeunes réalisent un boulot excellent. Le système tactique est exactement resté le même. Je travaille vraiment dans la continuité et c'est cela qui nous permet d'obtenir de bons résultats. Pourtant, l'objectif de la saison reste le maintien. Il ne faut surtout pas s'emballer. L'important est de se sauver le plus rapidement possible et ce, sans se faire peur. Beaucoup d'équipes ont tendance à réaliser un premier tour plus que correct et à aborder le second avec facilité et relâchement. Elles dégringolent généralement au classement. Pour l'instant, La Calamine bénéficie de ce que l'on appelle l'effet de surprise. En fait, il faudrait qu'on engrange encore à peu près 25 points pour être vraiment rassuré. Seulement à ce moment-là, on pourrait peut-être revoir notre objectif. Mais maintenant, il n'en est absolument pas question ".
...

Le promu La Calamine réalise actuellement un début de championnat plus qu'intéressant en D3 B. L'équipe entraînée par Stéphane Huet occupe en effet une place parmi les cinq premiers. " Mon groupe a en réalité été très peu modifié ", déclare-t-il. " Seuls un ou deux éléments ont été ajoutés à mon effectif. Depuis trois ans, les jeunes réalisent un boulot excellent. Le système tactique est exactement resté le même. Je travaille vraiment dans la continuité et c'est cela qui nous permet d'obtenir de bons résultats. Pourtant, l'objectif de la saison reste le maintien. Il ne faut surtout pas s'emballer. L'important est de se sauver le plus rapidement possible et ce, sans se faire peur. Beaucoup d'équipes ont tendance à réaliser un premier tour plus que correct et à aborder le second avec facilité et relâchement. Elles dégringolent généralement au classement. Pour l'instant, La Calamine bénéficie de ce que l'on appelle l'effet de surprise. En fait, il faudrait qu'on engrange encore à peu près 25 points pour être vraiment rassuré. Seulement à ce moment-là, on pourrait peut-être revoir notre objectif. Mais maintenant, il n'en est absolument pas question ". Pourtant, en tout début de saison, rien ne laissait présager que La Calamine se mettrait aussi vite dans le bain. En effet, juste avant la troisième rencontre de championnat, Stéphane Huet avait apparemment remis sa démission. La raison probable : le président, Egide Sebastian, voulait s'immiscer trop intensément et régulièrement dans les affaires strictement sportives. Cette situation avait donc fortement gêné Huet. Mais d'aucuns l'ont fait changer d'avis et le coach est revenu sur sa décision dans un délai assez bref. Pourtant, cette histoire le dérange encore. " Je ne veux pas revenir sur celle-ci ", déclare Huet. " C'est du passé. De plus, les médias en ont déjà parlé beaucoup trop. Le plus important est l'ambiance actuelle et elle est au beau fixe. Il n'y a absolument plus aucun stress au sein du groupe. On a stressé seulement une fois, lors de la première journée à Tirlemont (2-2). La première mi-temps a été difficile mais lors de la seconde, mes joueurs se sont lâchés complètement. Dorénavant, il n'y a plus de tension du tout ! ". Comme évoqué plus haut, Huet travaille effectivement dans la continuité. " Depuis maintenant trois ans, mon groupe pratique le 4-4-2 en zone totale avec quasi les mêmes joueurs. Quelques transferts ont apporté un peu d'explosivité et de vivacité. Ce sont en fait les qualités d'un joueur auxquelles j'attache le plus d'importance. On a dû trouver le bon équilibre. Pour cela, on a débuté les entraînements le 17 juillet pour avoir six semaines de préparation. On était vraiment tous heureux de se retrouver. Logique quand on a été sacré champion il n'y a même pas deux mois. Mais l'inconvénient est qu'il est assez difficile pour les nouveaux venus de s'intégrer dans un tel groupe. Le but premier de cette préparation était de travailler un maximum l'endurance. A cet objectif, sont venus s'en greffer d'autres : la puissance et l'explosivité. On a surtout travaillé le physique. J'ai un groupe de 21 joueurs, ajoutez à cela quelques jeunes du club. Trois éléments seulement ont plus de 25 ans ! Une telle équipe de jeunes est, contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, extrêmement facile à gérer. La