Vendredi dernier, Hanovre 96, une des révélations de la saison, a été battu 1-0 par Sankt-Pauli, qui ne peut se plaindre de son début de championnat, avec dix unités en sept journées. Le club, promu en mai, reste à part. Avant chaque match à domicile, le groupe de rock AC/DC retentit avec l'air de Hell's Bells. Les supporters adorent car hard rock et punk font partie des traditions de la seconde phalange de Hambourg.
...

Vendredi dernier, Hanovre 96, une des révélations de la saison, a été battu 1-0 par Sankt-Pauli, qui ne peut se plaindre de son début de championnat, avec dix unités en sept journées. Le club, promu en mai, reste à part. Avant chaque match à domicile, le groupe de rock AC/DC retentit avec l'air de Hell's Bells. Les supporters adorent car hard rock et punk font partie des traditions de la seconde phalange de Hambourg. Quand un Paulianer marque, c'est le Song 2 de Blur que l'on entend, faisant danser et chanter le kop. Dans les tribunes flottent des drapeaux de pirates, tête de mort et os croisées inclus. On aperçoit aussi des drapeaux bruns et blancs de l'ancien rebelle communiste Che Guevara. Sankt-Pauli est différent : gauchiste, rebelle, il pourfend les discriminations, le racisme et le fascisme. Il propose du football pour tous : rockers, punks, anars, femmes et homosexuels. L'entraîneur Holger Stanislawski a le crâne rasé et il est généralement revêtu d'un simple t-shirt pendant les matches. Il a le profil d'un entraîneur de Sankt-Pauli. " La saison passée, nous avons forgé notre promotion en Bundesliga par un football combatif. C'est notre jeu. Bon ou mauvais, peu importe, mes joueurs doivent se battre, mettre le pied et la tête. " Freiraum Fussball, espace football, comme on appelle le quartier à Hambourg. On y vit pour et avec les autres. Tout est permis, mais avec respect et pacifisme. Il est ennuyeux de perdre, comme lors du dernier match à domicile contre le Borussia Dortmund, mais cela n'engendre aucune amertume. Un quart d'heure après le coup de sifflet final, les 24.000 spectateurs sont toujours dans le petit stade Am Millerntor, attendant le tour d'honneur des joueurs, leurs héros. Le club populaire est devenu une marque. A Sankt-Pauli, les gens aiment s'entendre dire qu'ils sont spéciaux. Le sponsor maillot est une loterie TV : ein Platz an der Sonne (une place au soleil). Tout le monde est ami avec tout le monde. MICHAEL BALLACK (34 ans) ne devrait rejouer à Leverkusen qu'en novembre. Le médian s'est blessé au tibia gauche le 11 septembre contre Hanovre 96, alors qu'il était à peine guéri d'une autre blessure. RAUL (33 ans), l'avant espagnol de Schalke 04, a déclaré à la presse allemande qu'il ne regrettait pas son choix. Il a inscrit son premier but après 600 minutes de jeu. ROBERT ENKE, le gardien de Hanovre 96 qui s'est suicidé il y a onze mois, à l'âge de 32 ans, est l'objet d'une biographie. LEWIS HOLTBY (20 ans), loué par Schalke à Mainz 05, est une des révélations de la saison. L'ailier, dont le père est anglais, a effectué un choix : il portera le maillot de l'Allemagne s'il en est prié. LE DFB a touché 3,8 millions suite au Mondial, a annoncé Oliver Bierhoff (42 ans), le manager de l'équipe nationale. LE HSV est privé de l'attaquant croate Mladen Petric, victime d'une déchirure au mollet. LE WERDER BRÊME ne peut aligner son capitaine, Torsten Frings, qui a été opéré en urgence suite à une violente hémorragie à la hanche. LOUIS VAN GAAL (59 ans), entraîneur du Bayern depuis un peu plus d'un an, a prolongé son contrat jusqu'en 2012 malgré le pire début de championnat du club en 33 ans. L'arrière gauche Diego Contento (20 ans) est touché aux adducteurs et ne rejouera qu'en novembre. On craint qu' Arjen Robben (26 ans), victime d'une déchirure importante des ischio-jambiers, ne soit encore sur la touche trois mois. COLOGNE ne peut plus compter sur l'attaquant Sebastian Freis (25 ans), opéré à l'épaule, avant deux mois. FRÉDÉRIC VANHEULE