plupart proviennent des écoles de jeunes du Standard, de Visé et de Liège. Ils ont donc déjà acquis une certaine discipline. De plus, je me trompe rarement quand je les choisis. J'opte généralement pour les plus intelligents de manière à ce qu'il y ait la possibilité de discuter avec eux. Je suis en fait une sorte de grand frère qui mise tout sur la discussion. A La Calamine, on ne ressent absolument pas de pression par rapport aux autres entités de la série. J'ai vraiment l'impression qu'on évolue encore comme un club de 1re Provinciale. Attention, pas au niveau du jeu mais de l'ambiance et évidemment des infrastructures. Il faut changer tout cela. Surtout développer tout le secteur des jeunes. Il faut impérativement que l'Union évolue à tous les niveaux. Cette saison est celle de la transition. Pourtant, des efforts ont été effectués, deux terrains synthétiques ont été aménagés. Un possède une dimension normale, l'autre, fait 100 mètres de longueur sur 30 de largeur. Le problème est que l'on est obligé de s'entraîner sur du synthétique mais étant donné les progrès de cette surface, les joueurs se blessent moins ". On peut légitimement s'interroger sur la manière dont l'équipe actuelle a été forgée et considérer la liberté actuelle au niveau sportif de Huet. Vu la polémique du début de saison... " Au début de l'exercice, j'avais logiquement un 11 de base vu que le groupe n'avait encouru que très peu de pertes. A part évidemment, notre ancien attaquant, le jeune François Sterchele, parti faire le bonheur d' Oud-Heverlee Leuven. Il a déjà inscrit huit buts en championnat.... Au départ, je pensais que j'allais avoir quelques problèmes en attaque mais finalement, on réussit à marquer. Je trouve que c'est plutôt la défense qu'il va falloir régler. On encaisse beaucoup de goals, ce qui est aussi logique vu qu'on prend des risques. Cette année, on a transféré quelques jeunes. C'est le cas des frères Legros, Jean-Sébastien et Guillaume, qui ne jouaient pas beaucoup à Eupen. Je les ai connus au FC Liégeois. Je les ai choisis pour leur mentalité et pour l'ambiance qu'ils peuvent apporter au groupe. De plus, ils se sont très rapidement adaptés. Jean-François Lecomte n'est plus tout jeune mais a été transféré pour remplacer notre jeune gardien Boris Dome en cas de pépin physique et pour l'inciter à progresser. Kevin Castillo est de 1985 et est passé par Liège, Anderlecht et Westerlo. Soufyane Nagui est lui de 1984 mais a éprouvé quelques difficultés à s'intégrer. Patrick Kibonge, de 1984 aussi, revient de blessure. Il se l'était occasionné au genou quand il était encore à Liège. Sofiene El Khadri est jeune aussi et vient de Sprimont. Egide Sebastian a pleine confiance en moi. Généralement, 75 % des transferts que je lui propose sont réussis. Le passé l'a suffisamment prouvé. Je choisis par habitude des joueurs qui ont soif de revanche. Je ne dis pas qu'ils n'ont pas percé mais plutôt, qui n'ont pas eu l'opportunité de jouer. Par exemple, parce qu'ils proviennent d'une école d'un autre club. Soit les clubs de l'élite vendent leurs jeunes, soit ils choisissent de les intégrer comme Anderlecht avec Vincent Kompany,Anthony Vanden Borre ou encore Jonathan Legear. Il peut aussi arriver que les joueurs n'aient pas immédiatement le niveau requis et n'atteignent leur maturité sportive que vers 22-23 ans. Ce qui est logique. Ils ne commencent pas à jouer en D1 pour ensuite rétrograder. Mais ils passent de la 1re Provinciale à la Promotion pour ensuite rejoindre la D3 ". Mais que pense Huet du niveau de la D3B ? " Il n'y a pas énormément de différences entre la tête de la Promotion et le ventre mou de cette série. Il n'y a que trois équipes susceptibles de revendiquer une place parmi les trois premiers : Oud-Heverlee, Overpelt-Lommel et Tirlemont. Dans cette série, tout peut arriver. Les surprises sont beaucoup plus rares en D1. Pour l'instant, je me concentre vraiment sur La Calamine. Je n'ai aucune ambition dans le foot. Je laisse en quelque sorte la vague déferler. CarpeDiem est ma devise. Je ne veux pas passer mon temps à faire des projets ". Tim Baete" Je suis une sorte de grand frère qui MISE TOUT SUR LA DISCUSSION "